Matelas bebe dort sur le ventre : est-il possible de mettre les nourrissons sur le ventre

De nombreux parents ont peur de mettre leurs bébés sur le ventre pendant la phase de développement, surtout si le bébé ne tient pas encore parfaitement sa tête. Cependant, les bébés ont besoin de passer du temps dans différentes positions, notamment sur le ventre, pour se développer correctement.

Les avantages de la position couchée

Lorsque le bébé est éveillé et accompagné d’un adulte, il est conseillé de l’initier à la position couchée. Les bébés peuvent être placés sur le ventre peu après la naissance.

La Société canadienne de pédiatrie recommande de placer le bébé sur le ventre au moins trois fois par jour pendant 10 à 15 minutes à chaque fois. Bien sûr, au début, le bébé ne passe que quelques minutes par jour dans cette position. Puis elle y reste progressivement de plus en plus longtemps.

1- Prévention de la tête plate

Si la tête d’un bébé est toujours couchée de la même manière dans un lit d’enfant, un siège auto ou une petite chaise, un méplat peut se former à l’arrière de la tête. C’est un signe que le bébé passe trop de temps dans la même position.

2- Aidez-le à développer le contrôle de sa tête

Si le bébé n’est pas encore capable de soulever sa tête, il est très important de la déplacer tantôt à droite, tantôt à gauche, pour éviter qu’il ne développe une préférence pour un côté ;

renforcer les muscles du corps (cou, dos, épaules, bras et mains)

3- Développez votre motricité globale en apprenant à ramper, à vous asseoir et à rouler

Développez les sens en modifiant la manière dont ils perçoivent leur environnement et dont ils voient le monde qui les entoure.

Comment habituer votre bébé à la position couchée ?

Certains bébés n’aiment pas beaucoup la position couchée. Si c’est le cas de votre bébé, voici quelques conseils pour l’aider à s’habituer à cette position. Votre bébé sera plus réceptif si vous êtes à sa hauteur pour lui parler alors qu’il est allongé sur le ventre.

Selon le pédiatre :

La prévention de la tête peut également se faire en position couchée, en donnant à l’enfant une bonne liberté de mouvement et en l’encourageant à bouger sa tête avec des jouets ou des objets qui attirent son attention.

Les enfants qui ne sont pas placés sur le ventre mettent plus de temps à se tourner du ventre vers le dos, à s’appuyer sur leurs bras lorsqu’ils sont assis, à ramper et à se tenir debout avec une prise. Cependant, Judit Falk estime qu’il ne s’agit pas de véritables retards de développement et que ces étapes sont simplement culturelles.

La position couchée restreint les mouvements des hanches, des jambes, des bras et de la tête, ce qui peut entraver leur développement. Les enfants en position couchée manquent des occasions de contact humain, car il est plus difficile d’observer les gens dans cette position.

Judit Falk conclut que “la position couchée prive le nouveau-né et le nourrisson d’expériences importantes nécessaires à leur développement psychomoteur , intellectuel et émotionnel. Elle estime que le bébé doit découvrir la position couchée lorsqu’il est prêt, c’est-à-dire à l’âge de 6 mois. 

Ce point de vue se fonde sur le concept de libre circulation, selon lequel un bébé doit avoir une liberté de mouvement totale. Il ne doit pas être mis par un adulte dans une position qu’il n’a pas encore découverte lui-même.

L’avis d’un ergothérapeute

Sonya Côté, ergothérapeute, estime que la position couchée ne doit pas être abandonnée trop rapidement. L’article donne l’impression qu’il est recommandé de toujours mettre les bébés sur le ventre lorsqu’ils sont éveillés”, explique Mme Côté. La Société canadienne de pédiatrie parle plutôt de “mettre les enfants sur le ventre trois fois par jour pendant 10 à 15 minutes”.

L’ergothérapeute reconnaît qu’il serait inconfortable pour un bébé de rester allongé sur le ventre en permanence et de n’avoir qu’une seule perspective sur le monde. Un bébé qui reste couché sur le dos toute la journée est également privé de stimuli importants. La position couchée fait beaucoup,” ajoute-t-elle. Il renforce les muscles du cou et des bras, mais il aide aussi au développement visuel . Lorsqu’un enfant commence à ramper, cette position lui permet de développer la coordination des deux côtés du corps.

En outre, le fait de franchir ces étapes à un jeune âge a également un impact sur les carrières scolaires ultérieures. Des muscles du cou bien développés aident à la position d’écoute, par exemple”, explique Sonya Côté. L’enfant n’a alors pas besoin de tenir sa tête avec sa main lorsqu’il écrit, il peut donc utiliser cette main pour tenir le papier. 

Lorsque l’enfant apprend à se tourner du ventre vers le dos, il apprend également que chaque partie du corps peut bouger indépendamment des autres, ajoute-t-elle. Il peut donc tourner la tête sans tourner tout le corps, ou ne bouger que le bras, la main et les doigts lorsqu’il veut écrire.

Un bébé doit-il être placé sur le ventre dans les premiers jours de sa vie ? À ce stade, les recherches ne sont pas concluantes. Ma recommandation, qui est clinique et non scientifique, est à partir du deuxième mois de vie”, dit Sonya Côté. À cet âge, lorsque le bébé commence à s’intéresser au monde, il peut bénéficier d’une autre perspective que la position couchée.

Cependant, certains bébés sont réticents à être mis dans cette position. Dans la plupart des cas, les bébés n’aiment pas se coucher sur le ventre parce qu’ils doivent beaucoup utiliser les muscles de leur cou”, explique Sonya Côté. Certains enfants sont également plus sensibles à leur ventre et ressentent des douleurs. Il faut donc leur laisser le temps de se désensibiliser.

Photo of author
E. Labidi est redactrice santé depuis 10 ans.