Quelle épaisseur pour un matelas en mousse ?

Vous voulez changer de matelas, mais ne savez pas quelle épaisseur matelas en mousse choisir ? Comment le noyau, c’est-à-dire la partie centrale du matelas, en mousse, en latex ou à ressorts, peut-il affecter le confort ou le soutien en fonction de l’épaisseur ? Si vous n’êtes pas sûr de l’épaisseur du matelas qui vous permettra de passer une bonne nuit de sommeil, il y a quelques critères à prendre en compte pour ne pas vous tromper. Si vous avez quelques informations utiles en tête, vous pourrez choisir le modèle qui correspond le mieux à vos besoins.

Les différentes épaisseurs des matelas existants

Il y a plusieurs éléments à prendre en compte quand vous choisissez l’épaisseur matelas en mousse. Le choix de la marque est important, tout comme la haute densité. La longueur et la largeur doivent bien sûr être choisies en fonction de votre taille. La composition du matelas n’est pas non plus à négliger, mais c’est avant tout l’épaisseur qui assurera des nuits paisibles. Lequel est le bon pour vous ?

L’épaisseur matelas en mousse sur le marché se situe entre 14 et 25 cm. Découvrez en dessous les différentes épaisseurs d’un matelas en mousse.

A. Épaisseur inférieure à 14 cm

En général, il est conseillé de ne jamais dormir sur des produits dont l’épaisseur est inférieure à 14 centimètres. Aucun matelas de cette gamme n’est en mesure de vous offrir un soutien suffisant de la colonne vertébrale. 

B. Épaisseur de 14 à 17 cm

Ce type de matelas est recommandé comme lit d’appoint ou pour un lit d’enfant. La finesse du matelas le rend plus léger et plus maniable, mais pas très confortable pour un adulte dont le poids est supérieur à celui d’un enfant !

D’une épaisseur matelas en mousse de 16 cm, le matelas offre un soutien suffisant à la colonne vertébrale de l’enfant. Pour un adulte, il offre un confort suffisant, mais seulement si l’adulte y dort pendant une période relativement courte.

Les personnes de forte corpulence préféreront une épaisseur matelas en mousse plus confortable de 18 cm.

C. Épaisseur de 18 à 25 cm

L’épaisseur matelas en mousse vous semble importante ? 

Pouvez-vous sentir les lattes de votre lit à sommier pendant que vous dormez ? Pouvez-vous sentir la proximité du sol lorsque vous dormez ? Votre matelas ressemble-t-il à une cuvette après 3 ans d’utilisation ? 

D. L’inconvénient des matelas trop épais (plus de 30 cm)

Le plus gros inconvénient d’un matelas d’une épaisseur supérieure à 30 cm est celui des draps. En fait, les draps classiques ne conviennent pas aux matelas d’une épaisseur supérieure à 28 cm. Mais ne vous inquiétez pas, presque tous les magasins de bricolage proposent désormais des draps adaptés aux matelas épais. 

  1. Le matelas en latex

Selon l’épaisseur matelas en mousse, vous pouvez les utiliser comme un lit d’appoint confortable ou comme modèle pendant plusieurs années avec un entretien minimal.

     B. Matelas à ressorts internes

Les matelas à ressorts sont populaires auprès des couples, car ils présentent un équilibre parfait des points de soutien, de sorte que vous ne sentez pas que quelqu’un bouge autour de vous. En revanche, ils sont moins durables et les ressorts peuvent être considérés comme trop fermes par les personnes au dos sensible.

C. Le matelas en mousse

La tendance actuelle est aux modèles en mousse à mémoire de forme qui peuvent épouser les courbes de votre corps. Les personnes qui souffrent de maux de dos peuvent y trouver un certain soulagement.

D. La densité du matelas

Un autre critère qui ne doit pas être sous-estimé est la densité de votre matelas. Outre l’épaisseur matelas en mousse, elle exprime également le confort en indiquant le nombre de kilos pouvant être supportés par mètre cube. Les modèles dont le poids volumique est inférieur à 25 kg/m³ sont à éviter.

Une densité entre 65 et 75 kg/m3 est recommandée pour les personnes pesant moins de 70 kg. En outre, vous devez choisir un modèle dont le poids volumique est d’au moins 85 kg/m³ pour obtenir un soutien total. L’épaisseur matelas en mousse seule ne détermine pas si vous dormez bien ou mal.

Photo of author
E. Labidi est redactrice santé depuis 10 ans.