Sommeil de bébé

Sommeil de bébé : évolution, durée, organisation et astuces

Vous venez juste d’avoir un nouveau-né ? Un nouveau monde, une nouvelle vie et surtout un nouveau rythme de sommeil. Sommeil de bébé est vraiment ce qui vous inquiète ? Vous ne savez pas quand devra-t-il dormir ? Combien d’heures sont nécessaires pour lui assurer le repos dont son corps et sa croissance ont besoin ? 

Procurer un rythme clair vous permettra vous aussi de vivre à l’aise et non dans le stress des cris de bébé grincheux ! 

Attention, bébé ne pardonne jamais les manques de sommeil ! Il punit sévèrement

Testez votre sommeil gratuitement

Testez votre sommeil dès maintenant, répondez à 10 questions rapides et recevez les résultats dans votre boîte aux lettres électronique.

Lisez nos réponses et nos conseils pour éviter de passer des nuits blanches et de réveiller les voisins ! 

Le sommeil du bébé, une composante essentielle de son développement, connaît une évolution marquée au fil du temps. De la naissance à l’âge de deux ans, la durée et l’organisation du sommeil subissent des changements significatifs, influencés par des facteurs tels que la croissance physique et le développement cognitif. Comprendre ces phases est crucial pour accompagner au mieux le bébé dans ses besoins de sommeil. Explorez également les différentes étapes clés du sommeil infantile, de la période néonatale aux premières années de vie, en mettant l’accent sur l’importance de chaque phase pour le développement global de l’enfant. Apprenez à reconnaître les signaux de fatigue et les besoins spécifiques de sommeil selon l’âge, tout en découvrant des conseils pratiques pour établir une routine apaisante.
Sommeil de bébé : évolution, durée, organisation et astuces 3

Le sommeil de bébé et son évolution

0-6 semaines : survie du sommeil

Les habitudes de sommeil de votre nouveau-né semblent irrégulières et erratiques. C’est le véritable stade du « nouveau-né ». Comme nous l’avons mentionné, votre bébé passera la plupart de son temps à dormir, ne se réveillant que pour manger.

Vous aurez l’impression d’être dans un cycle constant, mangez, dormez et faites caca. C’est généralement l’étape la plus épuisante pour les parents, malgré le nombre d’heures de sommeil du bébé, car vous ne dormirez que quelques heures à la fois. C’est pourquoi nous l’avons appelé le stade de « survie du sommeil ».

Pendant cette période, assurez-vous que votre bébé reçoive tout le sommeil, l’amour et les soins dont il a besoin : c’est ce qui est le plus important. Évitez d’introduire des aides ou des associations de sommeil si vous le pouvez, mais en fin de compte, faites simplement ce que vous devez faire pour vous assurer que votre bébé et vous vous reposez suffisamment.

Prenez le temps d’aider votre nouveau-né à dissiper toute confusion jour/nuit. À cet âge, il est trop tôt pour avoir un horaire de sommeil super structuré. Bien que vous puissiez commencer à mettre en place une routine simple pour le coucher, votre bébé va simplement s’endormir quand il en a envie. 

Au contraire, en lui apprenant la différence entre le jour et la nuit en gardant les journées claires et pleines d’activité et les nuits sombres, calmes et tranquilles, vous l’aiderez à faire une association qui lui permettra de mieux dormir en grandissant.

2-3 mois : apprentissage du sommeil

Le cycle de sommeil de votre nouveau-né commence à se transformer en un véritable rythme ! Il est probablement capable de rester éveillé un peu plus longtemps entre deux endormissements, et vous avez une idée des moments où il commence à s’endormir.

Il n’en reste pas moins que votre bébé ne sera probablement pas réveillé plus de deux heures d’affilée.

Vous êtes évacués par ces 6 premières semaines de hauts et de bas constants. Vous êtes prête à faire dormir votre bébé pendant de plus longues périodes, surtout la nuit ! Toutefois, ce n’est pas facile, et cela ne se fera pas en une nuit.

Pendant la phase de « survie du sommeil », vous avez peut-être pris des habitudes qui ne sont pas viables à long terme, comme nourrir votre bébé ou le bercer pour l’endormir. Commencer à introduire de bonnes habitudes de sommeil à ce stade vous aidera à jeter les bases d’un sommeil sain.

L’estomac de votre bébé est un peu plus gros maintenant, donc il restera plein plus longtemps, mais les bébés de cet âge ont encore besoin d’être nourris toutes les quelques heures, y compris pendant la nuit.

C’est à ce moment-là que vous pouvez commencer à mettre en place une routine pour le coucher de votre bébé.

Vous avez probablement déjà remarqué les choses qui semblent apaiser votre bébé: 

Des histoires ? Des bains ? Des câlins ?

Essayez différentes activités apaisantes et développez une routine nocturne qui aide à détendre votre bébé et à le préparer au sommeil.

Avoir une routine régulière est tellement important pour un sommeil sain.

De plus, prenez note des signaux de somnolence de votre bébé. 

Vous ne voulez pas que votre bébé soit trop fatigué. En connaissant et en remarquant ses signaux de somnolence, vous pourrez le mettre au lit lorsqu’il est somnolent et éveillé et éviter qu’il ne soit trop fatigué.

Sommeil de bébé : évolution, durée, organisation et astuces 5

4-6 mois : établir des habitudes de sommeil saines 

Les habitudes de sommeil de votre nouveau-né peuvent sembler changer. La période des 4 à 6 mois est une période de transition pour votre bébé, surtout en ce qui concerne son sommeil !

Ces transitions font que le sommeil a une apparence très différente selon le bébé. Certains bébés ne font plus que deux siestes par jour, d’autres se battent encore pour faire dormir leur bébé pendant la sieste.

Certains bébés connaîtront une régression du sommeil en raison de changements dans leur cycle de sommeil, tandis que d’autres pourraient potentiellement dormir toute la nuit.

Les transitions seront votre plus grand défi pendant cette période. Qu’il s’agisse d’une transition visible, ou d’une transition que vous ne pourrez peut-être pas voir, comme les changements de leur cycle de sommeil, sachez que ces transitions sont temporaires, donc les défis qui y sont associés le sont aussi.

Les repas de vos bébés sont probablement déjà consolidés, mais cela signifie que vous les nourrissez encore 5 à 6 fois dans la journée. De nombreux bébés ont encore au moins une tétée de nuit à cet âge, mais ce n’est peut-être pas nécessaire.

Consultez votre pédiatre pour vous assurer qu’il est possible de commencer à sevrer la ou les tétées de nuit en toute sécurité, puis suivez notre conseil zen pour rompre l’association.

C’est le moment de commencer à rompre les associations de sommeil. Une association de sommeil peut être tout ce qui aide votre bébé à s’endormir. Certaines associations de sommeil, comme l’emmaillotement ou le bruit blanc, sont positives.

D’autres, comme le bercement ou l’allaitement, sont négatives car elles ne sont pas durables. Tous les bébés doivent apprendre à s’apaiser à un moment donné, et la première étape consiste à rompre lentement les associations négatives du sommeil.

Une fois qu’ils ne dépendent plus d’une aide extérieure pour s’endormir, ils pourront apprendre à s’endormir de manière autonome. Si vous nourrissez votre bébé pour qu’il dorme, commencez à le sevrer des tétées en les raccourcissant. Si vous le bercez pour l’endormir, bercez-le pendant de plus courtes périodes avant de le coucher.

6-10 mois : trouver le sommeil

Le rythme de sommeil de votre bébé est tout à fait unique ! Pendant cette période, il y a une chose sur laquelle on ne peut pas insister assez : Chaque bébé est différent ! 

Certains bébés progressent plus rapidement que d’autres. Ainsi, alors que votre bébé ne dort que 4 heures par nuit, le bébé de votre ami dort peut-être depuis un mois.

Si vous commencez tout juste à mettre en place une routine régulière pour le coucher, à apprendre les signaux de somnolence de votre bébé et à rompre les associations de sommeil, il faudra un peu plus de temps à votre bébé pour atteindre l’étape du sommeil nocturne, mais ce n’est pas grave !

A cet âge, vous devriez encore voir un schéma de sommeil distinct, et vous pouvez utiliser cela pour commencer à mettre en œuvre tous les conseils zen que vous avez pu manquer jusqu’à présent .

Certains parents ont peut-être eu de la chance et leur bébé dort déjà toute la nuit à ce stade ! D’autres parents attendent encore patiemment. Si vous faites partie du deuxième groupe, ne stressez pas. De nombreux bébés ne dorment pas toute la nuit avant l’âge de 6 mois!

10-12 mois : éviter les troubles du sommeil 

Votre bébé ressemble un peu plus à un adulte, sauf pour les siestes. Il est probable que votre bébé commence à dormir toute la nuit, qu’il fasse quelques siestes par jour et qu’il passe beaucoup plus de temps à jouer et à explorer qu’à dormir !

Le plus grand défi : À ce stade, votre plus grand défi sera de faire face à d’éventuels revers. Les régressions du sommeil se produisent généralement à 8, 9 ou 10 mois, et certains bébés connaissent même des régressions du sommeil à 12 mois (lorsqu’ils s’apprêtent à abandonner la deuxième sieste).

Les différentes étapes, les changements de routine ou d’environnement et l’anxiété de séparation sont quelques-unes des causes des régressions ou des revers du sommeil à cet âge. 

En général, vous continuerez à allaiter ou à nourrir au biberon 3 à 4 fois par jour, et vous compléterez avec des aliments solides. Vous pourrez remarquer une augmentation de l’appétit vers l’âge de 10 mois en raison de l’augmentation du niveau d’activité de votre bébé.

Cela peut nécessiter des collations supplémentaires tout au long de la journée. À cet âge, la plupart des bébés peuvent dormir toute la nuit sans être nourris.

Si votre bébé subit un retard de sommeil pendant cette période, cela peut être particulièrement frustrant, voire décourageant. Juste au moment où vous pensiez avoir tout compris, il cesse soudainement de dormir toute la nuit ou il déteste les siestes.

Comment s’assurer que mon bébé dort suffisamment ?

Testez votre sommeil gratuitement

Testez votre sommeil dès maintenant, répondez à 10 questions rapides et recevez les résultats dans votre boîte aux lettres électronique.

Ce n’est pas difficile de juger si votre enfant a besoin de dormir plus. Ses yeux, son allure et son caractère peuvent vous répondre. Votre bébé se réveille avec un grand sourire ? Tant mieux, mission accomplie ! Bébé est en colère, il ne cesse pas de pleurer que lorsqu’il est entre vos bras ? Là vous devez apprendre davantage sur le sommeil de bébé pour réussir à le soulager. 

En effet, il existe des comportements qui participent au soulagement du petit bout de chou et d’autres qui rendent plus difficile son sommeil et plus fatigante la vie  de maman, et de papa aussi ! 

Soyez deux pour soulager bébé !

Une sur-stimulation pendant la journée peut faire que votre bébé ne dorme pas assez, ou qu’il dorme au moment où il devrait manger, en raison de l’épuisement. Les nouveau-nés ont besoin d’être nourris fréquemment pour assurer leur bon développement.

Si votre nouveau-né est trop fatigué (c’est-à-dire s’il est resté trop longtemps éveillé entre deux siestes), le faire dormir facilement n’est pas évident.

Avec un bébé en route, ou peut-être tout juste arrivé, vous avez probablement été averti des nuits blanches qui vous attendent dans un avenir proche. Tous les parents savent que le manque de sommeil n’est qu’une partie du problème, mais dîtes-vous bien, les moments magiques et inestimables que vous passez avec votre bébé au cours de ses premières semaines en valent la peine.

Vous pouvez améliorer son sommeil facilement, cela prend du temps, mais ensemble, on y arrive !

Sommeil de bébé : évolution, durée, organisation et astuces 7

Comprendre les cycles et stades du sommeil de bébé

Différents stades de sommeil

Les bébés passent par différents stades de sommeil, y compris le sommeil paradoxal. Pendant cette phase, on peut observer des mouvements oculaires rapides sous les paupières fermées, ce qui indique que le bébé est en train de rêver. Le sommeil profond, quant à lui, est caractérisé par une respiration régulière et un rythme cardiaque apaisé. Il s’agit d’une période où le corps se repose et se régénère.

Cycles de sommeil plus courts

Il est important de noter que les cycles de sommeil des bébés sont plus courts que ceux des adultes. Alors qu’un adulte passe généralement environ 90 minutes dans chaque cycle complet comprenant différentes phases (endormissement, somnolence légère, sommeil profond puis REM), un nourrisson peut passer seulement 50 à 60 minutes dans chaque cycle.

Si vous savez que votre enfant a tendance à se réveiller après chaque cycle court, vous pouvez anticiper ses besoins en étant prêt(e) à l’apaiser rapidement pour qu’il puisse retourner au lit sans être totalement réveillé.

Organisation et répartition des siestes de 0 à 3 ans

L’organisation et la répartition des siestes pour les enfants de 0 à 3 ans dépendent de l’âge spécifique de l’enfant et de ses besoins individuels en matière de sommeil. Voici quelques conseils généraux qui peuvent vous aider à établir une routine de sieste appropriée pour les tout-petits :

ÂgeNombre de Siestes par JourDurée Moyenne de Chaque SiestePlage Horaire Recommandée
0-3 mois4 à 530 minutes à 2 heuresIdéalement toutes les 1,5 à 2 heures
3-6 mois3 à 41 à 2 heuresEnviron toutes les 1,5 à 2,5 heures
6-12 mois2 à 31 à 2 heuresMatin (9h-10h), Après-midi (14h-15h), Soir (18h-19h)
1-2 ans1 à 21 à 2 heuresAprès le déjeuner (12h-14h), éventuellement en début de soirée (18h-19h)
2-3 ans1 à 21 à 2 heuresL’après-midi (12h-14h), éventuellement en début de soirée (18h-19h)

Il est important de noter que chaque enfant est unique et peut avoir des besoins de sommeil légèrement différents. Ces recommandations sont basées sur des moyennes générales. Il est également essentiel d’observer les signes de fatigue de l’enfant et d’ajuster le programme de sieste en conséquence.

Les horaires pour coucher et lever bébé

Établir une routine de sommeil régulière est crucial pour le bien-être de votre bébé. Voici quelques horaires recommandés pour le coucher et le lever en fonction de son âge

Âge du BébéHeure du CoucherHeure du Lever
0-3 mois20h007h00
3-6 mois19h306h30
6-9 mois19h006h00
9-12 mois18h305h30
12-18 mois18h006h00

Ces horaires sont indicatifs et peuvent varier d’un bébé à l’autre. Il est essentiel d’observer les signes de fatigue de votre bébé et d’ajuster les horaires en conséquence. De plus, assurez-vous de créer une routine apaisante avant le coucher pour favoriser un sommeil paisible.

Sommeil de bébé : évolution, durée, organisation et astuces 9

Comment aider votre bébé à bien dormir ?

Sommeil de bébé : 9 conseils pour assurer une nuit de sommeil complète 10

Apprenez les signes de somnolence de votre bébé

Certains bébés s’agitent ou pleurent lorsqu’ils sont fatigués, tandis que d’autres se frottent les yeux, fixent l’espace ou tirent sur leurs oreilles. Votre bébé s’endormira plus facilement et plus rapidement si vous le couchez dès qu’il vous fait savoir qu’il a sommeil.

Décidez de l’endroit où votre bébé va dormir

Essayez de décider de l’endroit où votre bébé va dormir à long terme à l’âge de trois mois, car les changements dans les conditions de sommeil seront plus difficiles pour votre bébé à mesure qu’il vieillit.

Par exemple, si votre bébé dort dans un berceau, mettez-le dans un lit d’enfant dès l’âge de trois mois.  Pratiquez toujours l’ABC du sommeil sûr : Les bébés doivent toujours dormir seuls, sur le dos, dans un berceau.

Établissez un horaire de sommeil quotidien

Les bébés dorment mieux lorsqu’ils ont des heures de sommeil et de réveil régulières. Notez que le fait de réduire les siestes pour favoriser le sommeil nocturne entraîne une fatigue excessive et une moins bonne nuit de sommeil.

Encouragez l’utilisation d’un objet de sécurité

Une fois que votre bébé est assez âgé (à 12 mois), introduisez un objet de transition ou d’amour, comme un animal en peluche, une couverture ou un t-shirt que vous avez porté (nouez-le). Intégrez-le dans votre routine du coucher et chaque fois que vous câlinez ou réconfortez votre bébé.

Ne forcez pas votre bébé à accepter l’objet, et sachez que certains bébés ne développent jamais d’attachement à un seul objet.

Établissement d’une routine de coucher efficace

Établissez une routine cohérente à l’heure du coucher qui comprend des activités calmes et agréables auxquelles vous pouvez vous tenir lorsque votre bébé grandit. Il peut s’agir par exemple d’un bain et d’histoires à raconter à l’heure du coucher.

Les activités les plus proches de l’extinction des feux doivent avoir lieu dans la chambre où dort votre bébé. Évitez également d’intégrer les tétées dans la routine du coucher après 6 mois.

Mettez en place un environnement cohérent dans la chambre à coucher

Assurez-vous que l’environnement de la chambre de votre enfant est le même à l’heure du coucher et tout au long de la nuit (par exemple, l’éclairage). De plus, les bébés dorment mieux dans une chambre sombre, fraîche et calme.

Mettez votre bébé au lit en étant somnolent mais éveillé

Après votre routine du coucher, mettez votre bébé au lit en état de somnolence mais éveillé, ce qui l’encouragera à s’endormir de façon autonome. Cela apprendra à votre bébé à s’endormir de manière apaisante, afin qu’il puisse se rendormir de lui-même lorsqu’il se réveille naturellement pendant la nuit.

Dormez quand votre bébé dort

Les parents aussi ont besoin de sommeil. Essayez de faire une sieste lorsque votre bébé fait la sieste, et n’oubliez pas de demander de l’aide aux autres afin de pouvoir vous reposer.

Sommeil de bébé : évolution, durée, organisation et astuces 12

Gestion des réveils nocturnes et problèmes de sommeil

Les réveils nocturnes chez les bébés

Les réveils nocturnes sont courants chez les bébés. Ils peuvent être causés par différents facteurs tels que la faim, l’inconfort ou le besoin de réconfort. Par exemple, un bébé peut se réveiller parce qu’il a faim et a besoin d’être nourri. Il peut se sentir inconfortable à cause d’une couche sale ou d’une température inadaptée dans sa chambre.

Établir une routine pour revenir au sommeil

Pour gérer les réveils nocturnes, il est important d’établir une routine pour aider votre bébé à retourner rapidement au sommeil. Une routine cohérente avant le coucher peut aider à signaler à votre enfant que c’est l’heure de dormir. Cela pourrait inclure des activités apaisantes comme un bain chaud, une histoire douce ou une berceuse.

Lorsque votre bébé se réveille pendant la nuit, essayez de rester calme et rassurant(e). Ne lui donnez pas trop de stimulation en évitant les jeux actifs ou les lumières vives. Essayez plutôt de le ramener doucement au calme en utilisant des techniques telles que le murmurer (chuchoter), le balancement léger ou simplement en étant présent(e) près du lit.

Quand consulter un professionnel de la santé ?

Dans certains cas, malgré vos efforts pour établir une routine et gérer les réveils nocturnes, les problèmes de sommeil du bébé peuvent persister. Si vous êtes préoccupé(e) par la fréquence ou l’intensité des réveils nocturnes, il peut être utile de consulter un professionnel de la santé.

Un médecin ou un pédiatre pourra évaluer la situation et vous fournir des conseils spécifiques adaptés à votre bébé. Ils pourront également exclure toute autre cause sous-jacente qui pourrait contribuer aux problèmes de sommeil, comme une douleur physique ou des cauchemars récurrents.

Les réveils nocturnes chez les bébés sont normaux et peuvent être gérés en établissant une routine cohérente avant le coucher. Cependant, si les problèmes de sommeil persistent malgré vos efforts, n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel de la santé pour obtenir des conseils supplémentaires.

Terreurs nocturnes et cauchemars chez les bébés

Les terreurs nocturnes et les cauchemars sont des expériences courantes chez les bébés, bien qu’ils puissent être préoccupants pour les parents. Il est important de comprendre la différence entre les deux phénomènes.

Les cauchemars surviennent généralement pendant la phase de sommeil paradoxal (REM) et sont souvent liés à des peurs ou des angoisses. Les bébés peuvent pleurer ou montrer des signes de détresse pendant un cauchemar, mais ils sont généralement réconfortés lorsqu’ils sont pris dans les bras ou consolés d’une manière appropriée.

Les terreurs nocturnes, en revanche, se produisent pendant la phase de sommeil profond, généralement au cours des premières heures de la nuit. Pendant une terreur nocturne, le bébé peut sembler paniqué, crier, pleurer ou même agir comme s’il était effrayé, mais il peut être difficile de le réconforter. Les terreurs nocturnes sont souvent oubliées par le bébé le lendemain matin.

Ces épisodes sont généralement normaux et font partie du développement du sommeil chez les bébés. Ils peuvent être déclenchés par la fatigue, le stress ou des changements dans la routine quotidienne. Pour aider à minimiser ces épisodes, assurez-vous que votre bébé a un environnement de sommeil sûr et confortable, suivez une routine de sommeil régulière et assurez-vous qu’il dort suffisamment.

Retour en haut