Conséquences du manque de sommeil sur le cerveau

Vous souhaitez vous renseigner sur les conséquences du manque de sommeil sur le cerveau ? Vous vous êtes souvent demandé pourquoi est-ce que vous n’arrivez pas à dormir convenablement ? Pourquoi votre corps refuse-t-il de profiter de ces moments de détente et de soulagement qu’offrent les heures de sommeil ? 

Manquer de sommeil ou, comme nous préférons appeler cela, ne pas bien dormir ne peut qu’être nuisible selon les chercheurs. Trouvez dans cet article toutes les explications relatives au conséquences du manque de sommeil sur le cerveau.

Comment agit le manque de sommeil sur le système nerveux ?

Après une nuit blanche, vous vous sentez probablement léthargique.

Une nouvelle étude explique pourquoi les cellules de votre cerveau se sentent également léthargiques. 

Le sommeil 1 remplit de nombreuses fonctions différentes. L’une d’entre elles est de nous aider à nous souvenir des expériences que nous avons vécues pendant la journée.

On pense que le sommeil paradoxal 2 est important pour les souvenirs émotionnels (par exemple, les souvenirs impliquant la peur) ou la mémoire procédurale (comme la façon de faire du vélo). D’autre part, on pense que le sommeil lent reflète le stockage de souvenirs dits “déclaratifs”. C’est l’enregistrement conscient de vos expériences et de ce que vous savez (par exemple, ce que vous avez mangé au petit déjeuner).

Nous savons également que les expériences sont “rejouées” dans le cerveau pendant le sommeil – les souvenirs de ces expériences sont comme des segments de film qui peuvent être rembobinés et rejoués. La répétition se produit dans les neurones de l’hippocampe 3 une région du cerveau importante pour la mémoire – et a été mieux étudiée chez les rats qui apprennent à naviguer dans un labyrinthe. Après un exercice de navigation, lorsque le rat se repose, son cerveau endormi rejoue le chemin qu’il a emprunté dans le labyrinthe. La relecture aide à renforcer les connexions entre les cellules du cerveau, et est donc considérée comme importante pour la consolidation des souvenirs.

que provoque le manque de sommeil

Mais est-il si important pour vous de vous souvenir de ce que vous avez mangé au petit déjeuner ? Probablement pas – c’est pourquoi le cerveau doit être sélectif dans ses souvenirs. Le sommeil permet au cerveau de passer au crible les souvenirs, en oubliant certaines choses afin de se souvenir de ce qui est important. Pour ce faire, il peut par exemple “élaguer” ou “réduire” les connexions indésirables dans le cerveau.

Une des principales théories sur le fonctionnement du sommeil – “l’hypothèse de l’homéostasie synaptique” – suggère que pendant le sommeil, il y a un affaiblissement généralisé des connexions (connues sous le nom de “synapses”) dans tout le cerveau.

On pense que cela contrebalance le renforcement général des connexions qui se produit pendant l’apprentissage lorsque nous sommes éveillés. En éliminant l’excès de connexions, le sommeil “nettoie l’ardoise” de manière efficace afin que nous puissions réapprendre le lendemain. Interférer avec ce processus de réduction peut, dans certains cas, conduire à des souvenirs plus intenses (et peut-être indésirables).

L’importance du sommeil pour le maintien d’une activité cérébrale 4 optimale peut se refléter dans l’évolution de nos habitudes de sommeil au fur et à mesure que nous vieillissons. Les bébés et les enfants dorment beaucoup plus que les adultes, probablement parce que leur cerveau en développement apprend beaucoup plus et est exposé à de nouvelles situations.

Plus tard dans la vie, le sommeil diminue et devient plus fragmenté. Cela peut refléter soit un besoin de sommeil réduit (car nous apprenons moins), soit une rupture des processus du sommeil avec l’âge.

Conséquences du manque de sommeil sur le cerveau : Est-ce grave de ne pas dormir une nuit ?

Les chercheurs ont également examiné comment différentes zones du cerveau étaient connectées chez ces participants. Ils ont découvert que le manque de sommeil avait perturbé la connexion entre l’amygdale

et le cortex préfrontal médian. Il s’agissait d’un point de vue critique, car le cortex préfrontal médian régule lui-même la fonction de l’amygdale.

Moins vous dormez, plus vous diminuez vos capacités cérébrales!

La privation de sommeil semble entraîner une réaction excessive de l’amygdale aux stimuli négatifs, car elle se déconnecte des zones du cerveau qui modèrent normalement sa réponse.

Il y a de fortes chances que vous soyez fatigué. En fait, un adulte sur trois ne dort pas assez. Cela signifie que beaucoup de gens ne dorment pas assez longtemps pour atteindre les sept heures et plus recommandées par nuit.

Les symptômes du manque de sommeil 5 sont bien connus de toute personne qui a passé une nuit blanche ou qui a récemment eu un bébé.

L’effet le plus courant d’un manque de sommeil est la somnolence, bien sûr, mais aussi les sautes d’humeur et le “brouillard” cérébral – l’incapacité générale de penser clairement ou de se souvenir de quelque chose.

Une nouvelle étude explique pourquoi votre cerveau se sent si embrumé si vous ne dormez pas assez. Selon les chercheurs, le manque de sommeil perturbe la capacité de nos cellules cérébrales à communiquer entre elles, ce qui entraîne des défaillances mentales temporaires qui affectent la mémoire et la perception visuelle. 

Dans le cadre de cette étude, le cerveau de patients épileptiques souffrant de manque de sommeil a été observé lors de tests mesurant la réceptivité. Les résultats ont montré que le manque de sommeil interfère avec la capacité des neurones à coder l’information et à traduire l’entrée visuelle en pensée consciente.

Selon les auteurs de l’étude, cela explique en partie pourquoi un conducteur fatigué risque de provoquer un accident. Le cerveau d’un conducteur en manque de sommeil mettrait plus de temps à enregistrer ce qu’il perçoit s’il remarquait qu’un piéton marche devant une voiture, par exemple.

Les effets du manque de sommeil sur le cerveau peuvent entraîner une incapacité à se concentrer ou créer un retard dans le temps de réponse. Elle peut également provoquer des sautes d’humeur et entraîner un mauvais fonctionnement cognitif.

D’un point de vue médical, le sommeil est une fonction nécessaire conçue pour débarrasser le cerveau des déchets accumulés par le système glymphatique. Ce processus d’élimination consiste à se débarrasser des protéines du système nerveux central qui forment des plaques autour du cerveau et peuvent entraîner des troubles neurodégénératifs. 

En termes plus simples, le sommeil “élimine le désordre quotidien” du cerveau et favorise une augmentation de la productivité, de la mémoire et des performances. Bien que vous soyez en état de repos, le sommeil est en fait un processus actif de restauration pour le cerveau et le corps. Les effets de la privation de sommeil sur le cerveau vous font courir un plus grand risque sur le plan de la santé.

Il a des répercussions sur les systèmes cardiovasculaire, respiratoire et immunitaire de diverses manières. Il existe également des cas spécifiques où la perte de sommeil vous met en danger, comme par exemple:

  1. Un retard dans le temps de réponse : Cela est dû à une quantité limitée de sommeil peut entraîner une conduite avec facultés affaiblies. Il est risqué d’être sur la route, tant pour vous que pour les autres conducteurs, lorsque vous êtes fatigué. Le fait de s’assoupir ne serait-ce qu’une seconde peut conduire à un accident. 
  2. Les sautes d’humeur : Causées par le manque de sommeil, les sautes d’humeur peuvent entraîner des problèmes de communication. Cela crée un niveau d’agitation et de frustration plus élevé qui affecte vos relations personnelles et professionnelles. Lorsque vous ne bénéficiez pas d’un sommeil de qualité, il est difficile de garder la tête froide et de rester calme. 
  3. Mauvais apprentissage : L’hippocampe est une autre zone du cerveau qui souffre énormément de la privation de sommeil. C’est une région critique pour le stockage de nouveaux souvenirs. Lorsque les gens sont privés de sommeil, ne serait-ce que pour une nuit, leur capacité à mémoriser de nouvelles informations diminue considérablement.

    Une étude a montré que cela était dû à une déficience de l’hippocampe causée par la privation de sommeil. Lors de la mémorisation d’un ensemble d’images, les participants privés de sommeil ont montré une activation moindre dans l’hippocampe par rapport aux participants reposés. Ce déficit de l’hippocampe pourrait être dû à une privation de sommeil réduisant sa capacité à écrire de nouvelles informations.

    Par ailleurs, l’hippocampe peut avoir besoin de sommeil pour déplacer de nouvelles informations qui seront stockées dans d’autres zones du cerveau. Dans ce cas, le manque de sommeil peut entraîner un remplissage de la capacité de stockage de l’hippocampe, empêchant le stockage de nouvelles informations.
  4. Fatigue et émotion: Les méthodes d’imagerie cérébrale révèlent pourquoi la privation de sommeil peut entraîner des réactions émotionnelles irrationnelles. L’amygdale, une zone située au plus profond du cerveau, est notre centre de contrôle des émotions. Lorsque des images émotionnellement négatives ont été présentées aux participants privés de sommeil, les niveaux d’activité de l’amygdale étaient jusqu’à 60 % plus élevés que ceux des participants reposés.
Mille et une raison pour chercher le bon oreiller et le matelas le plus confortable pour dormir.

Des remèdes pour le manque du sommeil et le cerveau embrumé

Que pouvez-vous faire si vous souffrez d’un manque de sommeil et d’un cerveau embrumé – à part dormir davantage ?

Il n’en reste pas moins que les tâches et nos activités quotidiennes exigent parfois d’être exécutées malgré le désir de notre corps de retourner au lit.

Voici quelques conseils pour passer la journée.

1. Prenez une douche froide

Un choc sur votre système peut vous réveiller complètement car il augmentera votre rythme cardiaque et le flux d’oxygène.

2. Manger des repas plus petits

Votre corps a besoin de carburant, alors mangez des aliments riches en protéines comme des œufs ou du yaourt nature à la grecque. Mais faites attention à la taille des portions. Le ralentissement du temps de réaction de votre cerveau vous permettra d’ignorer plus facilement vos signaux de satiété, ce qui vous rendra enclin à trop manger.

7. Évitez les en-cas sucrés et les glucides simples

Un autre symptôme de la privation de sommeil est l’envie de sucre. À long terme, le déficit de sommeil peut entraîner une prise de poids. Optez pour des fruits si vous devez manger quelque chose de sucré – les sucres naturels des fruits sont plus longs à digérer et ne vous feront pas craquer aussi fort.

8. Buvez plus d’eau

La déshydratation contribue à la fatigue, alors buvez plus d’eau que vous ne le feriez habituellement. L’apport supplémentaire de liquide entraînera également des trajets plus fréquents aux toilettes. Mais se lever et faire le petit voyage pour se soulager peut aider à être plus vigilant.

9. Exposez-vous à la lumière

La lumière contrôle notre système circadien et stimule les parties de notre cerveau impliquées dans la régulation de l’attention et des émotions. La lumière naturelle aide à stimuler l’humeur et l’énergie.

10. Exercice

Faites une promenade ou allez à la salle de sport pour augmenter votre niveau d’énergie et d’adrénaline et accélérer votre métabolisme. 

11. Chewing-gum

Le chewing-gum – en particulier le chewing-gum à la menthe – peut soulager la somnolence diurne et améliorer la vigilance, au moins temporairement.

12. Écoutez de la musique

Ecouter ses chansons préférées modifie la connectivité entre les zones auditives du cerveau et une région responsable de la mémoire.

13. Méditer

Cela peut sembler contre-intuitif, mais une méditation tranquille peut bannir certaines toiles d’araignée d’un esprit affecté. La méditation améliore de manière aiguë la vigilance psychomotrice, ce qui entraîne une amélioration immédiate des performances.

Méditation pour mieux dormir

Pourquoi le cerveau a besoin de dormir ? 

Il n’est pas si étrange que vous vous posiez cette question ! 

Le manque de sommeil est une question qui inquiète de plus en plus les chercheurs, les psychologues et nous (vous et moi ) bien entendu. Il nous arrive parfois de se demander si éventuellement 4 heures suffiraient, non ? 

Dans une ère où l’on a besoin d’une double journée pour faire face aux contraintes des emplois du temps chargés, diminuer le nombre d’heures dormies pourrait nous interpeller, mais si les spécialistes ont prouvé que tout manque de sommeil a un impact négatif sur le cerveau de l’être humain, c’est que l’on doit connaître le pourquoi et le comment. 

Il existe mille et une raison qui répondent à cette question. En effet, les trous de mémoire, les différentes maladies psychiques ainsi que les résultats médiocres sont des arguments assez suffisants pour faire de votre lit et de votre matelas une solution efficace pour une bonne hygiène de vie et réussite professionnelle. Bien dormir vous permettra sans aucun doute d’éviter toute conséquence du manque de sommeil sur le cerveau.

Dormir pour être un des génis du siècle ? 

Manque du sommeil et cerveau – Foire Aux Questions (FAQ)

Que se passe-t-il si nous avons une mauvaise nuit de sommeil ?

Il est important de dormir suffisamment pour être attentif et apprendre pendant nos heures de veille. Lorsque nous manquons de sommeil, nous ne pouvons pas nous concentrer sur de grandes quantités d’informations ou maintenir notre attention pendant de longues périodes. Nos temps de réaction sont ralentis. 

Nous avons également moins de chances d’être créatifs ou de découvrir des règles cachées lorsque nous essayons de résoudre un problème. Lorsque vous n’avez pas assez dormi, votre cerveau peut se forcer à s’éteindre pendant quelques secondes lorsque vous êtes éveillé. 

Pendant ce “micro-sommeil”, vous pouvez devenir inconscient pendant quelques secondes sans le savoir. 

La somnolence au volant est l’une des principales causes d’accidents de la route, le manque de sommeil affectant le cerveau tout autant que l’alcool. Le manque de sommeil peut également conduire à des accidents mortels sur le lieu de travail – un problème majeur chez les travailleurs postés.

Quels sont les effets à long terme du manque de sommeil ?

Les effets à long terme de la privation de sommeil sont plus difficiles à étudier chez l’homme pour des raisons éthiques, mais les troubles chroniques du sommeil ont été liés à des troubles cérébraux tels que la schizophrénie, l’autisme et la maladie d’Alzheimer. Nous ne savons pas si les perturbations du sommeil sont une cause ou un symptôme de ces troubles.

Le sommeil aide-t-il à solidifier la mémoire?

Une des fonctions centrales du sommeil est qu’il aide à consolider la mémoire à long terme – il semble le faire, non seulement en renforçant certaines connexions neuronales, mais aussi en élaguant les indésirables. Le cerveau établit de nombreuses connexions pendant la journée, mais toutes ne valent pas la peine d’être sauvegardées ; le sommeil est donc un moment où le cerveau rationalise les connexions dont il a “besoin”.

conséquences manque de sommeil

Quelles sont les conséquences du manque de sommeil sur le cerveau ?

Besoin de connaître les effets du manque de sommeil sur le systeme nerveux ? 

En effet Votre système nerveux central est la principale autoroute de l’information de votre corps. Le sommeil est nécessaire à son bon fonctionnement, mais l’insomnie chronique peut perturber la façon dont votre corps envoie et traite habituellement les informations.

Pendant le sommeil, des voies se forment entre les cellules nerveuses (neurones) de votre cerveau qui vous aident à vous souvenir des nouvelles informations que vous avez apprises. Le manque de sommeil laisse votre cerveau épuisé, de sorte qu’il ne peut pas remplir ses fonctions aussi bien.

Il se peut également que vous ayez plus de mal à vous concentrer ou à apprendre de nouvelles choses. Les signaux que votre corps envoie peuvent également être retardés, ce qui diminue votre coordination et augmente votre risque d’accident.

Le manque de sommeil a également un effet négatif sur vos capacités mentales et votre état émotionnel. Vous pouvez vous sentir plus impatient ou plus sujet aux sautes d’humeur. Cela peut également compromettre les processus de prise de décision et la créativité.

Si la privation de sommeil se prolonge suffisamment longtemps, vous pourriez commencer à avoir des hallucinations – voir ou entendre des choses qui ne sont pas vraiment là. Le manque de sommeil peut également déclencher une manie chez les personnes souffrant d’un trouble bipolaire de l’humeur.

Manque de sommeil : Conséquences psychologiques, comment se manifestent les troubles du sommeil ?

Si les troubles de sommeil se prolongent suffisamment longtemps, vous pourriez commencer à avoir des hallucinations – voir ou entendre des choses qui ne sont pas vraiment là. Le manque de sommeil peut également déclencher une manie chez les personnes souffrant d’un trouble bipolaire de l’humeur. Parmi les autres risques psychologiques, on peut citer

  • un comportement impulsif
  • anxiété
  • dépression
  • paranoïa
  • pensées suicidaires
manque de sommeil symptomes

Vous pouvez également vous retrouver en situation de micro-sommeil pendant la journée. Au cours de ces épisodes, vous vous endormirez pendant quelques secondes ou plusieurs secondes sans vous en rendre compte.

Notre cycle de sommeil ou notre horloge biologique ne détermine pas seulement le moment où nous sommes fatigués ou éveillés. De ce fait, notre cerveau ainsi chaque cellule de notre corps peuvent être affectés par la privation de sommeil sans même le découvrir. 

Maintenant que vous avez sû ce que provoque le manque de sommeil sur votre cerveau, vous allez certainement penser à faire plaisir à votre corps et cerveau en préparant les conditions favorables à votre sommeil tranquille ? 

Vous dormez déjà ? Parfait ! Faites de beaux rêves alors !

Beaux Reves
Logo
Enable registration in settings - general