Manque du sommeil et métabolisme : 3 Signes de problèmes et 3 solutions

Vous souhaitez mieux vous renseigner sur le point le plus inquiétant de nos jours ? Sommeil et métabolisme ? Peu de gens s’inquiètent de passer trop de temps au lit. Une heure ou deux de sommeil supplémentaire volée le dimanche peut sembler le paradis après une longue semaine de travail et d’activités familiales. 

Saviez-vous que le fait de dépasser la quantité recommandée peut avoir un impact négatif sur votre santé ?

Le fait de dormir régulièrement plus que la quantité recommandée peut augmenter le risque d’obésité, de maux de tête, de douleurs dorsales et de maladies cardiaques. Une étude récente a découvert que le fait de dormir trop longtemps peut exposer le corps à des problèmes métaboliques. En savoir plus sur les effets d’un sommeil excessif sur le métabolisme!

Qu’est-ce que le métabolisme ?

Le métabolisme 1 est le processus par lequel votre corps transforme ce que vous mangez et buvez en énergie. Au cours de ce processus biochimique complexe, la combinaison des calories contenues dans les aliments avec l’oxygène intervient pour libérer l’énergie dont votre corps a besoin pour fonctionner. 

Même lorsque vous êtes au repos, votre corps a besoin d’énergie pour la respiration, la circulation sanguine, l’ajustement des niveaux d’hormones et la croissance et la réparation des cellules. Le nombre de calories que votre corps utilise pour effectuer ces fonctions de base est connu sous le nom de taux métabolique basal, ce que l’on pourrait appeler le métabolisme.

Conséquences du manque du sommeil sur le métabolisme

Les habitudes de sommeil peuvent-elles affecter notre métabolisme ?

Les habitudes de sommeil 2 sont bien plus puissantes que nous ne le pensons. Notre corps apprécie la routine, et il est probable que vous vous endormiez et vous réveilliez à peu près à la même heure chaque jour.

Le sommeil affecte notre humeur et notre concentration, et le manque de sommeil rend la journée difficile. Le sommeil est également associé à une mauvaise santé cardiaque, et constitue un facteur de risque de prise de poids et de diabète. La structure du sommeil peut-elle affecter votre métabolisme ?

Quels sont les signes de problèmes métaboliques ?

Surveillez les signes de problèmes métaboliques 3 chez vous et vos proches, et si vous pensez être atteint du syndrome métabolique, consultez immédiatement votre médecin. Si vous avez remarqué des problèmes de sommeil, soyez vigilant et surveillez les changements de votre métabolisme. 

Une somnolence diurne excessive, même si vous avez dormi de 7 à 9 heures par nuit, est un signe que vous pouvez faire de l’apnée du sommeil et que vous risquez d’avoir des problèmes de métabolisme.

Si vous avez récemment modifié votre mode de vie, votre sommeil et votre métabolisme peuvent être affectés.

Avez-vous un nouvel horaire de travail ou avez-vous récemment changé de ville ? Votre partenaire a-t-il commencé à vous réveiller pendant la nuit ou avez-vous modifié votre programme d’exercice ? 

Tous ces facteurs peuvent affecter votre cycle de sommeil et votre métabolisme. Les changements de poids, les sautes d’humeur et l’irritabilité accrue peuvent également indiquer des problèmes de métabolisme et de sommeil.

1. Ghrelin et Leptin

Les hormones ghréline et leptine jouent un rôle important dans la régulation de l’appétit. La ghréline 4 est une hormone que l’on trouve principalement dans la paroi de l’estomac et qui augmente l’appétit. La leptine est une hormone présente dans le tissu adipeux qui signale la satiété.

Une étude publiée dans la revue médicale “PLOS” a déterminé qu’un manque de sommeil augmente la ghréline et diminue la leptine. Cela affecte votre métabolisme en augmentant votre appétit, car votre cerveau ne signale pas que vous êtes rassasié, même lorsque vous devriez l’être, ce qui entraîne un surplus de calories et une éventuelle prise de poids.

2. Diminution de la sensibilité à l’insuline

Le manque de sommeil 5 affecte la sensibilité de votre corps à l’insuline qu’il produit. L’insuline est nécessaire pour transformer les aliments que vous mangez en carburant pour votre corps.

L'insuline, le glucose et vous

Après seulement quatre nuits de restriction du sommeil, une étude publiée dans les “Annales de la médecine interne” a montré que la sensibilité à l’insuline était réduite de 30% dans les cellules adipeuses des adipocytes. 

Lorsque votre corps devient moins sensible, ou résistant, à l’insuline qu’il produit, vous êtes incapable d’utiliser correctement la nourriture que vous consommez. La diminution de la sensibilité à l’insuline, associée à un sommeil insuffisant, constitue une occasion idéale de prendre du poids et de provoquer des troubles métaboliques comme le diabète.

3. Sommeil et métabolisme : Dormir trop ou trop peu ?

Nous menons tous une vie très active et avons beaucoup trop de choses à faire chaque jour. Qui n’a pas sacrifié une heure de sommeil pour faire une chose de plus, ou décidé de rattraper le sommeil perdu plus tard ? 

Le week-end, nous nous donnons la permission de faire la grasse matinée et nous comptons 12 heures de sommeil pour rattraper tout le sommeil que nous avons perdu pendant la semaine. Ces rythmes de sommeil irréguliers peuvent affecter votre métabolisme !

Quel est l’effet d’un excès ou d’un manque de sommeil sur notre corps ? Les deux peuvent avoir un impact négatif sur votre santé. Il est recommandé aux adultes de dormir entre 7 et 9 heures chaque nuit, et dormir plus ou moins longtemps peut-être un signe que quelque chose ne va pas.

Dormir en quantité insuffisante peut entraîner l’obésité, des maux de tête, des maux de dos et des problèmes cardiaques. Cela peut également accélérer ou ralentir votre métabolisme et augmenter votre risque de diabète.

Qu’est-ce que le syndrome métabolique ?

Une étude portant sur le sommeil et le métabolisme a permis de recueillir des données sur la santé et le sommeil de plus de 130000 adultes, et d’analyser ces informations pour découvrir des liens entre le sommeil et le métabolisme. Ils ont découvert que toute personne dormant moins de 6 ou plus de 10 heures par nuit présentait un risque accru de syndrome métabolique.

Le syndrome métabolique 6 est défini comme des problèmes de métabolisme, notamment l’hypertension, un faible taux de HDL ou de bon cholestérol, un taux de glucose élevé et une prise de poids. Dans l’étude, près de 30 % des hommes souffraient de syndrome métabolique et 24 % des femmes avaient également des problèmes de métabolisme.

Présentation de l'étude DESIR sur le syndrome métabolique

Quels sont les facteurs de risque du syndrome métabolique ?

Cinq facteurs de risque constituent le syndrome métabolique…

Une personne peut avoir un seul facteur de risque, mais il est plus probable que si elle en a un, elle en aura aussi d’autres. Un médecin diagnostiquera un syndrome métabolique lorsqu’il y a trois facteurs de risque ou plus.

Pour cette étude récente, les chercheurs ont basé leurs définitions des facteurs de risque métaboliques sur le rapport du Programme national d’éducation sur le cholestérol Panel de traitement des adultes III. En bref, il s’agissait de

  1. Un tour de taille égal ou supérieur à 102 centimètres (cm) ou 40,2 pouces pour un homme et 88 cm (34,6 pouces) et plus pour une femme.
  2. Un taux de triglycérides sanguins égal ou supérieur à 150 milligrammes par décilitre (mg/dl).
  3. Un taux de cholestérol HDL inférieur à 40 mg/dl pour les hommes ou inférieur à 50 mg/dl pour les femmes.
  4. Tension artérielle égale ou supérieure à 130/85 millimètres de mercure (mm Hg) ou être sous traitement pour l’hypertension.
  5. Glycémie à jeun égale ou supérieure à 100 mg/dl ou recevant un traitement pour le diabète.

Le tour de taille est une mesure de l’obésité centrale. Avoir trop de graisse autour de l’estomac peut augmenter le risque de maladie cardiaque plus que d’avoir trop de graisse autour des hanches ou d’autres parties du corps.

Le HDL est très efficace quand il s’agit d’évacuer le cholestérol des artères 7. S’il n’est pas suffisant, il peut augmenter le risque de maladie cardiaque.

La pression artérielle est la pression exercée sur les parois des artères par le cœur qui pompe le sang. Si cette pression augmente et reste élevée, elle peut contribuer à l’accumulation de plaque dans les artères, ce qui entraîne des lésions cardiaques.

Lorsque la glycémie 8 à jeun atteint 100 mg/dl, elle peut être un signe précoce de diabète. Le risque de maladie cardiaque et d’autres affections cardiovasculaires augmente considérablement avec le diabète.

Sommeil, est-ce un réparateur métabolique ?

Les gens sont accablés, fatigués et épuisés, ils courent à vide et traînent leurs journées. Ils demandent constamment s’il y a quelque chose qu’ils peuvent prendre, quelque chose qu’ils peuvent manger, quelque chose qu’ils peuvent faire qui leur donnera plus de ce qui leur manque clairement, malheureusement, à savoir l’énergie.

Avec tous les publi-reportages qui passent sans arrêt à la télévision tard le soir et qui promettent de l’énergie instantanée dans une bouteille, on pourrait presque croire que la seule raison de cette fatigue et de ce manque d’énergie généralisés est que les gens ne boivent pas assez du energy drinks.

Ce n’est pas la raison…

La vraie raison de l’épidémie de “manque d’énergie” est très simple : c’est le manque de sommeil.

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils simples que vous pouvez utiliser, dès aujourd’hui, pour améliorer votre sommeil.

D’abord, parlons un peu des raisons pour lesquelles le sommeil est si important.

Le corps passe par cinq stades de sommeil – quatre stades plus le stade le plus important appelé REM, qui signifie mouvement rapide des yeux. Le corps passe par ces cinq stades plusieurs fois par nuit, et un important travail métabolique est effectué pendant cette période.

Si le sommeil est trop court, interrompu ou non reposant, le cycle est interrompu et votre métabolisme en souffre.

Le sommeil influence l’appétit, le stress, la libido et l’humeur. Il n’y a presque rien que vous puissiez faire qui soit plus important pour votre bien-être général et votre santé métabolique que d’avoir une très bonne nuit de sommeil, chaque nuit.

Le manque de sommeil affecte aussi directement votre tour de taille, et voici pourquoi. Lorsque vous ne dormez pas bien, vos hormones du stress se mettent en marche, ce qui vous pousse à trop manger et à avoir des envies de glucides. Les hormones du stress poussent également l’organisme à déposer de la graisse autour du milieu, ce qui entraîne la redoutable “forme de pomme”, le schéma de répartition des graisses si dangereux pour votre cœur.

Le sommeil est le carburant de l’homme d’action.

Frédéric Dard
Comment améliorer son métabolisme

Comment améliorer son métabolisme ?

Si vous voulez maîtriser votre métabolisme, vous devez maîtriser vos hormones, et le sommeil est l’un des lieux les plus importants où se produit l’équilibre hormonal.

D’importants produits biochimiques sont fabriqués et remplacés pendant le sommeil, notamment l’hormone de croissance humaine et la mélatonine, la puissante hormone antioxydante et anticancéreuse que la plupart des gens considèrent comme quelque chose que l’on ne prend que pour le décalage horaire.

Pour que toute cette production d’hormones se produise, il faut que vous dormiez mieux et plus longtemps.

Voici donc trois conseils pour y parvenir:

1. Réglez la température à 20 degrés…

La plupart d’entre nous dorment dans des chambres trop chaudes, ce qui n’est ni sain ni naturel.

La température du corps baisse naturellement pendant le sommeil (c’est pourquoi dans les films, on voit toujours des gens couvrir un ami qui vient de s’endormir).

Le corps préfère cette température plus basse pendant le sommeil, et si la pièce est trop chaude, il faut “travailler” pour garder l’équilibre et cela nuit à un bon sommeil. Il faut donc garder la chambre confortablement fraîche – 20 degrés, c’est parfait.

2. Pas de médias pour mieux dormir

Faites une pause médiatique complète d’une demi-heure avant de vous coucher. Sans blague. Cela signifie pas de télévision, pas de courrier électronique, pas d’ordinateur pendant une demi-heure complète avant de se coucher.

N’oubliez pas que c’est la période de transition pendant laquelle vous préparez le corps à la détente et au sommeil à venir.

Vous n’avez pas besoin de la télévision pour vous endormir. La dernière chose que votre subconscient a besoin d’entendre lorsqu’il s’endort, c’est les dernières nouvelles sur les Kardashians.

3. Gardez l’obscurité…

Des études montrent que la moindre lumière dans la pièce peut interférer de façon mesurable avec les mesures utilisées pour évaluer un sommeil réparateur et de qualité. Donc, gardez les lumières éteintes – toutes. L’obscurité, la fraîcheur et l’absence de médias sont la solution.

Commencez par suivre ces trois étapes simples et observez ce qui se passe. Votre énergie peut s’améliorer considérablement, sans que vous ayez besoin de prendre une seule pilule !

Le sommeil, il n’y a que ça de merveilleux sur terre !

Paul Brulat

Malheureusement, la privation chronique de sommeil, l’apnée du sommeil et la perturbation des rythmes circadiens, en plus de l’exposition constante aux appareils électroniques et à la lumière bleue, provoquent une dysrégulation métabolique et une prise de poids. 

De nombreuses études humaines ont montré que les personnes privées de sommeil préfèrent les grosses portions de nourriture, recherchent plus de calories, présentent des signes d’augmentation de l’impulsivité liée à la nourriture et ressentent plus de fatigue.

Beaux Reves
Logo
Enable registration in settings - general