Back Pain

Tout savoir sur la sciatique : causes, prévention et traitement

La sciatique désigne la douleur qui irradie le long du trajet du nerf sciatique, qui se ramifie du bas du dos à travers les hanches et les fesses et le long de chaque jambe. Elle est généralement causée par un nerf comprimé dans le bas de la colonne vertébrale.

La douleur nerveuse que constitue la sciatique peut entraver considérablement votre capacité à profiter de la vie, c’est pourquoi il vaut la peine de rechercher et d’apprendre autant d’options que possible pour soulager votre douleur.

Le point sur la sciatique 

1. Qu’est-ce que la sciatique ?

La sciatique survient le plus souvent lorsqu’une hernie discale, un éperon osseux sur la colonne vertébrale ou un rétrécissement de la colonne comprime une partie du nerf. Cela provoque une inflammation, des douleurs et souvent un certain engourdissement dans la jambe touchée.

Bien que la douleur associée à la sciatique puisse être sévère, la plupart des cas se résolvent en quelques semaines grâce à des traitements non chirurgicaux. Les personnes souffrant d’une sciatique sévère associée à des fuites importantes dans les jambes ou à des modifications intestinales ou vésicales peuvent être candidates à une opération.

2. Quels sont les symptômes de la sciatique ?

La douleur qui irradie du bas de la colonne vertébrale jusqu’aux fesses et à l’arrière de la jambe est la marque de la sciatique. Vous pouvez ressentir la gêne presque partout le long de la voie nerveuse, mais il est particulièrement probable qu’elle suive un chemin allant du bas du dos à l’arrière de la cuisse et du mollet.

La douleur peut être très variable, allant d’une légère douleur à une sensation de brûlure aiguë ou à une douleur atroce. Parfois, elle peut ressembler à une secousse ou à un choc électrique. La sciatique peut être pire lorsque vous toussez. Elle peut s’aggraver également lorsque la personne affectée éternue, et une position assise prolongée peut aggraver les symptômes. 

Certaines personnes présentent également un engourdissement, des picotements ou une faiblesse musculaire dans la jambe ou le pied touché. Vous pouvez avoir des douleurs dans une partie de votre jambe et un engourdissement dans une autre.

3. Quand consulter un médecin ?

Retrouvez vos Bonnes nuits de sommeil

Recevez des conseils pour bien dormir.

La sciatique légère disparaît généralement avec le temps. Appelez votre médecin si les mesures d’autosoins ne parviennent pas à soulager vos symptômes ou si vos douleurs durent plus d’une semaine, sont graves ou s’aggravent progressivement. Obtenez immédiatement des soins médicaux si :

  • vous souffrez de douleurs soudaines et intenses dans le bas du dos ou dans la jambe et d’un engourdissement ou d’une faiblesse musculaire dans la jambe
  • La douleur fait suite à une blessure violente, telle qu’un accident de la circulation
  • Vous avez des difficultés à contrôler vos intestins ou votre vessie

4. Quelles sont les causes de la sciatique ?

La sciatique survient lorsque le nerf sciatique est pincé, généralement par une hernie discale dans la colonne vertébrale ou par une surcroissance osseuse sur les vertèbres. Plus rarement, le nerf peut être comprimé par une tumeur ou endommagé par une maladie telle que le diabète.

5. Quels sont les facteurs de risque de la sciatique ?

Les facteurs de risque de la sciatique sont notamment les suivants :

a. L’âge

Les modifications de la colonne vertébrale liées à l’âge, telles que les hernies discales et les éperons osseux, sont les causes les plus fréquentes de la sciatique.

b. L’obésité

En augmentant le stress sur la colonne vertébrale, un excès de poids peut contribuer aux modifications de la colonne vertébrale qui déclenchent la sciatique.

c. Profession

Un emploi qui vous oblige à vous tordre le dos, à porter de lourdes charges ou à conduire un véhicule à moteur pendant de longues périodes peut jouer un rôle dans la sciatique, mais il n’existe aucune preuve concluante de ce lien.

d. Assise prolongée

Les personnes qui restent assises pendant de longues périodes sont plus susceptibles de développer une sciatique que les personnes actives.

e. Le diabète

Cette affection, qui affecte la façon dont votre corps utilise le sucre dans le sang, augmente le risque de lésions nerveuses.

6. Quelles sont les complications provoquées par la sciatique ?

Bien que la plupart des personnes se remettent complètement de la sciatique, souvent sans traitement, la sciatique peut potentiellement causer des dommages nerveux permanents. Voici quelques-unes des complications de la sciatique :

  • Perte de sensibilité dans la jambe affectée
  • Faiblesse de la jambe touchée
  • Perte de la fonction intestinale ou vésicale

Comment prévenir la sciatique ?

Les éléments suivants peuvent jouer un rôle clé dans l’atténuation de l’intensité de sciatique et la protection de votre dos :

1. Faire de l’exercice régulièrement

Pour que votre dos reste fort, faites particulièrement attention à vos muscles centraux, c’est-à-dire les muscles de l’abdomen et du bas du dos qui sont essentiels pour une bonne posture et un bon alignement. Demandez à votre médecin de vous recommander des activités spécifiques qui soulageront la sciatique.

2. Maintenir une bonne posture lorsque vous êtes assis

Choisissez un siège avec un bon soutien pour le bas du dos, des accoudoirs et une base pivotante. Pensez à placer un oreiller dans le bas de votre dos pour maintenir sa courbe normale. 

Maintenez vos genoux et vos hanches au même niveau

3. Utiliser une bonne mécanique corporelle

Si vous restez debout pendant de longues périodes, posez un pied sur un tabouret ou une petite boîte de temps en temps. Lorsque vous soulevez un objet lourd, laissez vos membres inférieurs faire le travail. Déplacez-vous en ligne droite de haut en bas. Gardez le dos droit et ne pliez qu’au niveau des genoux. Tenez la charge près de votre corps. Évitez de soulever et de tourner simultanément. 

Nos meilleurs conseils pour soulager la douleur sciatique

Vous trouverez ci-dessous 5 conseils qui peuvent tous contribuer à réduire la douleur sciatique :

1. Réduire l’inflammation par l’alimentation

Un régime alimentaire riche en céréales complètes, en aliments naturels, en fruits, en légumes, en noix, en poissons gras comme le saumon et en fibres solubles et insolubles peut être efficace pour réduire l’inflammation.

La curcumine, le gingembre, le thé vert et le thé noir sont également de puissantes sources de substances anti-inflammatoires qui aident à renforcer l’immunité et à améliorer l’état de santé général. Suivre ce type de régime aidera peut réduire l’occurrence de la sciatique à long terme.

Lorsque vous consommez régulièrement des aliments anti-inflammatoires, il est important d’éviter ou de limiter :

  • les sucres, les glucides raffinés, les graisses trans et les huiles hydrogénées
  • le tabagisme, qui peut réduire la production de molécules anti-inflammatoires et induire une inflammation
Il est conseillé de consulter votre médecin avant de procéder à des changements alimentaires importants et de vous assurer que votre régime alimentaire n’interfère pas ou n’interagit pas avec les médicaments actuels.

2. Construire des micronutriments spécifiques

Les suppléments aident à accumuler les micronutriments dans votre corps, qui peuvent ne pas être entièrement obtenus par une alimentation régulière. Voici quelques exemples de micronutriments importants :

  • Magnésium
  • La vitamine D
  • Vitamine E
  • Vitamine B12
  • Vitamine B6
  • Zinc
  • Sélénium
  • Huile de poisson 

Ces micronutriments aident à supprimer les médiateurs inflammatoires et à réduire l’ensemble des processus inflammatoires. La vitamine E, le zinc et le sélénium agissent comme antioxydants dans l’organisme. Les vitamines du groupe B contribuent à améliorer la santé des nerfs, et à réduire la sciatique. 

Vous pouvez également prendre des suppléments de curcumine si vous ne consommez pas de curcuma dans votre alimentation quotidienne.

3. Libérez vos antidouleurs naturels grâce au massage

Les massages peuvent vous aider à vous détendre, à libérer des endorphines , à améliorer la circulation sanguine et à soulager les douleurs des muscles de la colonne vertébrale.

Un massage des tissus profonds peut aider à rétablir l’amplitude des mouvements de la colonne vertébrale, améliorant ainsi sa flexibilité. La thérapie manuelle, une forme spéciale de massage médical, peut aider à pétrir les nœuds, les points de déclenchement ou les tensions dans les muscles.

Il existe de nombreuses formes de massage qui peuvent être bénéfiques, comme le relâchement myofascial et le Shiatsu . Ces massages peuvent être plus efficaces pour soulager la douleur sciatique due à une mauvaise posture, à une tension musculaire ou à une musculature fatiguée dans le bas de la colonne vertébrale.

4. Essayez les techniques du corps et de l’esprit

Vous pouvez utiliser le pouvoir de votre esprit pour diminuer votre perception de la douleur sciatique. Les techniques psychocorporelles, qui comprennent des exercices de respiration profonde, la méditation, l’imagerie guidée et la thérapie cognitivo-comportementale, peuvent vous aider à détendre vos muscles et, dans une certaine mesure, à accroître votre sentiment de contrôle sur la douleur.

Vous constaterez peut-être que ces techniques contribuent également à réduire l’anxiété et la dépression souvent associées à la douleur chronique.

5. Marcher dans une piscine

Les exercices de thérapie par l’eau ou même simplement la marche dans l’eau jusqu’à la taille peuvent aider à améliorer les fonctions nerveuses et musculaires dans le bas du corps. La flottabilité naturelle, la pression hydrostatique, la thermodynamique, les forces hydrodynamiques et la viscosité de l’eau aident à réguler le fonctionnement des nerfs et des muscles, vous permettant de faire de l’exercice avec moins de douleur.

6. Obtenez un sommeil plus réparateur

La quantité et la qualité de votre sommeil peuvent avoir un effet direct sur la douleur et l’inflammation dans votre corps. Lorsque vous dormez, plusieurs substances inflammatoires atteignent un pic dans votre circulation sanguine et restent actives toute la nuit. Lorsque la qualité du sommeil est mauvaise, ces agents inflammatoires continuent de circuler dans l’organisme pendant la journée, ce qui entraîne de la douleur et de la fatigue.

Une nuit complète de sommeil profond peut contribuer à diminuer la douleur de sciatique et vous donner une sensation de fraîcheur. 

Si vos douleurs sciatiques s’aggravent et/ou perturbent gravement votre vie quotidienne, consultez votre médecin pour connaître les autres possibilités de soulagement de la douleur, qui peuvent inclure des médicaments, une manipulation manuelle, des injections de stéroïdes épidurales, etc.

Quels modes de vies et remèdes adopter pour soulager la sciatique ?

Pour la plupart des gens, la sciatique répond à des mesures d’autosoins. Bien que le repos d’une journée environ puisse apporter un certain soulagement, une inactivité prolongée aggravera vos signes et symptômes.

Parmi les autres traitements d’autogestion de la santé qui pourraient vous aider, citons

1. Les compresses froides

Au début, vous pouvez obtenir un soulagement en plaçant une compresse froide sur la zone douloureuse pendant 20 minutes plusieurs fois par jour. Utilisez une poche de glace ou un paquet de petits pois congelés enveloppés dans une serviette propre.

2. Les compresses chaudes

Au bout de deux ou trois jours, appliquez de la chaleur sur les zones douloureuses. Utilisez des compresses chaudes ou un coussin chauffant au réglage le plus bas. Si vous continuez à avoir mal avec votre sciatique, essayez d’alterner les compresses chaudes et froides.

3. Étirement

Les exercices d’étirement pour le bas de votre dos peuvent vous aider à vous sentir mieux et à soulager la compression des racines nerveuses.

Quels sont les traitements médicaux pour soulager la sciatique ?

Si votre douleur ne s’améliore pas avec les mesures d’autosoins, votre médecin pourrait vous suggérer certains des traitements suivants.

1. Médicaments

Parmi les types de médicaments qui peuvent être prescrits pour traiter la douleur sciatique, on peut citer :

  • Anti-inflammatoires
  • Relaxants musculaires
  • Stupéfiants
  • Antidépresseurs tricycliques
  • Médicaments anti-convulsions

2. Thérapie physique

Une fois que votre douleur aiguë s’est atténuée, votre médecin ou un kinésithérapeute peut concevoir un programme de réadaptation pour vous aider à prévenir de futures blessures. Ce programme comprend généralement des exercices pour corriger votre posture, renforcer les muscles qui soutiennent votre dos et améliorer votre souplesse.

3. Injections de stéroïdes

Dans certains cas, votre médecin peut recommander l’injection d’un corticostéroïde dans la zone autour de la racine nerveuse concernée. Les effets s’estompent généralement en quelques mois. Le nombre d’injections de corticostéroïdes que vous pouvez recevoir est limité car le risque d’effets secondaires graves augmente lorsque les injections sont trop fréquentes.

4. Chirurgie

Cette option est généralement réservée aux cas où le nerf comprimé provoque une faiblesse importante, une perte de contrôle de l’intestin ou de la vessie, ou lorsque vous avez une douleur qui s’aggrave progressivement ou qui ne s’améliore pas avec d’autres thérapies. 

Qu’en est-il de la médecine alternative ?

Parmi les thérapies alternatives couramment utilisées pour la sciatique, on peut citer :

1. L’acupuncture

En acupuncture , le praticien insère des aiguilles fines dans la peau à des endroits précis du corps. Certaines études ont suggéré que l’acupuncture peut aider à soulager les douleurs dorsales, tandis que d’autres n’ont trouvé aucun bénéfice. 

Si vous décidez d’essayer l’acupuncture, choisissez un praticien agréé pour vous assurer qu’il a reçu une formation approfondie.

2. Chiropractie

L’ajustement de la colonne vertébrale est une forme de thérapie que les chiropraticiens utilisent pour traiter la mobilité restreinte de la colonne vertébrale. L’objectif est de restaurer les mouvements de la colonne vertébrale et, par conséquent, d’améliorer les fonctions et de diminuer la douleur. La manipulation de la colonne vertébrale semble être aussi efficace et sûre que les traitements standard pour les lombalgies, mais pourrait ne pas être appropriée pour les douleurs irradiantes.

Conclusion

La sciatique est une maladie douloureuse qui peut rendre la vie quotidienne plus difficile. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de nombreuses façons de traiter cette douleur du nerf sciatique, et que beaucoup d’entre elles sont assez efficaces pour réduire les symptômes. Consultez votre médecin pour déterminer les traitements qui vous conviennent le mieux.

Soulager la sciatique – Foire Aux Questions (FAQ)

Les soins chiropratiques sont-ils efficaces pour la sciatique ?

Les soins chiropratiques sont un moyen sûr et efficace de soulager la douleur due à la sciatique. Les ajustements chiropratiques aident à relâcher la pression sur le nerf, ce qui vous soulage.

Comment empêcher ma sciatique de revenir ?

Il y a certaines choses que vous pouvez faire pour prévenir la sciatique :

  • Faites régulièrement de l’exercice pour maintenir la force de votre dos.
  • En position assise, maintenez une bonne posture.
  • Évitez de vous pencher pour soulever des objets lourds. …
  • Adoptez une bonne posture lorsque vous restez debout pendant de longues périodes et portez des chaussures qui vous soutiennent.
  • Maintenez une alimentation saine.

Comment trouver rapidement de l’aide en cas de sciatique ?

Chaque patient est différent, et la rapidité avec laquelle vous êtes soulagé est une expérience individualisée. Certaines personnes remarquent une grande différence après un seul ajustement, tandis que d’autres peuvent avoir besoin d’une série d’ajustements avant de trouver un soulagement. La bonne nouvelle, c’est que le traitement fonctionne pour un grand pourcentage de personnes sans intervention chirurgicale. 

Ma sciatique a disparu d’elle-même. Suis-je guéri ? 

La sciatique touche souvent les gens pendant plusieurs semaines avant de disparaître, pour ensuite revenir encore et encore. Votre sciatique peut continuer à vous rendre des visites non désirées jusqu’à ce que vous soyez soigné pour sa cause sous-jacente.

La sciatique doit-elle être opérée ? 

La sciatique ne nécessite une intervention chirurgicale que dans les cas les plus avancés ou extrêmes. La plupart des personnes atteintes peuvent obtenir le soulagement qu’elles recherchent grâce à des méthodes de traitement non invasives telles que les soins chiropratiques.

Marie
Marie

En effet, je suis cette personne qui aime dormir, qui adore profiter d'une bonne nuit de sommeil et qui trouve son bonheur sur un lit douillet, un matelas confortable et un coussin tout doux.

J'adore aussi partager cette expérience avec vous !

En effet, j’ai comparé des produits de plusieurs marques et différents modèles. Je ne me contente pas de comparer les prix, je discute de la sensation, de la fermeté, du type de dormeur, des avantages, des inconvénients, et plus encore.

Lire mes écrits vous permettra de profiter d’une bonne nuit de sommeil, mais surtout de faire de beaux rêves !

Retrouvez vos Bonnes nuits de sommeil

Recevez des conseils pour bien dormir.

Table des matières

Beaux Reves
Logo
Enable registration in settings - general