Apnée du sommeil, pas très relaxant, n’est-ce pas? Heureusement, c’est soignable!

Vous avez l’habitude de vous réveiller le matin avec un mal de tête? Votre conjoint a-t-il déménagé dans la chambre d’à côté, épuisé à cause de vos ronflements, de vos halètements et de vos étouffements chaque nuit ?

Si c’est le cas, vous souffrez peut-être d’ apnée du sommeil, un état dans lequel les voies aériennes supérieures se ferment, interrompant votre respiration et vous privant d’oxygène jusqu’à ce que vous vous réveilliez et recommenciez à respirer. 

Vous souhaitez savoir si vous souffrez d’apnée du sommeil ? La seule véritable façon est de faire une étude du sommeil, un test qui enregistre ce qui se passe pendant votre sommeil. Il vous sera d’un grand bénéfice aussi si vous continuez la lecture de cet article où vous trouverez tout ce que vous souhaitez savoir sur ce trouble de sommeil.

Apnée du sommeil, qu’est-ce que c’est ?

Apnée du sommeil: définition

Beaucoup de gens considèrent le ronflement1comme une plaisanterie ou un sujet de gêne. Cependant, un ronflement fort, surtout lorsqu’il s’accompagne de fatigue diurne, peut être le signe d’une apnée du sommeil, un trouble courant mais grave dans lequel la respiration s’arrête et se met en route de façon répétée durant le sommeil. 

Si vous souffrez d’un tel trouble du sommeil, vous n’êtes probablement pas conscient de ces courtes pauses respiratoires qui se produisent des centaines de fois par heure et par nuit, vous écartant de votre rythme de sommeil naturel. Tout ce que vous savez, c’est que vous ne vous sentez pas aussi énergique, mentalement vif ou productif pendant la journée que vous le devriez.

Comme l’apnée ne se produit que pendant le sommeil, les personnes affectées ne découvriront peut-être qu’elles ont un problème que lorsqu’un partenaire de lit ou un colocataire se plaindra de leurs ronflements.

Soyez compréhensif face à la réaction, ça devrait être dûr !

Bien que vous puissiez vous sentir gêné ou tenté de prendre vos ronflements à la légère, vous ne devez pas l’ignorer. En effet, cette forme de troubles du sommeil peut avoir de graves conséquences sur votre santé, physique et émotionnelle. 

Le manque de sommeil chronique 2causé par le syndrome d’ apnée du sommeil peut entraîner une somnolence diurne, des réflexes lents, une mauvaise concentration et un risque accru d’accidents. 

De même, l’ apnée du sommeil peut provoquer des sautes d’humeur, de l’irritabilité et même conduire à la dépression. 

Elle peut également entraîner d’autres problèmes de santé physique graves, tels que le diabète, les maladies cardiaques, les problèmes de foie et la prise de poids. Toutefois, avec un traitement approprié et des stratégies d’auto-assistance, vous pouvez contrôler vos ronflements et les symptômes de l’apnée du sommeil, retrouver le sommeil et vous sentir frais et dispos pendant la journée. 

L’apnée du sommeil, qu’est-ce que c’est ?

Apnée du sommeil: causes

Un certain nombre de facteurs augmentent le risque, notamment le fait d’avoir des voies de respiration supérieures étroites (ou une langue, des amygdales ou une luette de grande taille), la surcharge pondérale3, une petite mâchoire ou une forte morsure, un cou de grande taille (17 pouces ou plus chez l’homme, ou 16 pouces ou plus chez la femme), la consommation de tabac et d’alcool et l’âge (40 ans ou plus). 

De plus, on parle d’une trouble de sommeil qui semble être présent dans certaines familles, ce qui suggère une possible base génétique.

Apnee du Sommeil : Description et Causes - Conseils Retraite Plus

Quels sont les types d’apnée du sommeil ?

Bien que de nombreuses personnes connaissent la forme la plus courante du syndrome d’apnée du sommeil, les obstructives du sommeil, il arrive souvent que l’on ne reconnaisse pas qu’une personne souffre d’autres types d’apnées du sommeil,  Nous souhaitons ici faire la lumière sur les trois types d’ apnée du sommeil qui peut se classer en:

1. Syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS)

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil est un trouble du sommeil potentiellement grave. Elle provoque l’arrêt et le démarrage répétés de la respiration pendant le sommeil.

Il existe plusieurs types d’ apnée du sommeil, mais le plus courant est l’apnée obstructives du sommeil4

Ce type d’apnée se produit lorsque les muscles de votre gorge se détendent par intermittence et bloquent vos voies respiratoires pendant le sommeil. Un signe notable d’apnées obstructives du sommeil SAOS est le ronflement. Si ces effets se répètent d’une manière fréquente, la SAOS se transforme en syndrome d’apnées du sommeil hypopnées obstructives (SAHOS). 

Qu’est-ce que l’apnée obstructive du sommeil ?

2. Apnée centrale du sommeil (ACS)

L’apnée centrale du sommeil5est un trouble dans lequel votre respiration s’arrête et commence de manière répétée pendant le sommeil.

L’ACS peut se produire lorsque votre cerveau n’envoie pas les signaux appropriés aux muscles qui contrôlent votre respiration. C’est différent de l’apnée obstructive du sommeil SAOS, dans laquelle quelque chose bloque physiquement votre respiration. Toutefois, vous pouvez avoir les deux types ensemble!

L’apnée centrale du sommeil est généralement due à une maladie grave, en particulier celle qui touche le bas du tronc cérébral, qui contrôle la respiration. Chez les très jeunes bébés, l’ACS provoque des pauses respiratoires qui peuvent durer 20 secondes.

Qu'est ce que l'apnée centrale du sommeil (ACS)? MED-1906

3. Apnée mixte du sommeil

L’apnée mixte du sommeil est une condition dans laquelle une personne manifeste initialement les symptômes de l’apnée centrale du sommeil et, après environ 10 secondes, montre des signes d’apnées obstructives du sommeil SAOS.  

Une personne souffrant d’apnée mixte du sommeil est diagnostiquée comme ayant une apnée obstructive. Les événements d’ACS sont généralement ignorés au début du traitement de l’apnée, mais lorsque l’état persiste, il se peut que la personne souffre du syndrome d’apnée mixte.

L’apnée mixte du sommeil ne doit pas être confondue avec l’apnée complexe du sommeil. Cette affection est diagnostiquée lorsqu’un patient souffre du syndrome d’apnée obstructive du sommeil qui est traitée par la thérapie CPAP ou BiPAP. Néanmoins, l’apnée centrale du sommeil se manifeste même lorsque le patient est traité par l’appareil à pression positive continue (PPC ou CPAP). 

Comment se fait le diagnostic d’apnée du sommeil ?

Votre médecin peut procéder à une évaluation basée sur une prise en charge de vos signes et symptômes et sur vos antécédents de sommeil, que vous pouvez fournir avec l’aide d’une personne qui partage votre lit ou votre ménage, si possible.

Il est probable que vous soyez orienté vers un centre de traitement des troubles du sommeil. Là, un spécialiste du sommeil peut vous aider à déterminer si vous avez besoin d’une évaluation plus approfondie.

Une évaluation implique souvent la surveillance pendant la nuit, dans un centre du sommeil, de votre respiration et d’autres fonctions du corps pendant le sommeil. Un test de sommeil à domicile peut également être une option. Parmi les tests permettant de détecter l’apnée de sommeil, on peut citer:

1. La polysomnographie nocturne

Au cours de ce test, vous êtes relié à un équipement qui surveille l’activité de votre cœur, de vos poumons et de votre cerveau, les schémas respiratoires, les mouvements des bras et des jambes et le niveau d’oxygène dans le sang pendant votre sommeil.

2. La polygraphie

Parce que la polysomnographie, le test de référence pour le diagnostic de l’apnée obstructive du sommeil, est une procédure coûteuse qui présente des difficultés techniques, la polygraphie respiratoire à domicile est utilisée comme méthode de diagnostic alternative.

3; L’échelle d’Epworth

apnée du sommeil

L’échelle de somnolence d’Epworth6est une échelle destinée à mesurer la somnolence diurne qui est mesurée au moyen d’un questionnaire très court. Celui ci peut être utile pour diagnostiquer les troubles du sommeil, notamment les apnées du sommeil et les hypopnées obstructives. 

4. Tests de sommeil à domicile

Votre médecin peut vous fournir des tests simplifiés à utiliser à domicile pour diagnostiquer les apnées du sommeil. Ces tests déterminent généralement les troubles du rythme cardiaque, le niveau d’oxygène dans le sang, le débit d’air et le rythme respiratoire. Ils peuvent être utilisés aussi pour diagnostiquer les hypopnées obstructives résultées par la réduction des débits d’air.

Ne prenez jamais à la légère les conseils de votre médecins.

Si les résultats sont anormaux, votre médecin pourra peut-être vous prescrire une thérapie sans autre examen. Cependant, les appareils de surveillance portables ne détectent pas tous les cas du syndrome d’apnées. À ce niveau, votre médecin peut toujours recommander une polysomnographie même si vos résultats initiaux sont normaux.

Si vous souffrez du syndrome d’apnée obstructive du sommeil, votre médecin peut vous adresser à un oto-rhino-laryngologiste pour exclure une obstruction de votre nez ou de votre gorge. Des évaluation par un cardiologue ou un médecin spécialisé dans le système nerveux (neurologue) peuvent être nécessaires pour rechercher les causes de l’apnée centrale du sommeil.

Apnées du sommeil : le diagnostic - Allô Docteurs
“  Dans l’apnée du sommeil, on suffoque ou on manque d’étouffer“

Quels sont les symptômes de l’apnée du sommeil?

L’apnée de sommeil est plus fréquente que vous ne le pensez, et elle n’est pas limitée aux adultes. Si vous, votre partenaire ou votre enfant présentez les signes de l’apnée de sommeil, des graves conséquences peuvent impacter votre santé. 

Prenez rendez-vous avec votre médecin pour discuter de vos préoccupations, de vos symptômes et du traitement possible. Voici quelques-uns des symptômes du syndrome d’ apnées du sommeil chez les personnes adultes, les enfants et les tout-petits:

1. Signes et symptômes de l’apnée du sommeil chez l’adulte

Si un certain nombre de ces 12 signes vous décrivent, il y a de fortes chances que vous souffriez d’apnées du sommeil:

  • Vous ronflez fort et vous avez des pauses respiratoires. 
  • Votre partenaire de lit dit que vous ronflez et que vous arrêtez parfois de respirer lorsque vous dormez.
  • Vous vous réveillez parfois brusquement avec un essoufflement.
  • Vous vous réveillez parfois en vous étouffant ou en haletant.
  • Vous vous réveillez souvent pour aller aux toilettes.
  • Vous vous réveillez avec la bouche sèche ou un mal de gorge.
  • Vous souffrez d’insomnie (difficulté à rester endormi).
  • Vous souffrez d’hypersomnie (somnolence diurne excessive).
  • Vous avez des problèmes d’attention, de concentration ou de mémoire pendant que vous êtes éveillé.
  • Vous êtes irritable et avez des sautes d’humeur.
  • Vous présentez des facteurs de risque du syndrome d’ apnées du sommeil, tels que le surpoids ou l’obésité, la consommation d’alcool ou de tabac.
  • Vous souffrez de dysfonctionnement sexuel.

2. Signes d’apnée du sommeil chez les enfants

De nombreux enfants souffrant du syndrome d’apnée non traitée sont exposés à des problèmes de comportement, d’adaptation et d’apprentissage qui sont similaires aux symptômes du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité7(TDAH) tels que la difficulté d’apprentissage, la faible capacité d’attention et de mauvais résultats scolaires.

Recherchez chez votre enfant les signes suivant :

  • ronflement
  • la respiration par la bouche (pendant leur sommeil et leur réveil)
  • pauses respiratoires pendant leur sommeil
  • Pipi au lit
  • la somnolence diurne

3. Signes d’apnée du sommeil chez les tout-petits

Si vous pensez que votre enfant souffre d’un trouble du sommeil, recherchez ces signes pendant son sommeil :

  • ronflements et difficultés à respirer
  • pauses respiratoires
  • l’agitation
  • toux ou étouffement
  • transpirer abondamment

Vous pouvez également rechercher les signes suivants lorsqu’ils sont éveillés :

  • irritabilité, grincheux et frustration
  • s’endormir à des moments inappropriés
  • les problèmes de santé liés aux amygdales ou aux adénoïdes
  • une croissance plus lente qu’elle ne le devrait (taille et poids)
Les apnées du sommeil : quels sont les symptômes ?

Comment se traite l’apnée du sommeil?

Si vous pensez souffrir du syndrome d’apnées du sommeil8, la première chose à faire est de consulter votre médecin. Apportez avec vous un dossier sur votre sommeil, votre niveau de fatigue tout au long de la journée et tout autre symptôme que vous pourriez avoir. 

Demandez à votre partenaire de lit s’il ou elle remarque que vous ronflez fortement, que vous vous étouffez, que vous avez des halètements ou que vous arrêtez de respirer pendant votre sommeil. 

Veillez à emporter avec vous une liste actualisée de médicaments, y compris les médicaments en vente libre, chaque fois que vous consultez un médecin pour la première fois. 

Vous pouvez appeler votre assurance médicale pour savoir s’il est nécessaire de vous adresser à un centre du sommeil.

L’étude du sommeil, qui peut nécessiter une nuitée dans un centre du sommeil, est la méthode la plus courante utilisée pour traiter le syndrome d’apnées du sommeil. Cela permet de surveiller diverses fonctions durant le sommeil, notamment l’état de sommeil, les mouvements des yeux, l’activité musculaire, le rythme cardiaque, l’effort respiratoire, la circulation de l’air et les niveaux d’oxygène dans le sang. 

Parfois, le traitement peut être commencé dès la première nuit dans le centre du sommeil.

L’appareil de pression positive continue des voies respiratoires9est le traitement de choix pour l’apnée obstructive du sommeil.

Le CPAP est un masque qui s’adapte sur le nez et/ou la bouche et qui souffle doucement de l’air dans les voies respiratoires pour aider à les garder ouvertes pendant le sommeil. Cette méthode de traitement est très efficace. Il est très important d’utiliser le CPAP selon les recommandations de votre médecin.

Les autres méthodes de traitement du syndrome d’apnées comprennent : les appareils dentaires qui repositionnent la mâchoire inférieure et la langue, la chirurgie des voies aériennes supérieures, la pression expiratoire nasale positive où une valve jetable recouvre les narines, et le traitement par stimulation du nerf hypoglossal où un stimulateur est implanté dans la poitrine du patient avec des fils reliés au nerf hypoglossal qui contrôle le mouvement de la langue ainsi qu’à un capteur de respiration. 

Le capteur surveille les schémas respiratoires durant le sommeil et stimule le nerf hypoglossal pour qu’il déplace la langue afin de maintenir les voies respiratoires ouvertes.

Les changements de mode de vie sont des moyens efficaces d’atténuer les symptômes de l’ apnées du sommeil.

 Voici quelques conseils qui peuvent aider à réduire la gravité de l’apnée:

  • Perdre du poids: Si vous êtes en surpoids, c’est l’action la plus importante que vous puissiez entreprendre pour guérir vos apnées du sommeil. 
  • Évitez l’alcool: il provoque de fréquents réveils nocturnes et détend les muscles respiratoires des voies aériennes supérieures.
  • Cessez de fumer: la cigarette aggrave le gonflement des voies respiratoires supérieures, ce qui aggrave le syndrome d’apnées du sommeil (et le ronflement). Lorsque vous arrêtez de fumer, vous éviterez les pauses respiratoires genantes.    

Certaines personnes souffrant d’ apnées du sommeil légère ou de ronflements intenses ont moins de problèmes respiratoires lorsqu’ils sont allongés sur le côté plutôt que sur le dos.

21 août 2014 - Les traitements de l'apnée du sommeil
“  Il est temps de se débarrasser d ‘apnée et de retrouver un sommeil réparateur“

Apnée du sommeil – Foire aux questions (FAQ) 

Quelles sont les effets de l’apnée du sommeil sur la santé?

De nombreux problèmes de santé sont liés à l’apné du sommeil, notamment l’obésité et l’hypertension artérielle. Ces conditions, associées au manque de sommeil, peuvent nuire à de nombreux systèmes de votre corps.

1. Système respiratoire

En privant votre corps d’oxygène pendant votre sommeil, le syndrome d’apnée de sommeil peut aggraver les symptômes de l’asthme et de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Ainsi, les personnes souffrant de ces troubles peuvent être essoufflé ou avoir plus de difficultés à faire de l’exercice que d’habitude.

2. Système endocrinien

Les personnes souffrant du syndrome d’apnée du sommeil sont plus susceptibles de développer une résistance à l’insuline10, une condition dans laquelle les cellules ne répondent pas aussi bien à cette hormone. Lorsque les cellules n’absorbent pas l’insuline comme elles le devraient, le taux de sucre dans le sang augmente et on peut développer un diabète de type 2.

L’ apnées du sommeil a également été associée au syndrome métabolique, un ensemble de facteurs de risque de maladies cardiaques qui comprennent l’ hypertension artérielle, un taux de cholestérol élevé, un taux de sucre dans le sang élevé et un tour de taille plus grand que la normale.

3. Système digestif

Système digestif

Si vous faites de l’apne du sommeil, vous êtes plus susceptible d’avoir une maladie hépatique grasse, des cicatrices sur le foie et des niveaux d’enzymes hépatiques plus élevés que la normale.

L’apnée peut également aggraver les brûlures d’estomac et les autres symptômes du reflux gastro-œsophagien, ce qui peut interrompre encore plus votre sommeil.

4. Systèmes circulatoire et cardiovasculaire

Les apnees du sommeil ont été liées à l’obésité et à l’hypertension artérielle, qui augmentent la pression sur le cœur. Si vous souffrez d’apnée, vous êtes plus susceptible d’avoir un rythme cardiaque anormal, comme la fibrillation auriculaire, ce qui pourrait augmenter votre risque d’accident vasculaire cérébral. L’insuffisance cardiaque est également plus fréquente chez les personnes souffrant d’apnée du sommeil.

5. Système nerveux

Un type d’ apnee du sommeil, appelé apnée centrale du sommeil, est causé par une perturbation des signaux du cerveau qui vous permettent de respirer. Ce trouble peut également provoquer des symptômes neurologiques comme des engourdissements et des picotements.

6. Système reproducteur

L’apnée de sommeil peut réduire votre désir de faire l’amour. Chez les hommes, elle peut contribuer à un dysfonctionnement érectile et affecter votre capacité à avoir des enfants.

7. L’apnée du sommeil est-elle grave ?

L’apnée de sommeil se produit lorsque vous arrêtez de respirer pendant le sommeil. Si elle n’est pas traitée, cette affection peut être extrêmement dangereuse, voire mortelle. Comme votre cerveau a besoin d’oxygène pour fonctionner correctement, toute privation peut entraîner des problèmes. 

Heureusement, notre corps est programmé pour nous réveiller lorsque l’apnée de sommeil se produit, mais celui ci peut se produire des centaines de fois par heure, chaque nuit et vous ne le savez même pas. Il est important de prendre l’apnée de sommeil au sérieux et d’apprendre à reconnaître les signes et les symptômes de cette affection.

Si vous vous réveillez avec des maux de tête, si vous êtes excessivement somnolent pendant la journée ou si on vous a dit que vous ronflez fort, vous devriez vous faire tester pour l’apnée du sommeil. Plus tôt vous pourrez vous faire dépister et diagnostiquer, plus vous aurez de chances de gérer efficacement cette maladie et de réduire le risque de développer d’autres problèmes de santé.

Est-il nécessaire de traiter l’apnée du sommeil?

 traiter l'apnée du sommeil

La nécessité d’un traitement pour l’apnée de sommeil dépend de sa gravité, de la présence ou non de symptômes tels que la somnolence et d’autres problèmes de santé. Par exemple, si vous présentez des facteurs des troubles du rythme cardiaque, votre médecin peut décider de vous traiter même pour une apne du sommeil légère. 

Comment éviter l’apnée du sommeil?

Les traitements traditionnels de l’apnée de sommeil comprennent le port d’un masque CPAP la nuit. Bien qu’elle soit efficace, cette méthode est inconfortable pour certaines personnes. Certains remèdes peuvent offrir les mêmes avantages. Voici quelques traitements alternatifs pour réduire les symptômes de l’apnée de sommeil.

  • Maintenir un poids sain
  • Essayer le yoga
  • Modifier votre position de sommeil
  • Utiliser un humidificateur
  • Éviter l’alcool et le tabac

Quelles sont les complications de l’apnée du sommeil?

Les complications de ce trouble du sommeil peuvent inclure une situation de fatigue diurne. Les réveils répétés associés à l’ apnée du sommeil rendent impossible un sommeil normal et réparateur, ce qui rend probable une somnolence, une fatigue et une irritabilité diurnes graves. Vous pouvez avoir des difficultés à vous concentrer. Vous aurez besoin de vous endormir au travail, en regardant la télévision ou même en conduisant. Les personnes souffrant d’apnée du sommeil ont un risque accru d’accident de voiture et d’accident du travail.

Vous pouvez également vous sentir colérique, de mauvaise humeur ou déprimé. De plus, les enfants et les adolescents souffrant d’ apné du sommeil peuvent être touchés par de mauvais problèmes de comportement et avoir des résultats scolaires inacceptables.

L’apnée obstructive du sommeil est également un problème lié à certains médicaments et à l’anesthésie générale. Les personnes souffrant d’apnée peuvent être plus susceptibles d’avoir des complications après une opération majeure, car elles sont sujettes à des problèmes respiratoires, en particulier lorsqu’elles sont sous sédatifs et couchées sur le dos.

Quelle est la meilleure position de sommeil pour l’apnée du sommeil ?

Bien choisir la position vous aide à diminuer les risques

La position de couchage sur le dos

S’allonger sur le dos est la pire position pour une personne qui ronfle ou souffre d’apnée du sommeil car, physiologiquement, la force gravitationnelle augmente la tendance de la mâchoire, de la langue et du palais mou à retomber vers la gorge, ce qui rétrécit les voies de respiration et peut entraîner des difficultés respiratoires.

La position de sommeil couchée

Dormir sur le ventre peut sembler être l’alternative au problème de la gravité, car maintenant, la force descendante tire la langue et le palais vers l’avant. Bien que cela soit vrai dans une certaine mesure, votre bouche et votre nez finissent par être bloqués ou gênés par votre oreiller, ou votre cou doit être tordu sur le côté pour maintenir la respiration, autant d’éléments qui sont contre-productifs pour dégager les voies respiratoires afin d’éviter les ronflements et l’apnée du sommeil. 

Dormir sur le ventre n’est pas l’idéal, car cela obstrue la respiration.

La position de sommeil latérale

Des recherches ont suggéré que dormir sur le côté semble être la solution la plus idéale pour les personnes souffrant de ronflements et d’apnee du sommeil. Lorsque votre corps est positionné sur le côté pendant le repos, les voies de respiration sont plus stables et moins susceptibles de s’affaisser ou de restreindre l’air.

Cependant, cette position n’est pas toujours naturelle pour certaines personnes. Pour résoudre ce problème, essayez d’utiliser un oreiller spécial. Un oreiller profilé ou un oreiller avec une “mousse à mémoire de forme” qui maintient sa forme peut aider à guider votre corps et à maintenir votre tête dans la bonne position pour que votre corps reste aligné dans la position latérale optimale.

L’apnée du sommeil peut perturber votre sommeil nocturne et vous exposer à plusieurs maladies graves, mais il existe des moyens de la contrôler. Des traitements, tels que la pression positive continue (CPAP) et les appareils buccaux, aident à maintenir l’oxygène dans vos poumons pendant que vous dormez. La perte de poids peut également améliorer les symptômes de l’apnée du sommeil tout en réduisant le risque de maladie cardiaque.

Beaux Reves
Logo
Enable registration in settings - general