Syndrome d’apnées centrales du sommeil, un groupe hétérogène de maladies


Le syndrome d’apnées centrales du sommeil est un trouble dans lequel votre respiration s’arrête et commence de manière répétée pendant le sommeil. Elle se produit parce que votre cerveau n’envoie pas les signaux appropriés aux muscles qui contrôlent votre respiration. Cette condition est différente de l’apnée obstructive du sommeil, dans laquelle vous ne pouvez pas respirer normalement en raison d’une obstruction des voies aériennes supérieures. 

De nombreuses affections peuvent être à l’origine de la SACS, telles que l’insuffisance cardiaque et l’accident vasculaire cérébral. Dormir à haute altitude peut également provoquer ce trouble…. Continuons la lecture de cet article pour en savoir plus sur le syndrome d’apnées centrales du sommeil.

Quels sont les symptômes du syndrome d’apnées centrales du sommeil?


Parmi les signes et symptômes courants du syndrome d’apnées centrales du sommeil1 , on peut citer :

  • Des épisodes observés d’arrêt de la respiration ou de rythme respiratoire anormal pendant le sommeil
  • Réveils brusques accompagnés d’un essoufflement
  • L’essoufflement qui est soulagé en s’asseyant
  • Difficulté à rester endormi, insomnie
  • Somnolence diurne excessive, hypersomnie
  • Douleurs thoraciques la nuit
  • Difficulté de concentration
  • Changements d’humeur
  • Maux de tête matinaux
  • Ronflement
  • Une tolérance moindre pour l’exercice physique

Bien que le ronflement indique un certain degré d’obstruction du flux d’air, le ronflement peut également être entendu en présence d’apnée centrale du sommeil. Cependant, ce trouble peut ne pas être aussi important en cas d’apnée centrale du sommeil qu’en cas d’apnée obstructive du sommeil.

Les apnées du sommeil : quels sont les symptômes ?

Quelles sont les complications du syndrome d’apnées centrales du sommeil ?


L’apnée centrale du sommeil est un problème médical grave. Parmi les complications, on peut citer :

1. La fatigue

Les réveils répétés associés à l’apnée du sommeil vous empêchent de profiter d’un sommeil normal et réparateur. Les personnes souffrant d’apnée centrale du sommeil ressentent souvent une grande fatigue, une somnolence diurne et de l’irritabilité.

Vous pouvez avoir des difficultés à vous concentrer et vous retrouver endormi au travail, en regardant la télévision ou même en conduisant.

2. Problèmes cardiovasculaires


Les chutes soudaines du taux d’oxygène dans le sang qui se produisent pendant le syndrome d’apnées centrales du sommeil peuvent nuire à la santé cardiaque.

En cas de maladie cardiaque sous-jacente, ces épisodes multiples et répétés de manque d’oxygène dans le sang (hypoxie ou hypoxémie) aggravent le pronostic et augmentent le risque de rythme cardiaque anormal.

Le syndrome d’apnées centrales du sommeil :

Syndrome d’apnées centrales du sommeil, quand consulter un médecin ?


Consultez un professionnel de la santé si vous présentez ou si votre partenaire observe des signes ou des symptômes liés au syndrome d’apnées centrales du sommeil, notamment les suivants :

  • essoufflement qui vous réveille du sommeil
  • Pause intermittente dans votre respiration pendant le sommeil
  • Difficulté à rester endormi
  • une somnolence diurne excessive2
  • , qui peut vous amener à vous endormir pendant que vous travaillez, que vous regardez la télévision ou même que vous conduisez
Demandez à votre médecin s’il existe un problème de sommeil qui vous laisse chroniquement fatigué, somnolent et irritable.

Une somnolence diurne excessive peut être due à d’autres troubles. Elle peut être provoquée par le manque de temps pour dormir suffisamment la nuit, privation chronique de sommeil3 , les crises soudaines de sommeil (narcolepsie) ou l’apnée obstructive du sommeil.

Quelles sont les causes du syndrome d’apnées centrales du sommeil ?


Le syndrome d’apnées centrales du sommeil peut être causé par un certain nombre de conditions qui affectent la capacité de votre tronc cérébral, qui relie votre cerveau à votre moelle épinière et contrôle de nombreuses fonctions telles que le rythme cardiaque et la respiration, à contrôler votre respiration.

Le SAC est le plus souvent associé à une insuffisance cardiaque congestive ou à un accident vasculaire cérébral.

La cause varie selon le type d’apnée centrale du sommeil dont vous souffrez. En voici quelques exemples :

1. Variation du régime de respiration 


La respiration est caractérisée par une augmentation puis une diminution progressive de l’effort respiratoire et du débit d’air. Au cours de l’effort respiratoire le plus faible, un manque total de débit d’air peut se produire.

2. Apnée induite par les médicaments

La prise de certains médicaments tels que les opioïdes, y compris la morphine, l’oxycodone ou la codéine, peut entraîner une respiration irrégulière, une augmentation et une diminution régulière ou un arrêt temporaire complet.

3. Respiration périodique en haute altitude


Un schéma respiratoire peut se produire si vous êtes exposé à une très haute altitude. Le changement d’oxygène à cette altitude est la raison de l’alternance de la respiration rapide, hyperventilation, et de la sous-respiration.

4. Apnée centrale du sommeil idiopathique (primaire)

La cause de ce type peu commun d’apnée centrale du sommeil n’est pas connue.

Quels sont les facteurs de risque du syndrome d’apnées centrales du sommeil ?


Certains facteurs augmentent le risque d’apnée centrale du sommeil :

1. L’âge

L’apnée centrale du sommeil est plus fréquente chez les personnes âgées, en particulier chez les adultes de plus de 65 ans, peut-être parce qu’ils peuvent présenter d’autres pathologies ou habitudes de sommeil qui sont plus susceptibles de provoquer l’apnée centrale du sommeil.

2. Les troubles cardiaques


Les personnes ayant des battements de cœur irréguliers, fibrillation auriculaire, ou dont le muscle cardiaque ne pompe pas assez de sang pour les besoins de l’organisme, insuffisance cardiaque congestive, sont plus exposées au risque d’apnée centrale du sommeil.

3. AVC, tumeur cérébrale ou lésion structurelle du tronc cérébral

Ces affections cérébrales peuvent altérer la capacité du cerveau à réguler la respiration.

4. Haute altitude


Dormir à une altitude plus élevée que celle à laquelle vous êtes habitué peut augmenter votre risque du syndrome d’apnées centrales du sommeil. L’apnée du sommeil en haute altitude n’est plus un problème quelques semaines après le retour à une altitude plus basse.

5. Utilisation d’opioïdes

Les médicaments opioïdes peuvent augmenter le risque d’apnée centrale du sommeil.

6. CPAP


Certaines personnes souffrant d’apnée obstructive du sommeil développent une apnée centrale du sommeil en utilisant une pression positive continue des voies respiratoires (CPAP). Cette affection est connue sous le nom d’apnée centrale du sommeil en cours de traitement. Il s’agit d’une combinaison d’apnée obstructive et d’apnée centrale du sommeil.

Pour la plupart des gens, l’apnée centrale du sommeil qui a été traitée disparaît avec l’utilisation continue d’un appareil CPAP. D’autres personnes peuvent être traitées avec un autre type de thérapie par pression positive des voies aériennes.


La SACS est souvent liée à un problème de santé sous-jacent, et si elle n’est pas traitée, elle peut affecter la santé générale en provoquant un sommeil fragmenté, une somnolence diurne, des problèmes de réflexion, des sautes d’humeur et de la fatigue.

Sources :[+]

Beaux Reves
Logo
Enable registration in settings - general