Bruxisme du sommeil ? Un vrai trouble qui mérite notre attention

Serrer et grincer des dents est une réaction involontaire courante à la colère, à la peur ou au stress. Chez certaines personnes, cette réaction se manifeste de manière répétée tout au long de la journée, même si elles ne réagissent pas à un facteur de stress immédiat. Cet acte involontaire est connu sous le nom de bruxisme.

Le bruxisme peut survenir pendant l’éveil ou le sommeil. Cependant, la plupart des gens ne font pas attention qu’ils grincent des dents pendant leur sommeil. En raison de la force appliquée pendant les épisodes de bruxisme du sommeil, cette affection peut poser de graves problèmes pour les dents et la mâchoire et peut nécessiter un traitement pour en réduire l’impact.

Bruxisme - Dormir en grinçant des dents

Qu’est-ce que le bruxisme ?

Le bruxisme1 est un état dans lequel vous grincez ou serrez les dents. Si vous souffrez de ce trouble de grincement, vous pouvez inconsciemment serrer les dents lorsque vous êtes éveillé, ou les serrer ou les grincer pendant votre sommeil, ce qu’on appelle souvent le bruxisme du sommeil.

Les personnes qui serrent ou grincent des dents pendant leur sommeil sont plus susceptibles de souffrir d’autres troubles du sommeil.

Il s’agira peut-être de ronflement et les pauses respiratoires et plus précisément l’apnée du sommeil.

Il est certain que le trouble du bruxisme léger peut ne pas nécessiter de traitement. Cependant, chez certaines personnes, ce trouble peut être fréquent et suffisamment grave pour entraîner des problèmes de la mâchoire, des maux de tête, des dents abîmées et d’autres troubles.

Comme vous pouvez être atteint de bruxisme du sommeil et ne pas en être conscient avant que des complications ne se développent, il est important de connaître les signes et les symptômes du bruxisme et de consulter votre dentiste régulièrement.

C'est quoi le bruxisme 💡? 👉| définition 👉| conséquences 👉| traitement |

Quels sont les symptômes du bruxisme ?

Le principal symptôme du bruxisme du sommeil est le serrement et le grincement involontaire des dents pendant le sommeil. Les mouvements ressemblent à la mastication2 mais impliquent généralement plus de force.

Les personnes atteintes de bruxisme du sommeil ne grincent pas des dents toute la nuit. Par contre, ces personnes peuvent souffrir du grincement sous forme d’épisodes. La fréquence des épisodes est souvent irrégulière, et le grincement des dents ne se produit pas forcément toutes les nuits ou d’une façon régulière, c’est bizarre n’est-ce pas?

Jusqu’à 60 % des personnes font des mouvements occasionnels ressemblant à la mastication, connus sous le nom d’activités rythmiques des muscles masticateurs, mais chez les personnes atteintes de bruxisme du sommeil, ces mouvements sont plus fréquents et plus forts.

La majorité des bruxismes du sommeil se produisent au début du cycle du sommeil, pendant les stades 1 et 2 du sommeil non REM. Un faible pourcentage d’épisodes peut survenir pendant le sommeil paradoxal.

Les douleurs de la mâchoire et du cou sont deux signes fréquents qui se produisent en raison du resserrement de ces muscles lors des épisodes de bruxisme. Les maux de tête matinaux qui ressemblent à des vagues de tension sont un autre symptôme potentiel. Des dommages inexpliqués aux dents peuvent également être le signe d’un serrement et d’un grincement des dents pendant la nuit.

Quels sont les différents symptômes de grincement des dents

Quelles sont les causes de bruxisme ?

De multiples facteurs influencent le risque de bruxisme du sommeil, de sorte qu’il n’est généralement pas possible d’identifier une seule cause pour laquelle les gens grincent des dents.

Le stress est l’un des plus importants de ces facteurs de risque. Le grincement des dents face à des situations négatives est une réaction courante, qui peut se prolonger par des épisodes de bruxisme du sommeil. On pense également que le grincement des dents est lié à des niveaux d’anxiété plus élevés.

Les chercheurs ont déterminé que le bruxisme du sommeil a une composante génétique et peut se manifester dans les familles. Jusqu’à la moitié des personnes atteintes de bruxisme du sommeil ont un membre de leur famille proche qui souffre également de cette maladie.

Les épisodes du bruxisme peuvent être liés à des changements de la structure du sommeil. Ils peuvent également être liés à des micro-éveils du sommeil. La plupart des grincements de dents sont précédés d’une augmentation de l’activité cérébrale3 et cardiovasculaire. Cela peut expliquer les liaisons qui ont été trouvées entre le bruxisme du sommeil et l’apnée obstructive du sommeil, qui provoque des interruptions temporaires du sommeil en raison de défaillances respiratoires.

De nombreux autres facteurs ont été associés au bruxisme du sommeil, notamment le tabagisme, la consommation d’alcool, la consommation de caféine, la dépression et le ronflement. Pour mieux comprendre les liens et les facteurs qui conditionnent le bruxisme, des recherches supplémentaires sont nécessaires. Ces dernières nous indiquent plus précisément si et comment ces facteurs affectent le bruxisme du sommeil.

Quelles sont les conséquences du bruxisme du sommeil ?

A long terme, le bruxisme du sommeil peut avoir des conséquences qui provoquent des dommages sérieux aux dents. Ces dernières peuvent devenir douloureuses et surtout érodées. Les couronnes, les plombages et les implants dentaires peuvent également être endommagés.

Le grincement des dents peut augmenter le risque de problèmes au niveau de l’articulation qui relie la mâchoire inférieure au crâne, connue sous le nom d’articulation temporo-mandibulaire4 (ATM). Les problèmes de l’ATM peuvent provoquer des difficultés de mastication, des douleurs chroniques à la mâchoire, des bruits de claquement, le blocage de la mâchoire et d’autres complications.

Le bruxisme du sommeil n’a pas toujours des effets graves. L’étendue des symptômes et les conséquences à long terme dépendent de la gravité du grincement, de l’alignement des dents d’une personne, de son alimentation et de l’existence ou non d’autres affections pouvant affecter les dents, comme le reflux gastro-œsophagien5 (RGO).

Le grincement de dents nocturne peut également déranger votre partenaire au lit. Le bruit généré est certainement gênant, ce qui rend plus difficile pour une personne partageant le lit de s’endormir ou de rester endormie aussi longtemps qu’elle le souhaite.

Les causes et les conséquences du bruxisme

Comment diagnostiquer le bruxisme ?

Un médecin ou un dentiste peut diagnostiquer le bruxisme. Toutefois, le processus de diagnostic lui-même peut varier selon le profil du professionnel qui prodigue les soins.

La polysomnographie est la manière la plus concluante de diagnostiquer le bruxisme du sommeil. Cette méthode peut être longue et coûteuse et peut ne pas être nécessaire dans certains cas. De plus, elle peut identifier d’autres problèmes de sommeil, et peut donc être particulièrement utile lorsqu’une personne présente des troubles du sommeil divers.

Pour de nombreuses personnes, la présence de symptômes tels que des dommages dentaires et des douleurs à la mâchoire peut suffire à déterminer qu’elles souffrent de bruxisme du sommeil.

Des tests d’observation à domicile permettent de détecter les signes de grincement de dents, mais ces tests sont considérés comme moins définitifs que la polysomnographie.

Lors des examens dentaires réguliers, votre dentiste vérifiera probablement s’il y a des signes de bruxisme.

Évaluation

Si vous présentez des signes, votre dentiste examine les changements dans vos dents et votre bouche au cours des visites suivantes pour voir si le processus est progressif et pour déterminer si vous avez besoin d’un traitement.

Détermination des causes 

Si votre dentiste soupçonne que vous souffrez de bruxisme, il tente d’en déterminer la cause en vous posant des questions sur votre santé dentaire générale, vos médicaments, vos habitudes quotidiennes et votre sommeil.

Pour évaluer l’étendue du bruxisme, votre dentiste peut vérifier :

Une sensibilité des muscles de la mâchoire

Anomalies dentaires évidentes, telles que des dents cassées ou manquantes

Autres dommages aux dents, à l’os sous-jacent et à l’intérieur des joues, généralement à l’aide de rayons X

Un examen dentaire peut détecter d’autres troubles pouvant provoquer des douleurs similaires à la mâchoire ou à l’oreille, comme les troubles de l’articulation temporo-mandibulaire6 , d’autres problèmes dentaires ou des problèmes de santé.

Orientation

Si votre bruxisme semble être lié à des problèmes majeurs de sommeil, votre médecin peut vous recommander un spécialiste de la médecine du sommeil. Ce dernier peut effectuer d’autres tests, comme une étude du sommeil qui permettra d’évaluer les épisodes de grincement de dents et de déterminer si vous souffrez d’apnée du sommeil ou d’autres troubles du sommeil.

Si l’anxiété ou d’autres problèmes psychologiques semblent liés à votre grincement de dents, vous pouvez être orienté vers un thérapeute ou un conseiller agréé.

Comment peut-on traiter le bruxisme ?

Certes, il n’existe pas de traitement qui puisse éliminer complètement le bruxisme. Cependant, plusieurs approches ont été élaborées dans le but de diminuer les épisodes et limiter les dommages aux dents et à la mâchoire.

Certaines personnes qui grincent des dents ne présentent aucun symptôme et peuvent ne pas avoir besoin de traitement. D’autres peuvent présenter des symptômes ou un risque accru de problèmes à long terme, et dans ces cas, un traitement est généralement nécessaire.

Le meilleur traitement du bruxisme du sommeil varie selon les individus et doit toujours être supervisé par un médecin ou un dentiste qui peut expliquer les avantages et les inconvénients d’une thérapie dans la situation spécifique du patient.

Vidéo Traitez le bruxisme pour sauver vos dents et soulager vos douleurs par Guy Roulier

Généralement, on trouve ces 4 modes de traitement :

Réduction du stress

Qu’il s’agisse d’un bruxisme d’éveil ou de sommeil, le stress élevé peut être l’origine de ce trouble. Prendre des mesures pour réduire et gérer le stress peut donc contribuer à diminuer naturellement le grincement des dents. C’est pourquoi de nombreuses approches se concentrent sur la lutte contre les réactions négatives au stress afin d’en réduire l’impact.

Les techniques de recadrage des pensées négatives font partie de la thérapie cognitivo-comportementale de l’insomnie, une thérapie par la parole visant à améliorer le sommeil et qui peut également traiter l’anxiété et le stress.

L’amélioration de l’hygiène du sommeil et l’utilisation de techniques de relaxation peuvent avoir des avantages supplémentaires pour faciliter l’endormissement.

Médicaments

Les médicaments aident certaines personnes à réduire le bruxisme du sommeil. La plupart de ces médicaments agissent en modifiant les substances chimiques du cerveau pour réduire l’activité musculaire impliquée dans le grincement des dents. L’injection de Botox est un autre moyen de limiter le mouvement des muscles et a montré son efficacité dans les cas plus graves de bruxisme du sommeil.

La plupart des médicaments ont des effets secondaires qui peuvent les rendre inappropriés pour certains patients ou difficiles à utiliser sur le long terme. Il est important de consulter un médecin avant de prendre tout médicament pour le bruxisme du sommeil afin de mieux comprendre ses avantages et ses effets secondaires potentiels.

Embouts buccaux

Différents types d’embouts et de protège-dents sont utilisés pour réduire les dommages aux dents et à la bouche qui peuvent survenir en raison du bruxisme du sommeil. Des attelles dentaires peuvent recouvrir les dents afin de créer une barrière contre les effets néfastes du grincement. Elles sont spécialement conçues par un dentiste en l’adaptant à la bouche du patient, mais elles sont également vendues sans ordonnance. 

D’autres types d’attelles et d’embouts buccaux, notamment les dispositifs d’avancement mandibulaire, servent à stabiliser la bouche et la mâchoire dans une position spécifique et à empêcher le serrage et le grincement. Ces dispositifs fonctionnent en maintenant la mâchoire inférieure en avant et sont couramment utilisés pour réduire les ronflements chroniques.

Soulagement des symptômes

Un autre élément du traitement consiste à soulager les symptômes pour mieux faire face au bruxisme du sommeil.  Le fait d’éviter les chewing-gums et les aliments durs peut réduire les mouvements douloureux de la mâchoire. 

Les exercices faciaux aident certaines personnes à réduire la douleur dans la mâchoire ou le cou. Il est important de réduire la tension musculaire. Ainsi, une relaxation faciale et un massage, de la tête et du cou, peuvent être très efficaces. 

Que disent les médecins à propos du bruxisme ?

Dans certains cas, votre médecin peut vous suggérer de prendre un relaxant musculaire avant le coucher, pendant une courte période. Il peut aussi recommander l’utilisation à court terme d’antidépresseurs ou de médicaments contre l’anxiété pour vous aider à gérer le stress ou d’autres problèmes émotionnels qui peuvent être à l’origine de votre bruxisme.

Les questions que vous devez poser à votre médecin peuvent inclure :

Quelle est la cause probable de mon bruxisme ?

Y a-t-il d’autres causes possibles ?

De quels types de tests ai-je besoin ?

Mon état est-il probablement temporaire ou de longue durée ?

Quel est le meilleur traitement ?

Quelles sont les alternatives à l’approche principale que vous suggérez ?

J’ai d’autres problèmes de santé. Comment puis-je les gérer au mieux ensemble ?

Dois-je consulter un spécialiste ?

Existe-t-il une alternative au médicament que vous prescrivez ?

Puis-je obtenir des brochures ou d’autres documents imprimés ?

N’hésitez pas à poser d’autres questions lors de votre rendez-vous.

Soyez prêt à répondre aux questions de votre médecin afin de pouvoir consacrer du temps aux domaines sur lesquels vous souhaitez vous concentrer. Voici quelques-unes des questions que votre médecin pourrait vous poser :

Quand avez-vous commencé à ressentir des symptômes ?

Vos symptômes ont-ils été continus ou occasionnels ?

Quelle est la gravité de vos symptômes ?

Qu’est-ce qui semble améliorer vos symptômes, le cas échéant ?

Qu’est-ce qui semble aggraver vos symptômes, le cas échéant ?

Bruxisme – Foire Aux Questions (FAQ)

Le bruxisme du sommeil est-il courant ?

Il est difficile de connaître le nombre exact de personnes atteintes de bruxisme du sommeil, car beaucoup de gens ne savent pas qu’ils grincent des dents. Ce grincement de dents peut donc toucher toutes les personnes à n’importe quel âge. 

Comment se débarrasser du bruxisme ?

De nombreux enfants se débarrassent de leur bruxisme sans traitement, et de nombreux adultes ne grincent ou ne serrent pas les dents assez fort pour nécessiter une thérapie. Toutefois, si le problème est grave, les options comprennent certaines approches dentaires, des thérapies et des médicaments pour prévenir d’autres dommages aux dents et soulager la douleur ou l’inconfort de la mâchoire.

Qui consulter en cas de bruxisme ?

Les examens dentaires sont le meilleur moyen d’identifier le bruxisme. Si ce bruxisme provoque des troubles du sommeil, un spécialiste de sommeil peut vous aider.

Quels sont les remèdes maison du bruxisme ?

Ces mesures d’autosoins peuvent prévenir ou aider à traiter le bruxisme :

  • Réduire le stress : Écouter de la musique, prendre un bain chaud ou faire de l’exercice peut vous aider à vous détendre et à réduire le risque de développer un bruxisme.
  • Évitez les substances stimulantes le soir : Ne buvez pas de café ou de thé après le dîner et évitez l’alcool en soirée, car ils peuvent aggraver le bruxisme.
  • Adoptez de bonnes habitudes de sommeil : Une bonne nuit de sommeil, qui peut comprendre un traitement des problèmes de sommeil, peut contribuer à réduire le bruxisme.
  • Parlez à votre partenaire de lit : Si vous avez un partenaire de lit, demandez-lui de vous informer de tout grincement ou cliquetis que vous pourriez émettre pendant votre sommeil afin de pouvoir le signaler à votre dentiste ou à votre médecin.
Beaux Reves
Logo
Enable registration in settings - general