Hypersomnie, un mal de vivre agaçant!

Hypersomnie,l hypersomnie,hypersomnie idiopathique

Vous souffrez d’hypersomnie ? Latence d’endormissement et des perturbations de vos rythme de sommeil?
Les somnolences diurnes ont-elles un effet négatif sur vos activités quotidiennes, au travail ou à la maison ? Vous dormez plus longtemps que la plupart des gens mais vous vous réveillez souvent désorienté et groggy ?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, vous vivez peut-être avec ce qu’on appelle hypersomnie. Continuez la lecture de cet article pour découvrir toutes les informations concernant les secrets de ce phénomène, les causes, les signes, les diagnostics et les traitements…

Qu’est-ce que l’hypersomnie ?

Hypersomnie: définition 

La bonne définition hypersomnie, qui désigne soit une somnolence diurne excessive, soit un temps de sommeil excessif, serait un état dans lequel une personne a du mal à rester éveillée pendant la journée. Les personnes souffrant d’hypersomnies1peuvent s’endormir à tout moment, par exemple au travail ou en conduisant.

Elles peuvent également avoir d’autres problèmes liés au sommeil, notamment un manque d’énergie et des difficultés à penser clairement.

Les personnes souffrant d’hypersomnie peuvent être irrésistiblement attirées par des siestes répétées tout au long de la journée, parfois à des moments tout au plus inappropriés, incommodes ou même dangereux, au volant, par exemple. Ces hypersomniaques peuvent avoir des difficultés à se réveiller d’un sommeil de nuit prolongé.

Contrôlez votre temps de sommeil pour éviter l’hypersomnie

Parmi les autres effets possibles de l hypersomnie, on peut citer la dépression, l’agitation, la lenteur de la pensée, la perte d’appétit, les problèmes de mémoire et les hallucinations. Tous ces facteurs peuvent gravement compromettre votre capacité à relever les défis de la vie quotidienne.

Hypersomnie : portrait d'une dormeuse épuisée

Hypersomnie: causes et conditions   

La personne touchée par ce trouble de sommeil peut avoir une somnolence constante dans les phases aiguës du processus de la maladie et plus tard, les symptômes peuvent changer.

Un large éventail de conditions médicales peut provoquer une hypersomnie secondaire, notamment des troubles rénaux, hépatiques, circulatoires, endocriniens, neurologiques, métaboliques, méningo-encéphaliques et d’ origine psychiatrique.

Parmi les autres causes figurent les troubles de sommeil, en particulier le syndrome des jambes sans repos, les mouvements périodiques des membres, le manque de sommeil, les apnées du sommeil et les troubles du rythme circadien incontrôlés. Si le trouble primaire pourra être éliminé, alors l’hypersomnie secondaire disparaît.

Quels sont les types d’hypersomnie primaire ?

Hypersomnie,l hypersomnie,hypersomnie idiopathique hypersomnies

Également connue sous le nom d’ hypersomnie idiopathique2, l hypersomnie primaire est définie par l’hypo-réveil, ou un état d’éveil et d’alerte moindre et une diminution des fonctions cognitives et motrices ainsi que de la capacité émotionnelle. En termes plus simples, les personnes atteintes d’hypersomnie primaire sont plus souvent très somnolentes et connaissent des épisodes plus ou moins longs de sommeil non-REM que les autres. 

1. Narcolepsie

La narcolepsie3est un trouble du système nerveux qui dure toute la vie et qui provoque un sommeil anormal pouvant affecter la qualité de vie d’une personne. Il s’agit d’une maladie rare dont les symptômes apparaissent généralement entre 10 et 25 ans, bien qu’elle ne soit souvent pas reconnue immédiatement.

La narcolepsie provoque une somnolence diurne importante et des crises de sommeil. Dans la majorité des cas, elle provoque également une perte inattendue et temporaire du contrôle de tonus musculaire, connue sous le nom de cataplexie. Certes, ce n’est pas une maladie mortelle en soi, mais ses épisodes peuvent entraîner des accidents, des blessures ou des situations graves.

Actuellement, ce type d’hypersomnie peut se classer en deux autres catégories de troubles de sommeil, soit avec cataplexie, soit sans cataplexie. Le type 1 est le plus courant, et peut, en particulier chez les enfants, être confondue avec une crise d’épilepsie.

Narcolepsy - causes, symptoms, diagnosis, treatment, pathology

2. L’hypersomnie idiopathique

L’ hypersomnie idiopathique est une entité clinique qui présente une petite liste de symptômes spécifiques. Le signe le plus important est une somnolence diurne 4extrême qui ne cesse jamais.

Même si le sommeil nocturne de la personne souffrant de ce trouble est pratiquement parfait, elle a l’impression de ne pas avoir dormi depuis des jours. Les gens touchés par l hypersomnie idiopathique ont plus souvent un sommeil plus profond que la moyenne des personnes et dorment plus de 10 heures par jour. Ils peuvent atteindre les stades 3 et 4 du sommeil plus rapidement que la plupart des personnes.

La narcolepsie et l'hypersomnie idiopathique

3. L’hypersomnie récurrente ou syndrome de Kleine-Levin

Le syndrome de Kleine-Levin5est une hypersomnie primaire récurrente qui se caractérise par des épisodes de somnolence intense au cours desquels les personnes touchées peuvent dormir toute la journée et ne se réveillent que pour manger ou aller aux toilettes.

Ces personnes peuvent avoir des déclencheurs clairs et savent généralement quand un épisode arrive et se termine parce que leurs symptômes changent. Après l’épisode, elles peuvent avoir une période d’insomnie puis reprendre une vie normale jusqu’à l’épisode suivant. La durée des épisodes peut aller de quelques jours à plus d’un an. 

Syndrome de Kleine Levin : la maladie de la Belle au Bois Dormant - Le Magazine de la santé

Comment diagnostiquer l’hypersomnie ?

Des enquêtes sur les habitudes de vie, les médicaments, la santé physique, l’état émotionnel et d‘ origine psychiatrique et un enregistrement du sommeil peuvent être élaborées dans le but d’identifier les différentes causes des somnolences excessives.

Si vous vous sentez constamment somnolent pendant la journée, parlez-en à un spécialiste. Pour établir un diagnostic d’hypersomnie, votre médecin vous demandera quelles sont vos habitudes de sommeil, combien de temps de sommeil avez-vous besoin, si vous vous réveillez la nuit et si vous vous endormez pendant la journée. 

Il voudra également savoir si vous avez des problèmes émotionnels ou si vous prenez des médicaments qui pourraient plus ou moins perturber votre sommeil.

Un spécialiste de sommeil peut intervenir en vous proposant certains tests, notamment des analyses sanguines, des examens, par tomodensitométrie ou par  polysomnographie et d’ enregistrement du sommeil. Dans certains cas, un électroencéphalogramme supplémentaire, qui mesure l’activité électrique du cerveau, est nécessaire.

Quelles sont les causes des somnolences ?

Le fait de se sentir anormalement somnolent ou fatigué pendant la journée est communément appelé somnolence. Cette dernière peut entraîner des symptômes supplémentaires, tels que l’oubli ou la latence d’ endormissement. 

Diverses raisons peuvent provoquer de la somnolence. Il peut s’agir de:

1. Un sommeil insuffisant ou inadéquat:

Hypersomnie,l hypersomnie,hypersomnie idiopathique

Les longues heures de travail peuvent engendrer de somnolence. De plus, les adolescents qui restent dehors jusqu’aux premières heures du matin le week-end peuvent être fatigués pendant la semaine.

2. Facteurs environnementaux

Un sommeil interrompu peut être causé par diverses choses, comme un partenaire qui ronfle, un bébé qui se réveille, des voisins bruyants, la chaleur et le froid, ou le fait de dormir sur un matelas inconfortable.

3. Travail posté

Il devient de plus en plus difficile d’avoir un bon sommeil lorsque l’on travaille en équipe, en particulier la nuit. Outre le problème de la tentative de sommeil, il y a aussi l’effet du manque de synchronisation avec l’horloge interne du corps (le rythme circadien).

4. États mentaux

L’anxiété peut empêcher une personne de dormir la nuit, ce qui peut justifier sa somnolence pendant la journée. La dépression sape l’énergie!

5. Problèmes médicaux

L’hypothyroïdie (glande thyroïde peu active), le reflux oesophagien, l’asthme nocturne et les affections chroniques douloureuses, peuvent perturber le sommeil.

6. Les troubles du sommeil 

Tous les troubles du sommeil impliquent un stress diurne et des difficultés au travail, à l’école ou dans les activités quotidiennes en raison de problèmes d’endormissement pendant la nuit. Les personnes souffrant d’un trouble du sommeil sont plus souvent déprimées, anxieuses, ont du mal à réfléchir, à se souvenir ou à apprendre des informations qui doivent être traitées en même temps que le problème de sommeil en question.

Quels sont les symptômes de l’hypersomnie ?

Le principal symptôme de l’hypersomnie est une fatigue constante.

Les personnes souffrant de ce trouble de sommeil peuvent faire des siestes tout au long de la journée sans jamais se débarrasser de leur somnolence. Elles ont également des difficultés à se réveiller après de longues périodes de sommeil.

Les autres symptômes de l hypersomnie sont les suivants :

  • faible énergie
  • irritabilité
  • anxiété
  • perte d’appétit
  • la lenteur de la pensée ou de la parole
  • difficulté à se souvenir
  • l’agitation
Savez-vous que certains penseurs considèrent que l’hypersomnie est un handicap

Hypersomnie: traitement 

Hypersomnie,l hypersomnie,hypersomnie idiopathique

Le traitement de l’hypersomnie dépend de la cause du trouble du sommeil. Par exemple, si vous êtes diagnostiqué comme souffrant d’apnée du sommeil6, votre médecin peut vous prescrire un traitement appelé pression positive continue des voies aériennes à utiliser pendant le sommeil.

Avec la CPAP, vous portez un masque sur le nez qui est relié à un appareil qui délivre un flux d’air continu dans les narines. La pression de l’air circulant dans les narines aide à maintenir les voies respiratoires ouvertes.

Si vous prenez un médicament qui provoque de la somnolence, votre médecin peut vous suggérer d’essayer un autre médicament à la place. Il ou elle peut également suggérer certaines modifications du mode de vie, comme se coucher plus tôt pour essayer de dormir davantage la nuit, et éliminer la consommation d’alcool et de caféine.

Votre médecin peut également vous prescrire divers médicaments pour sortir de l hypersomnie. Il peut s’agir notamment de:

  • stimulants, tels que le méthylphénidate (Ritalin) ou le modafinil (Provigil)
  • Antidépresseurs, tels que la fluoxétine (Prozac), le citalopram (Celexa), la paroxétine (Paxil), la sertraline (Zoloft)

L’oxybate de sodium (Xyrem) peut aussi être utilisé pour traiter la somnolence diurne excessive associée à la narcolepsie.

Les changements de mode de vie sont un élément essentiel du processus de traitement. Un médecin peut recommander d’adopter un horaire d’endormissement régulier. Le fait d’éviter certaines activités peut également améliorer les symptômes, en particulier à l’heure du coucher. La plupart des personnes souffrant d’hypersomnie ne doivent pas boire d’alcool ni consommer de drogues. Un médecin peut également recommander un régime alimentaire riche en nutriments pour maintenir naturellement les niveaux d’énergie.

Comment prévenir l’hypersomnie ?

Si vous pensez souffrir de l’hypersomnie, utilisez ce point de référence avant d’obtenir un avis médical personnalisé de votre médecin ou d’un autre expert du sommeil accrédité. 

1. Vérifiez si vous souffrez d’apnées du sommeil 

La première chose à faire est de vérifier si vous souffrez d’apnée. Durant ce trouble du sommeil, vous cessez de respirer périodiquement pendant la nuit. Cela vous amène à vous réveiller et peut parfois se faire sans le savoir ! Si vous ronflez fort et si vous vous réveillez parfois en haletant, vous risquez d’avoir des apnées du sommeil. 

2. Évitez l’alcool

Hypersomnie,l hypersomnie,hypersomnie idiopathique

Ne buvez pas si vous souffrez de l’hypersomnie. Il vous faut éviter tout type de sédatif. À l’inverse, la caféine peut aider! Parlez à votre spécialistes de sommeil des médicaments qui peuvent aider à traiter l’hypersomnie.

3. Vérifiez vos médicaments

Si vous prenez des médicaments sur ordonnance, il est possible que votre hypersomnie soit un effet secondaire. En effet, les antidépresseurs, les anxiolytiques et les médicaments contre la douleur chronique sont parmi les plus susceptibles de provoquer une somnolence excessive.

4. Restez actif

Faites de l’exercice quotidiennement!

Vous devriez le faire de toute façon pour votre santé générale. Si vous avez un travail sédentaire et que vous vous endormez, faites des pauses tout au long de la journée pour bouger.

Avez-vous déjà souffert d’un trouble du sommeil ?

Qu’est-ce qui a fonctionné pour vous ?

Hypersomnie – Foire aux questions (FAQ) 

Comment savoir si on est hypersomnie ?

Pour vous aider à sortir de l’hypersomnie, la diagnostiquer est un excellent processus dans lequel un médecin examinera vos symptômes et vos antécédents médicaux. Un examen physique permet de vérifier votre vigilance.

Qui est le plus exposé au risque d’hypersomnie ?

Les personnes dont l’état de santé les rend fatiguées pendant la journée sont les plus exposées au risque de l’hypersomnie. Ces affections comprennent les apnées du sommeil, les affections rénales, cardiaques et cérébrales, la dépression atypique et l’hypothyroïdie.

Vous fumez ou buvez? Faites attention! Vous risquez également de développer une hypersomnie. Les médicaments qui provoquent la somnolence peuvent avoir des effets secondaires similaires à ceux de l’hypersomnie.

Comment lutter contre l hypersomnie ?

Hypersomnie,l hypersomnie,hypersomnie idiopathique

Changer vos habitudes de sommeil ne guérira pas l’hypersomnie, mais cela pourrait vous aider à vous sentir mieux. Aller au lit à la même heure et éviter la consommation d’alcool et de caféine vous seront de grand bénéfice.

Il peut également être utile de parler à vos amis et à votre famille de votre somnolence excessive afin qu’ils en soient conscients.

Quelle maladie fait dormir ?

Brûlures d’estomac

S’allonger au lit aggrave souvent les brûlures d’estomac, qui sont causées par le refoulement de l’acide gastrique dans l’œsophage. 

Insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est un état caractérisé par une diminution progressive de la capacité du cœur à “pomper”, ou à faire circuler le sang de manière adéquate. Cela peut entraîner une accumulation de liquide dans les poumons et les tissus. Les patients atteints d’insuffisance cardiaque peuvent se réveiller pendant la nuit avec une sensation d’essoufflement parce que du liquide corporel supplémentaire s’accumule autour de leurs poumons lorsqu’ils sont allongés. 

Maladies rénales

Les personnes souffrant des troubles rénaux ou d’une autre maladie de reins ont des reins tellement endommagés qu’ils ne peuvent plus filtrer les liquides, éliminer les déchets et maintenir l’équilibre des électrolytes aussi efficacement qu’ils le faisaient lorsqu’ils étaient en bonne santé.

Les maladies rénales peuvent entraîner l’accumulation de déchets dans le sang et peuvent provoquer des insomnies ou des symptômes du syndrome des jambes sans repos

Maladie de la thyroïde

Une glande thyroïde trop active (hyperthyroïdie) peut provoquer des troubles de sommeil7. Ce trouble stimule excessivement le système nerveux, ce qui rend l’endormissement difficile, et peut provoquer des sueurs nocturnes, entraînant des réveils nocturnes. La sensation de froid et de somnolence est la marque d’une thyroïde peu active.

Problèmes respiratoires

Les personnes souffrant d’emphysème ou de bronchite peuvent également avoir des difficultés à s’endormir et à rester endormies en raison d’une production excessive d’expectorations, d’un essoufflement et d’une toux.

Comment puis-je prévenir l’hypersomnie ?

Hypersomnie,l hypersomnie,hypersomnie idiopathique

Il n’y a aucun moyen de prévenir certaines formes d’ hypersomnies. Vous pouvez réduire le risque de l’hypersomnie en créant un environnement de sommeil de nuit paisible et en évitant l’alcool. Évitez également les médicaments qui provoquent la somnolence et évitez de travailler tard le soir.

Pourquoi j’ai tout le temps envie de dormir ?

Il peut être malheureux de se sentir trop endormi. Si vous avez toujours du mal à rester éveillé pendant la journée, vous vous demandez peut-être : “Pourquoi j’ai tout le temps envie de dormir?“.

Certains troubles de sommeil font que vous ne pouvez pas bien dormir. Cela peut entraîner de l’insomnie ou une mauvaise qualité de sommeil. Si d’autres symptômes sont présents, une évaluation plus approfondie par un médecin du sommeil est importante.

Comment savoir si on est atteint de narcolepsie ?

Presque tout le monde se sent parfois anormalement fatigué ou épuisé, et c’est normal. Toutefois, votre manque d’énergie pourrait-il être le signe qu’il se passe autre chose ? La fatigue et la narcolepsie sont deux des causes possibles de votre lassitude.

Conclusion

N’attendez pas d’être touché par l’hypersomnie pour chercher des traitements, des solutions ou des remèdes naturels.

En fait, profiter de son quotidien tout en faisant face à un trouble du sommeil peut être un défi : vous pouvez avoir du mal à vous réveiller à l’heure ou à rester éveillé, ou simplement à vous concentrer sur les détails nécessaires pour accomplir votre travail.

Beaux Reves
Logo
Enable registration in settings - general