La dyssomnie : une combinaison de troubles de sommeil

Soit vous dormez trop, soit vous ne dormez pas assez, en bref, vous dormez mal. Vous souffrez peut-être de dyssomnie. Vous serez incapable de vous concentrer et vous vous sentirez fatigué et irritable. Votre qualité de vie et votre vie sociale pourraient en être affectées. Vous pouvez également souffrir de maux de tête, de tensions musculaires et de symptômes gastro-intestinaux. Voyons voir en détails tout ce que vous devez savoir sur les dyssomnie.

Qu’est-ce que la dyssomnie ?

La dyssomnie1 est un large type de troubles du sommeil impliquant des difficultés à s’endormir ou à rester endormi, qui peuvent entraîner une somnolence excessive pendant la journée en raison de la réduction de la quantité, de la qualité ou du moment du sommeil. Elle se distingue de la parasomnie, qui implique un comportement anormal du système nerveux pendant le sommeil. Il existe quelques catégories différentes de dyssomnie qui peuvent affecter la structure du sommeil. 

La dyssomnie est le nom donné à un groupe de troubles du sommeil qui vous causent une incapacité à dormir ou des complications dans votre sommeil.

Quels sont les différents troubles liés à la dyssomnie?

Il existe quelques catégories différentes de dyssomnie qui peuvent affecter la structure du sommeil. Elles sont connues sous le nom de :

1. Les troubles intrinsèques du sommeil

a. Insomnie psychophysiologique

Plusieurs personnes souffrent de l’insomnie psychologique2 , mais peu qui savent exactement que ce type de troubles de sommeil comprend lui aussi d’autres types tels que : nuits blanches et réveils difficiles.

L’insomnie est généralement traitée par une combinaison de médicaments et de thérapie.

b. Narcolepsie

Si vous n’arrivez pas à contrôler le moment où vous vous endormez, vous souffrez peut-être de narcolepsie3 . Ce trouble affecte votre capacité à contrôler vos cycles de sommeil et d’éveil.

Cela signifie que vous pouvez ou non bien dormir pendant la nuit, mais que vous vous sentez fréquemment somnolent pendant la journée et que vous pouvez vous endormir contre votre gré à des moments inopportuns.

Il n’existe pas encore de remède contre la narcolepsie, mais elle est généralement traitée et prise en charge par une combinaison de médicaments et de changements de mode de vie.

c. Apnée obstructive du sommeil

Il s’agit d’un trouble courant qui résulte souvent de l’affaissement des voies respiratoires supérieures pendant le sommeil. Cela provoque de fréquentes pauses dans la respiration, ce qui entraîne des ronflements et une interruption des habitudes de sommeil.

Votre médecin peut vous prescrire un appareil de pression positive continue (CPAP) à utiliser pendant votre sommeil.

d. autres troubles

De nombreux autres troubles intrinsèques peuvent être liés à la dyssomnie, parmi eux on peut citer :

trouble périodique des mouvements des membres

2. Les troubles du sommeil extrinsèque

Les troubles du sommeil extrinsèques sont causés par des problèmes ou des conditions extérieures à votre corps, comme votre environnement, vos allergies ou vos habitudes.

a. Insomnie due à l’altitude et aux allergies alimentaires

L’insomnie ne doit pas nécessairement être psychologique. Si vous constatez que vous souffrez d’insomnie liée à l’altitude ou à la nourriture, vous pouvez éviter les éléments déclencheurs qui empêchent l’insomnie de se produire.

b. Une mauvaise hygiène du sommeil

L’hygiène du sommeil est la pratique consistant à établir une routine de sommeil régulière comprenant une alimentation et un exercice physique appropriés.

Si vous ne pratiquez pas une bonne hygiène du sommeil, comme ne pas éteindre la télévision pendant votre sommeil ou boire du café tard dans la soirée, votre mauvaise hygiène du sommeil pourrait contribuer à des difficultés d’endormissement.

c. Syndrome d’alimentation nocturne

Le syndrome d’alimentation nocturne5 se caractérise par la consommation de plus d’un quart de votre alimentation quotidienne après le dîner.

Cela signifie que vous avez un appétit accru dans les heures qui précèdent le coucher, ce qui entraîne une incapacité à dormir en raison d’une augmentation de l’apport calorique et en sucre.

3. Troubles du rythme circadien du sommeil

Les troubles du sommeil du rythme circadien surviennent lorsqu’un changement de mode de vie ou d’environnement affecte votre rythme circadien naturel.

a. Trouble du décalage horaire

Un exemple léger de ce phénomène est lorsqu’il commence à faire plus sombre plus tôt en hiver. Même si l’heure habituelle du coucher est 20 ou 21 heures, vous pouvez commencer à vous endormir à 18 heures parce qu’il fait nuit.

Voici quelques autres exemples de troubles du sommeil liés au rythme circadien :

  • changement de fuseau horaire
  • le trouble du sommeil lié au travail posté
  • des horaires de réveil irréguliers
  • Perturbation de la phase de sommeil

b. Trouble du rythme circadien du sommeil lié au travail en équipe

La gravité des symptômes lié ces troubles de rythme circadien est proportionnelle à la : 

  • Fréquence des changements d’équipe
  • Ampleur de chaque changement
  • Nombre de nuits consécutives travaillées
  • Durée des services
  • Fréquence des changements dans le sens inverse des aiguilles d’une montre (avancement du sommeil)

Le travail en équipe fixe est préférable. Les équipes tournantes doivent se dérouler dans le sens des aiguilles d’une montre, c’est-à-dire du jour au soir et de la nuit. Cependant, même les travailleurs à poste fixe rencontrent des difficultés car le bruit et la lumière de jour nuisent à la qualité du sommeil, et les travailleurs réduisent souvent la durée du sommeil pour participer à des événements sociaux ou familiaux.

c. Troubles du rythme circadien du sommeil, altération des phases du sommeil

Dans ces syndromes, les patients ont une qualité et une durée de sommeil normales avec un cycle de rythme circadien de 24 heures, mais le cycle n’est pas synchronisé avec les heures de réveil souhaitées ou nécessaires. S’ils sont capables de suivre leur cycle naturel, les patients ne présentent aucun symptôme.

Voici quelques-uns des syndromes qui peuvent provoquer une altération des phases de sommeil :

  • Syndrome de la phase de sommeil retardé 
  • Syndrome de phase avancée du sommeil
  • Syndrome de l’éveil sans 24 heures

Conclusion

Si vous avez l’impression de ne pas pouvoir vous endormir, si vous vous sentez particulièrement somnolent pendant la journée ou si votre incapacité à rester endormi vous affecte d’une autre manière, parlez-en à votre médecin. Il vous aidera à diagnostiquer si vous souffrez ou non d’un trouble du sommeil. D’ailleurs, c’est selon les troubles de sommeil détectés, que votre médecin va vous aider à savoir quel traitement sera le plus efficace dans votre cas. 

Beaux Reves
Logo
Enable registration in settings - general