Secousses hypogènes ? Expliquons ces mouvements anormaux

Les secousses hypnogènes, également connues sous le nom de secousses hypniques, dont des fortes, soudaines et brèves contractions du corps qui se produisent juste au moment où vous vous endormez.

Si vous vous êtes déjà endormi, mais que vous vous réveillez soudainement avec une secousse du corps, vous avez déjà connu une secousse hypnogène. Ces secousses involontaires, appelées ainsi en raison de la période de transition entre l’éveil et le sommeil, ressemblent au « saut » que vous pouvez ressentir lorsque vous êtes surpris ou effrayé.

Quel que soit son nom, cette affection n’est pas un trouble grave. Il est peu probable qu’il entraîne des complications ou des effets secondaires. Cependant, vous pouvez prendre des mesures pour empêcher les secousses involontaires de se produire. Lisez la suite pour en savoir plus.

Quelles sont les causes des secousses hypnagogiques ?

On ne sait pas très bien pourquoi il y a des secousses hypnagogiques1 . Des personnes en bonne santé peuvent être victimes de cette affection sans qu’on en connaisse la cause. Les recherches sur ce phénomène de sommeil sont limitées, mais certaines théories existent. Parmi les causes possibles des secousses hypnagogiques, on peut citer :

1. L’anxiété et le stress

Les pensées anxieuses ou le stress et l’inquiétude peuvent maintenir votre cerveau actif, même si vos muscles essaient de se détendre lorsque vous vous endormez. Cela peut amener votre cerveau à envoyer des signaux d’alerte lorsque vous vous endormez ou même pendant votre sommeil.

De même, si vous commencez à ressentir davantage de secousses musculaires, vous pouvez développer de l’anxiété à propos du sommeil parce que vous commencez à vous inquiéter de ces débuts de sommeil.

2. Stimulants

Les stimulants peuvent avoir un impact sur la capacité de votre corps à s’endormir naturellement et à rester endormi. Les substances chimiques contenues dans ces produits, tels que la caféine et le nicotine, peuvent empêcher votre cerveau d’atteindre le sommeil profond et le faire sursauter de temps en temps.

3. Exercice

L’activité physique quotidienne peut vous aider à mieux fermer les yeux, mais l’exercice qui est fait trop près de l’heure du coucher peut vous rendre plus susceptible d’éprouver un début de sommeil.

Votre cerveau et vos muscles ne peuvent pas être capables de ralentir assez vite pour dormir.

4. Privation de sommeil

Les troubles du sommeil2 et les mauvaises habitudes de sommeil peuvent être liés à des secousses hypnagogiques.

Quels sont les symptômes de secousses hypogènes ?

Il est important de comprendre que la secousse hypnagogique n’est pas un trouble. C’est par contre un phénomène naturel et très courant. 

Les symptômes des secousses hypogènes ne sont pas des signes de problème, mais sont tout simplement des choses que vous pouvez ressentir. 

Les symptômes d’une secousse hypnagogique sont les suivants :

  • un choc d’un muscle ou d’une partie du corps
  • sensation de chute
  • flash sensoriel
  • rêve ou hallucination qui conduit à une sursaut, un saut ou une chute
  • une respiration accélérée
  • rythme cardiaque rapide
  • transpiration

Comment peut-on traiter les secousses hypogènes ?

Les secousses hypnagogiques n’ont pas besoin de traitement. Ce n’est pas une maladie grave, et ils ne causeront pas de complications. En effet, le traitement de ces phénomènes hypnagogiques vise plutôt à les empêcher de se produire. Toutes ces mesures peuvent vous aider à vous endormir et à rester endormi sans que le sommeil ne soit interrompu :

  • Évitez la caféine parce qu’elle peut rapporter des effets négatifs sur votre santé.
Une tasse de café le matin, c’est bien, mais tout ce qui arrive après midi peut vous prédisposer à des troubles du sommeil. 
  • Évitez les stimulants : En plus de la caféine, vous devez limiter la quantité de nicotine et d’alcool que vous consommez dans une journée, surtout après le midi. 
Un verre de vin avant de vous coucher peut vous aider à vous assoupir, mais vous aurez plus de chances d’avoir un sommeil agité et de vous réveiller.
  • Faites de l’exercice plus tôt et quotidiennement pour avoir un résultat en peu de temps : Faites votre séance de sudation3
  • quotidienne avant midi. 
Si vous n’y parvenez pas, essayez de ne faire que des exercices de faible intensité le soir, comme le Pilates ou le yoga.
  • Vous pouvez également adopter une routine de pré-sommeil : Aidez votre cerveau à se préparer au sommeil en réduisant votre consommation d’énergie et en vous relaxant avant d’essayer de fermer les yeux.

Des secousses hypnotiques chez les enfants et les bébés

Les secousses du sommeil peuvent survenir chez des personnes de tout âge. Cependant, des chercheurs notent que ces phénomènes  fréquentes ou intenses touchent souvent les adultes avec des pourcentages plus élevés que les enfants. 

Cela peut être expliquer par le fait que de nombreux facteurs que les spécialistes du sommeil associent au début du sommeil ne sont généralement pas pertinents pour les enfants, comme par exemple la consommation de caféine, le stress émotionnel et l’exercice physique intense.

Cela ne signifie pas pour autant que les secousses hypniques ne sont pas possibles chez les jeunes enfants ou qu’elles indiquent un problème. Elles peuvent simplement être moins fréquentes chez les personnes de cet âge.

Les secousses hypniques peuvent-elles nous réveiller ?

Il est possible de se réveiller après une secousse hypnique, mais cela ne se produit pas toujours, car la force de contraction des muscles varie d’une personne à l’autre. Certaines personnes n’ont que de légères secousses hypniques et il est très peu probable qu’elles se réveillent à cause de ces secousses. Elles ne se rendent peut-être compte de ces secousses que si leur partenaire ou leur soignant les remarque.

Dans d’autres cas, une contraction musculaire4 peut être suffisamment importante pour choquer la personne qui se réveille. La force de la contraction elle-même ou la sensation déstabilisante que la personne éprouve en se déplaçant si rapidement peuvent en être la cause. Dans certains cas, ces contractions importantes peuvent donner à la personne l’impression que quelqu’un d’autre la pousse hors du lit.

Les autres symptômes d’une secousse hypnique peuvent également réveiller la personne. Parfois, la personne rêve qu’elle tombe soit du lit, soit d’un arbre, soit dans le vide. Bien que l’on ne sache pas exactement quelle sensation vient en premier, cela peut suffire à effrayer la personne pour qu’elle se réveille.

Conclusion

Les secousses hypogènes, ou réveils, sont normales et fréquentes. Le fait de les ressentir ne signifie pas qu’une personne souffre d’une maladie sous-jacente. Certains changements de mode de vie peuvent aider les gens à réduire le nombre de secousses hypniques qu’ils ressentent. Toute personne qui subit régulièrement des secousses hypniques et qui s’inquiète de son état de santé général ou de la qualité de son sommeil doit en parler à un médecin.

Beaux Reves
Logo
Lorsqu’activé, enregistrer les permaliens dans paramètres - permaliens