Ritaline : Indications, usages et effets secondaires

Vivre avec la narcolepsie peut présenter des défis uniques. Vous pouvez avoir du mal à accomplir vos tâches quotidiennes en raison de l’apparition soudaine d’une crise de sommeil ou de la perte de votre capacité à contrôler vos muscles.

Quelle que soit la situation à laquelle vous êtes confronté, grâce à Ritaline, vous pouvez vivre une vie équilibrée et épanouie avec cette maladie. 

Comment utiliser le Ritalin ?

Prenez Ritaline par voie orale selon les directives de votre médecin, habituellement 2 ou 3 fois par jour. Il est préférable de prendre ce médicament 30 à 45 minutes avant un repas. Toutefois, si vous avez des maux d’estomac, vous pouvez prendre ce médicament pendant ou après un repas ou une collation. La prise de ce médicament en fin de journée peut entraîner des troubles du sommeil (insomnie).

Prenez Ritalin régulièrement pour en tirer le meilleur parti. Pour vous aider à vous en souvenir, prenez-le à la même heure chaque jour.

La posologie est établie en fonction de votre état de santé et de votre réponse au traitement. Votre médecin peut vous demander d’augmenter ou de diminuer progressivement votre dose de Ritalin. De plus, si vous l’utilisez depuis longtemps, n’arrêtez pas soudainement d’utiliser ce médicament sans consulter votre médecin.

Si vous cessez soudainement d’utiliser ce médicament, vous pourriez présenter des symptômes de sevrage (comme la dépression, des pensées suicidaires ou d’autres changements mentaux ou d’humeur). 

Pour aider à prévenir le sevrage, votre médecin peut diminuer lentement votre dose. Le sevrage est plus probable si vous avez utilisé le méthylphénidate pendant une longue période ou à fortes doses. 

Prévenez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien en cas de sevrage au Ritalin 

Lorsqu’il est utilisé pendant une longue période, ce médicament peut ne pas fonctionner aussi bien. Parlez à votre médecin si ce médicament cesse d’être efficace.

Bien qu’il aide de nombreuses personnes, Ritalin  peut parfois entraîner une dépendance. Ce risque peut être plus élevé si vous souffrez d’un trouble lié à l’utilisation d’une substance (comme une surconsommation ou une dépendance aux drogues ou à l’alcool). Pour réduire le risque de dépendance, prenez ce somnifère exactement comme il vous a été prescrit. Demandez plus de détails à votre médecin ou à votre pharmacien.

Effets secondaires du Ritalin 

Informez immédiatement votre médecin si vous présentez des effets secondaires graves, notamment : 

  • des signes de problèmes de circulation sanguine dans les doigts ou les orteils (tels que froideur, engourdissement, douleur ou changement de couleur de la peau), 
  • des plaies inhabituelles sur les doigts ou les orteils, 
  • des battements cardiaques rapides/courants irréguliers, 
  • des changements du comportement (tels que agitation, agressivité, sautes d’humeur, pensées anormales, pensées suicidaires),
  • des mouvements musculaires incontrôlés (tels que contractions, tremblements), 
  • des éclats soudains de mots/sons difficiles à contrôler
  • des changements de vision (tels que vision trouble).

Obtenez immédiatement de l’aide médicale si vous présentez des effets secondaires très graves, notamment : 

  • évanouissement, 
  • convulsions, 
  • symptômes d’une crise cardiaque (tels que douleur à la poitrine, à la mâchoire ou au bras gauche, essoufflement, transpiration inhabituelle), 
  • symptômes d’un accident vasculaire cérébral (tels que faiblesse d’un côté du corps, difficulté à parler, changements soudains de la vision, confusion).

Précautions à prendre lors de d’usage de Ritalin 

Avant de prendre du Ritalin, informez votre médecin ou votre pharmacien si vous êtes allergique à ce produit ou au dexméthylphénidate, ou si vous avez d’autres allergies. Ce produit peut contenir des ingrédients inactifs, qui peuvent provoquer des réactions allergiques ou d’autres problèmes. 

Avant d’utiliser Ritalin, informez votre médecin ou votre pharmacien de vos antécédents médicaux, en particulier de : 

  • hypertension artérielle, 
  • problèmes de circulation sanguine (tels que la maladie de Raynaud), 
  • glaucome, 
  • problèmes cardiaques (tels que battements cardiaques irréguliers, insuffisance cardiaque, antécédents de crise cardiaque, problèmes de structure cardiaque), 
  • antécédents familiaux de problèmes cardiaques (tels que mort cardiaque subite, battements cardiaques irréguliers), 
  • anxiété, tension, agitation
  • antécédents personnels/familiaux de troubles mentaux (tels que trouble bipolaire, dépression, psychose, pensées suicidaires), 
  • antécédents personnels/familiaux de mouvements musculaires incontrôlés (tics moteurs, syndrome de Gilles de la Tourette), hyperthyroïdie, troubles convulsifs.

S’il est utilisé pendant une longue période, le Ritaline peut affecter la vitesse de croissance de l’enfant, son poids et sa taille adulte finale. Pour réduire ce risque, le médecin peut recommander d’arrêter brièvement le médicament de temps en temps. Vérifiez régulièrement le poids et la taille de l’enfant et consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus de détails.

Les adultes plus âgés peuvent être plus sensibles aux effets secondaires de Ritaline, Pendant la grossesse, le méthylphénidate ne doit être utilisé qu’en cas de nécessité absolue. Discutez des risques et des avantages avec votre médecin

Ritaline – Foire Aux Questions (FAQ)

Quelles sont les interactions possibles du Ritaline ?

Les interactions médicamenteuses peuvent modifier l’action du Ritaline ou augmenter votre risque d’effets secondaires graves

La prise d’inhibiteurs de la MAO avec Ritaline peut entraîner une interaction médicamenteuse grave (potentiellement mortelle). Évitez de prendre des inhibiteurs de la MAO (isocarboxazide, linézolide, métaxalone, bleu de méthylène, moclobémide, phénelzine, procarbazine, rasagiline, safinamide, sélégiline, tranylcypromine) pendant le traitement avec ce médicament. 

La plupart des inhibiteurs de la MAO ne doivent pas non plus être pris pendant les deux semaines précédant le traitement par ce médicament. Demandez à votre médecin quand vous devez commencer ou arrêter de prendre le Ritaline.

Peut-on utiliser le Ritaline avec le dexméthylphénidate ?

Le méthylphénidate est très similaire au dexméthylphénidate. N’utilisez pas de médicaments contenant du dexméthylphénidate pendant que vous prenez du méthylphénidate.

Quels médicaments éviter lors de l’utilisation de Ritaline ?

Ritaline peut interférer avec certains tests médicaux/laboratoires (y compris le scanner cérébral pour la maladie de Parkinson), ce qui peut entraîner de faux résultats. Assurez-vous que le personnel du laboratoire et tous vos médecins savent que vous utilisez ce médicament.

Que faire si j’oublie une dose de Ritaline ?

Si vous oubliez une dose de Ritaline, prenez-la dès que vous vous en rendez compte. Si c’est près de l’heure du coucher ou près de l’heure de la dose suivante, sautez la dose oubliée. Prenez la dose suivante à l’heure habituelle. Ne doublez pas la dose pour vous rattraper.

Photo of author
E. Labidi est redactrice santé depuis 10 ans.