Modiodal : Les bases d’un médicament courant chez les adolescents

Un diagnostic de narcolepsie peut expliquer la somnolence diurne excessive d’une personne ou les épisodes soudains de faiblesse musculaire, mais que peuvent faire les médecins ? Il n’existe pas de traitement curatif de la narcolepsie, mais certains symptômes peuvent être pris en charge par des médicaments comme le modiodal. Voyons ensemble les usages et surtout les limites de ce médicament.

Les bases du médicament Modiodal

Les chercheurs qui ont mis au point le médicament Modiodal cherchaient à aider les personnes atteintes de narcolepsie. Les personnes atteintes de ce trouble peuvent s’assoupir à tout moment. Leurs efforts constants pour rester éveillées peuvent les rendre dépressives et isolées. 

Le Modiodal a été conçu pour les aider, car il peut stimuler les sentiments d’éveil et de vigilance. En outre, les personnes souffrant de narcolepsie peuvent passer la journée sans endurer de sommeil soudain, et leur vie entière peut s’en trouver améliorée.

Des recherches suggèrent que les médecins fournissent Modiodal pour toutes sortes de troubles, notamment :

  • la maladie de Parkinson
  • la fatigue chronique
  • le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité
  • Dépression

Une étude a révélé que les prescriptions du médicament Modiodal ont été multipliées par 15 entre 2002 et 2009. Cela est probablement dû à ce type de technique de prescription hors indication. Comme ce somnifère est souvent prescrit, il est probable que de nombreux adolescents voient ces pilules dans l’armoire à pharmacie familiale. Il pourrait être facile de s’y adonner, car le médicament semble avoir complètement saturé le marché.

L’attention des médias sur le Modiodal : Limites et dangers

Si les adolescents peuvent être tentés d’essayer les médicaments qu’ils trouvent dans la maison familiale, certains sont aussi de fervents chercheurs de médicaments. Ils parcourent l’Internet à la recherche d’articles sur les nouveaux médicaments susceptibles de leur procurer des bienfaits intenses. La simple mention du médicament Modiodal dans les médias grand public peut inciter les adolescents à en abuser.

Prenons un exemple à New York, comme étant une métropole mondiale. Les travailleurs de Wall Street prenaient le Modiodal pour rester éveillés et faire face aux exigences d’un travail stressant. Des avertissements sur les dangers de la drogue étaient inclus à la fin des recherches. Toutefois, les adolescents ont pu être tentés par les distorsions visuelles, la concentration extrême et le bonheur décrits comme des effets du médicament Modiodal. 

Les adolescents peuvent croire qu’ils prennent un médicament anodin pour les aider à traverser une période difficile ou chargée. Cependant, ils prennent en fait un médicament sérieux qui peut causer des dommages à long terme ou entraîner une dépendance. 

Une étude met en évidence le risque de dépendance chez les personnes qui prennent ce médicament. Dans cette étude, les chercheurs ont administré du Modiodal à des personnes, puis ont utilisé des scanners TEP pour mesurer les changements survenus dans le cerveau. 

Les médicaments addictifs provoquent des changements dans la façon dont le cerveau produit ou manipule le neurotransmetteur dopamine. Cette substance est associée à une sensation de plaisir ou d’euphorie. Le médicament Modiodal supprime la fonction des cellules qui recyclent l’excès de dopamine. Par conséquent, les personnes qui ont pris du Modiodal ont été inondées de dopamine et ont ressenti de l’euphorie ainsi que de l’éveil.

Des études comme celle-ci semblent indiquer que le médicament Modiodal n’est pas aussi bénin que les utilisateurs pourraient le croire.

Les effets du Modiodal

Les effets du Modiodal

Des effets secondaires dûs à la épendance

Modiodal provoque les mêmes types de changements cérébraux que ceux observés chez les personnes qui abusent de la cocaïne. La plupart des experts s’accordent à dire que ces changements sont dévastateurs.

Les personnes sous l’emprise de tels médicaments développent souvent une tolérance. Elles doivent donc augmenter leur consommation de somnifères pour ressentir les mêmes effets. Elles commencent également à concevoir leur vie autour de la consommation et de l’abus de drogues. 

Ce n’est pas une vie heureuse, et ce n’est pas productif. Cependant, l’abus de Modiodal peut conduire à ce type de dommages persistants. Par conséquent, ces dommages peuvent avoir un impact durable.

Les personnes peuvent développer des problèmes médicaux en prenant le Modiodal, notamment :

  • Éruptions cutanées
  • Réactions allergiques
  • Hallucinations
  • Délires
  • Pensées suicidaires

En général, une personne qui a une ordonnance et qui rencontre ces problèmes consulte le médecin prescripteur et demande de l’aide. Cependant, les adolescents qui abusent de ce médicament peuvent être réticents à demander de l’aide. Ils peuvent également laisser les symptômes perdurer pendant de longues périodes. Il est également important de mentionner que l’innocuité du médicament n’a pas été testée chez les personnes de moins de 17 ans.

Les jeunes gens qui ont participé aux essais cliniques ont développé des éruptions cutanées et d’autres effets secondaires graves

Les chercheurs ont déterminé qu’ils ne constituaient pas le marché idéal pour le médicament Modiodal. Les parents doivent donc être vigilants.

Effets secondaires chez les adolescents

Les adolescents qui abusent du Modiodal peuvent subir toutes sortes d’effets secondaires que les chercheurs n’avaient pas prévus. En effet, on ne s’attendait pas à ce que les jeunes prennent le médicament régulièrement.

Il est également difficile de connaître la fréquence ou la gravité des effets secondaires, car les personnes dépendantes prennent de plus grandes doses de médicaments. Les chercheurs se concentrent sur les doses thérapeutiques dans leurs travaux, en essayant de déterminer les résultats obtenus lorsque le médicament est utilisé tel que prescrit. 

Toutefois, les adolescents qui abusent du Modiodal prennent peut-être des doses auxquelles les chercheurs n’ont jamais pensé. Par conséquent, les conséquences médicales auxquelles ils sont confrontés pourraient être beaucoup plus intenses.

Trouver une solution

Il peut être difficile de confronter un adolescent à un problème de dépendance. C’est encore plus difficile si les choses semblent aller bien. Les adolescents qui ont de très bonnes notes, une bonne concentration et la volonté de faire les choses semblent mériter des éloges et non des punitions. Il est important de se rappeler, cependant, que les adolescents peuvent payer un prix terriblement élevé pour leur réussite. Ils peuvent vouloir désespérément améliorer leur vie.

Modiodal – Foire Aux Questions (FAQ)

Pourquoi les adolescents consomment-ils le Modiodal ?

Certains adolescents peuvent s’approvisionner en Modiodal en prévision d’examens importants ou d’autres échéances scolaires. D’autres achètent le médicament dans l’intention de l’expérimenter, mais se rendent compte qu’ils ne peuvent plus s’arrêter une fois qu’ils ont commencé. Par conséquent, la dépendance peut s’installer subrepticement chez l’adolescent.

Est-ce que le Modiodal est dangereux ?

Le Modiodal a quelques effets secondaires. En général, les organisations de santé semblent avoir une vision plutôt optimiste des effets secondaires ou des problèmes à long terme. Les problèmes connus sont généralement les suivants :

  • Les contraceptifs hormonaux peuvent être moins efficaces, ainsi que la méthadone
  • Symptômes généraux de surstimulation : confusion, nervosité, tremblements, irritabilité, etc.
  • Perte de poids
  • Une urine malodorante est très fréquemment signalée. Elle est apparemment liée aux produits de dégradation du soufre.

Le modafinil agit-il immédiatement ?

Le Provigil ou modafinil commence à agir dans les 30 à 60 minutes qui suivent la prise du médicament. Il peut mettre un peu plus de temps à agir s’il est pris avec un estomac plein. Le modafinil affecte diverses zones du cerveau pour que l’utilisateur se sente plus éveillé et plus énergique, notamment des régions comme l’hypothalamus, l’hippocampe et l’amygdale.

Le modafinil rend-il heureux ?

Le modafinil peut avoir des effets d’élévation de l’humeur générale accompagnés d’une augmentation de l’affect négatif (anxiété).

Photo of author
E. Labidi est redactrice santé depuis 10 ans.