Zolpidem Cristers : Posologie, administration et surdosage

Qu’est-ce que ZOLPIDEM CRISTERS ? Dans quels cas est-il utilisé ?

Quelles sont les modes d’administrations disponibles ?

Quels sont ses effets indésirables éventuels ?

Pour répondre à toutes ces questions, nous avons préparé un petit guide détaillé contenant toutes les informations utiles sur ce somnifère puissant.

Indications thérapeutiques du Zolpidem Cristers 

Les comprimés sublinguaux Zolpidem Cristers sont indiqués pour le traitement à court terme de l’insomnie caractérisée par des difficultés d’initiation du sommeil.

Les essais cliniques réalisés avec le tartrate de zolpidem à l’appui de son efficacité ont duré de 4 à 5 semaines, les évaluations formelles finales de la latence du sommeil étant effectuées à la fin du traitement.

Le traitement à court terme de l’insomnie chez les adultes dans les situations où l’insomnie est débilitante ou cause une détresse sévère pour le patient.

Dosage des cristaux de Zolpidem Cristers 

La dose de Zolpidem CristerS doit être individualisée.

Dosage chez l’adulte

La dose recommandée pour les adultes est de 10 mg une fois par jour immédiatement avant le coucher. La dose totale de Zolpidem CristerS (tartrate de Zolpidem CristerS en spray oral) ne doit pas dépasser 10 mg par jour.

Populations particulières

Les patients âgés ou affaiblis peuvent être particulièrement sensibles aux effets du tartrate de Zolpidem CristerS. Les patients souffrant d’insuffisance hépatique n’éliminent pas le médicament aussi rapidement que les sujets normaux. La dose recommandée de Zolpidem CristerS (spray oral de tartrate de Zolpidem CristerS) dans ces deux populations de patients est de 5 mg une fois par jour immédiatement avant le coucher.

Utilisation avec des dépresseurs du SNC

Un ajustement de la posologie peut être nécessaire lorsque Zolpidem CristerS (tartrate de Zolpidem CristerS spray oral) est associé à d’autres médicaments dépresseurs du SNC en raison des effets potentiellement additifs.

Administration du Zolpidem Cristers 

Zolpidem CristerS est conditionné dans un contenant à l’épreuve des enfants. Il doit être amorcé avant d’être utilisé pour la première fois. Pour amorcer, il faut diriger l’ouverture noire du vaporisateur loin de votre visage et des autres personnes et de vaporiser 5 fois. 

Pour l’administration, le contenant à l’épreuve des enfants doit être tenu en position verticale, l’ouverture noire du vaporisateur pointant directement dans la bouche. Vous devez appuyer à fond sur la pompe pour s’assurer qu’une dose complète (5 mg) de Zolpidem CristerS est pulvérisée directement dans la bouche par-dessus la langue. 

Signes et symptômes de surdosage

Dans le cadre de l’expérience de post-commercialisation d’un surdosage de tartrate de zolpidem seul ou en association avec des agents dépresseurs du SNC, des troubles de la conscience ; allant de la somnolence au coma coma ; , une atteinte cardiovasculaire ; et/ou respiratoire et une issue fatale ont été signalés.

Traitement recommandé

Sur la base des données obtenues pour le tartrate de zolpidem, les mesures générales symptomatiques et de soutien en cas de surdosage de Zolpidem Cristers doivent être utilisées, ainsi qu’un lavage gastrique immédiat si nécessaire. 

Des liquides intraveineux doivent être administrés si nécessaire. Il a été démontré que l’effet sédatif/hypnotique du zolpidem est réduit par le flumazénil et peut donc être utile ; cependant, l’administration de flumazénil peut contribuer à l’apparition de symptômes neurologiques (convulsions). 

Comme dans tous les cas de surdosage, il faut surveiller la respiration, le pouls, la tension artérielle et les autres signes appropriés et prendre des mesures générales de soutien. L’hypotension et la dépression du SNC doivent être surveillées et traitées par une intervention médicale appropriée. 

Les médicaments sédatifs doivent être suspendus après un surdosage de zolpidem, même si une excitation se produit. L’intérêt de la dialyse dans le traitement du surdosage n’a pas été déterminé, bien que des études d’hémodialyse, chez des patients insuffisants rénaux recevant des doses thérapeutiques aient démontré que le zolpidem n’est pas dialysable.

Comme pour la prise en charge de tout surdosage, il faut envisager la possibilité d’une ingestion de plusieurs médicaments. Le médecin peut envisager de contacter un centre antipoison pour obtenir des informations à jour sur la prise en charge du surdosage de produits hypnotiques.

Zolpidem Cristers – Foire Aux Questions (FAQ)

Le zolpidem cristers impacte-t-il l’aptitude à conduire et à utiliser des machines ?

Zolpidem Cristers a une influence majeure sur l’aptitude à conduire et à utiliser des machines.

Les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines doivent être avertis que, comme avec d’autres hypnotiques, il peut y avoir un risque possible de somnolence, de temps de réaction prolongé, de vertiges, de somnolence, de vision floue/double et de diminution de la vigilance et de l’aptitude à conduire le matin suivant le traitement. Afin de minimiser ce risque, une période de repos d’au moins 8 heures est recommandée entre la prise de Zolpidem Cristers et la conduite, l’utilisation de machines et le travail en hauteur.

Quels sont les effets indésirables du Zolpidem Cristers sur le tissu oral ?

L’effet de l’administration quotidienne chronique de Zolpidem Cristers sur les tissus oraux a été évalué dans une étude ouverte de 60 jours chez 60 patients insomniaques. Un patient a développé un érythème sublingual transitoire, et un autre une paresthésie transitoire de la langue.

  • Système nerveux autonome : Peu fréquents : augmentation de la transpiration, pâleur, hypotension posturale, syncope. Rares : accommodation anormale, altération de la salive, bouffées vasomotrices, glaucome, hypotension, impuissance, salive accrue, ténesme.
  • Corps dans son ensemble : Fréquents : asthénie. Peu fréquents : œdème, chute, fièvre, malaise, traumatisme.
  • Rares : réaction allergique, aggravation de l’allergie, choc anaphylactique, œdème du visage, bouffées de chaleur, augmentation de l’ESR, douleur, jambes agitées, rigidité, tolérance accrue, perte de poids.
  • Système cardiovasculaire : Peu fréquents : troubles cérébrovasculaires, hypertension, tachycardie.
  • Rares : angine de poitrine, arythmie, artérite, insuffisance circulatoire, extrasystoles, hypertension aggravée, infarctus du myocarde, phlébite, embolie pulmonaire, dème pulmonaire, varices, tachycardie ventriculaire.

References :

Les liens ci dessous mènent vers les pages que nous avons utilisées comme sources pour développer notre recherche et bien rédiger le contenu de notre article
PS : Il est possible que les urls changent ou deviennent introuvables. Il est donc préférable de passer par une recherche via les moteurs de recherche

Photo of author
E. Labidi est redactrice santé depuis 10 ans.