Troubles du sommeil : Statistiques et chiffres révèlent des secrets

Le sommeil, cette fonction qui reste désormais entourée de mystère. C’est un besoin et un plaisir en même temps ! 

Vous aimez dormir ! 

Vous avez besoin de dormir ! 

Vous vous énervez et souffrez énormément quand vous avez du mal à vous endormir et quand vous souffrez de troubles du sommeil. 

Le sommeil, n’est pas uniquement ce que vous ressentez, c’est aussi des chiffres auxquels les statisticiens s’intéressent beaucoup !

En effet, aujourd’hui, on est face à un sujet très délicat. Vous êtes certainement curieux de savoir les spécificités qui inquiètent l’Homme de plus en plus. Vous le savez déjà, certains troubles du sommeil sont extrêmement fatigants et peuvent même bouleverser la vie du sujet en question.

Entre l’attrait des écrans, le bruit des véhicules, les trajets et le temps de travail, notre durée de sommeil diminue de plus en plus. Selon des études de santé publique faites en France, la durée de sommeil des Français n’atteint plus les 7 heures chaque nuit. Actuellement, c’est la première fois que cette valeur passe sous la barre des 7 heures! 

Les gens négligent souvent l’importance de la statistique sommeil. Nous sommes accablés par le stress quotidien, l’anxiété, notre vie privée et professionnelle, et d’autres responsabilités. Nous pensons que le fait de couper une heure ou deux d’une bonne nuit de sommeil pour accomplir toutes nos tâches quotidiennes ne nous fera aucun mal. Cependant, les statistiques de sommeil que nous allons présenter ici nous montrent que nous avons tort. Nous espérons qu’elles vous aideront à améliorer votre sommeil et votre bien-être.

Les troubles du sommeil impliquent des problèmes de qualité, de moment et de quantité de sommeil, qui entraînent des problèmes de fonctionnement et de détresse pendant la journée. Il existe différents types de troubles du sommeil, dont l’insomnie est le plus courant. Les autres troubles du sommeil sont la narcolepsie, l’apnée obstructive du sommeil et le syndrome des jambes sans repos.

Vous trouverez ci-dessous une compilation de statistiques de sommeil intéressantes qui concernent le sommeil et les troubles du sommeil. Il ressort de cette liste qu’il existe un nombre important de problèmes de sommeil et de somnolence dans notre société. Les conséquences de ces problèmes sur la santé publique sont stupéfiants.

Échantillonnage et méthode d’enquête

Les données de cette statistique de sommeil sont issues d’une série statistique et d’enquête faites sur une population générale en France. Pour cette édition, la collecte a été assurée par différents pôles après des sondages faits sur un groupe de personnes françaises dont le nombre et l’âge varient selon la problématique discutée. Ces données ont été recueillies par des collectes assistées par téléphone et ordinateurs. Chaque enquête a été adressée au préalable à un ensemble de personnes inscrites dans une base de données bien préparée et tirées au sort. Il s’agit d’un sondage fait aléatoirement à deux niveaux, foyers puis individus, en adoptant la pratique de télé-enquête du prochain anniversaire.

Dernièrement, l’interrogation a porté sur les personnes ayant une ligne téléphonique, filaire ou mobile, ou d’autres moyens de télécommunication plus modernes tels que les courriers électroniques. De plus, il convient de signaler que cette statistique de sommeil a pris en compte toutes les réponses possibles, entre ceux qui acceptent de répondre et d’autres qui refusent. 

Afin d’étudier les relations entre les troubles de sommeil chez les Français et les différentes situations provoquant ces problèmes, les analyses de la statistique de sommeil faites portent sur une population dont l’âge est variable. Plusieurs facteurs, directes et indirectes, interviennent dans la génération de tels troubles, ils seront mentionnés dans chaque passage pour vous aider à mieux comprendre la situation.

Combien de fois réveillez-vous la nuit?

Résultat de l’enquête du nombre de réveils nocturnes des Français en 2015

Le résultat d’une statistique de sommeil menée par OpinionWay, de 3 à 13 décembre 2015 en France sur une population de taille 1008 dont l’âge varie de 16 à 65 ans, expose le nombre de fois que les Français se réveillent la nuit. 

Figure 1 : Variation du nombre de réveils nocturnes des Français
Source : OpinionWay

Entre le sommeil continu et le 4 fois de réveils, les réponses des sondés variaient. La figure 1 montre la variation des parts de sondés en fonction de leur nombre de réveils. Les résultats de la présente statistique de sommeil nous donneront une idée précise sur la proportion des personnes souffrant d’un sommeil discontinu. 

Vous avez l’habitude de vous réveiller la nuit? Si vous êtes l’un des sondés, quelle sera votre réponse? Suivez la lecture et vous trouverez plus d’interprétations et de conseils!

Que peut-on déduire  de la variation du nombre de réveils nocturnes des Français en 2015?

On constate tout d’abord que le nombre des personnes qui se réveillent une seule fois la nuit dépasse les autres classes. En fait, ils présentent 48% de la totalité des sondés. Ensuite, les chiffres nous montrent que seulement 4% de la population se réveillent 4 fois. Certes, le taux est négligeable par rapport aux autres, mais ça peut quand même attirer l’attention! Enfin, on peut voir que le nombre des sondés qui ne se réveillent pas la nuit est d‘environ un quart de la population cible.

Le graphique de cette statistique de sommeil nous montre donc que le nombre des réveils nocturnes des Français en 2015 est loin d’être atteint par tous les sondés et que l’inégalité s’accentue avec les troubles du sommeil.

Interprétation extraite du nombre des réveils chez les Français en 2015

La plupart des gens se réveillent une ou deux fois pendant la nuit. Cela peut s’expliquer par la consommation de caféine ou d’alcool en fin de journée, un environnement de sommeil médiocre, un trouble du sommeil ou un autre problème de santé.

Lorsque vous ne pouvez pas vous rendormir rapidement, vous n’aurez pas assez de sommeil de qualité pour vous rafraîchir et rester en bonne santé. Il est important de savoir ce qui vous réveille afin de pouvoir traiter le problème et vous reposer.

En général, les adultes ont besoin d’environ 7 à 9 heures de sommeil par nuit pour être en bonne santé et se sentir bien. Ce temps est divisé en périodes de sommeil léger, profond et à mouvements oculaires rapides (REM), lorsque vous rêvez. Vous traversez ces phases plusieurs fois par nuit. La plupart de votre sommeil profond se produit tôt dans la nuit. Vers le matin, vous êtes principalement en sommeil paradoxal et plus léger, lorsqu’il est plus facile pour quelque chose de vous réveiller. Si un problème de santé mentale vous tient éveillé, demandez l’aide de votre médecin ou d’un professionnel de la santé mentale.

Vous vous éveillez la nuit? Quel est le temps de votre éveil nocturne?

Résultat de l’enquête du temps d’éveil nocturne parmi les concernés par sexe en France 2017 

Cette statistique de sommeil a été élaborée par Santé publique France sur une durée s’étalant de 5 à 18 janvier 2017 sur une population de 12637 Français dont l’âge varie de 18 à 75 ans. Ce sondage est réservé au temps d’éveil nocturne par sexe en France 2017.

Figure 2 : Variation du temps d’éveil nocturne par sexe en France 2017
Source : Santé publique France

Homme et femmes, ce sont les deux classes de population sondée au cours de cette enquête. Les réponses sont significativement proches si on considère que la valeur de 70 minutes est le seuil pour les deux sexes. 

En liaison avec les troubles du sommeil, cette statistique de sommeil peut être utilisée pour étudier le rapport entre l’éveil nocturne et les différents problèmes de sommeil. 

Vous vous éveillez la nuit? Si oui, homme ou femme, combien dure cet éveil? Vos réponses à ces questions vous aideront à déterminer si vous avez des troubles du sommeil et pourquoi pas suivre les traitements nécessaires!

Que peut-on déduire  de la variation du temps d’éveil nocturne des Français en 2017?

À l’ombre de cette statistique de sommeil, la figure 2 nous montre que les hommes sondés s’éveillent jusqu’à 66,3 minutes chaque nuit. Cette durée peut sembler normale pour certains, mais pour d’autres, elle peut justifier un mal fonctionnement de l’un des cycles du sommeil. Pas loin de ce taux effrayant, les femmes sondées s’éveillent elles-mêmes pour passer 71,8 minutes installées au lit!  En examinant attentivement les chiffres, nous allons découvrir que le nombre de minutes d’éveil est presque le même si on considère que la moyenne est fixé en 70 minutes. Si nous voulons lire le graphique autrement, nous devons nous demander sur les 5 minutes de décalage! Y aura-t-il une explication liée au sexe? Hommes ou femmes, les troubles du sommeil sont-ils les mêmes pour les deux sexes?

Interprétation extraite de la variation du temps d’éveil nocturne des Français en 2017

Se réveiller au milieu de la nuit peut être très irritant, surtout quand cela arrive souvent. Il est important d’avoir une nuit de sommeil complète pour permettre des cycles de sommeil rapide avec mouvements oculaires (REM). Lorsque le sommeil est perturbé, il faut un certain temps à votre corps pour revenir au sommeil paradoxal, ce qui peut vous rendre groggy le lendemain.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous pouvez vous réveiller au milieu de la nuit. Certaines ont un traitement facile à domicile. Pour d’autres, vous voudrez peut-être consulter votre médecin.

Qu’en est-il des terreurs nocturnes ? Ceux qui ont des terreurs du sommeil ne se réveillent pas vraiment, mais ils peuvent paraître éveillés aux autres. Lors d’une terreur nocturne, le dormeur se bat, crie, pleure et est effrayé. Les yeux du dormeur sont ouverts, et il peut même sortir du lit.

De l’autre part, la technologie peut avoir un impact négatif sur le sommeil. Les chercheurs ont découvert à travers une statistique de sommeil que la technologie peut impacter la qualité du sommeil. En fait, les smartphones, les TV, les tablettes et les ordinateurs ont tous une lumière vive qui peut intervenir pour limiter la production de mélatonine. Cette hormone régule la capacité de votre cerveau à s’endormir et à se réveiller. De plus, les sons qui proviennent de ces gadgets peuvent maintenir votre esprit actif. Les bruits avant le sommeil, ainsi que les bourdonnements et les sonneries pendant le sommeil, peuvent tous affecter votre capacité à vous reposer complètement.

Vous avez vécu des problèmes de sommeil entre 1995 et 2017?

Résultat de l’enquête de la part des Français souffrant de troubles du sommeil entre 1995 et 2017

Menée par Santé publique France sur une durée de 23 ans, de 1995 à 2017, cette statistique de sommeil est faite sur une population dont l’âge est compris entre 18 et 75 ans des Français. Pour mieux comprendre le phénomène chronique des troubles du sommeil en France, l’étude porte sur le part des Français souffrant de troubles du sommeil durant la période mentionnée ci-dessus. 

Figure 3 : Part des Français souffrant de troubles du sommeil 1995-2017
Source : Santé publique France

Cette statistique de sommeil a touché les jeunes, les adolescents, les hommes et les femmes français souffrant des troubles du sommeil. Entre les souffrants et les non souffrants varient les réponses des sondés.

L’évolution des réponses peut être remarquée dans la figure 3 où le taux ne dépasse pas le 50 %. Partant de cette variation, on peut dire que la moitié des Français n’ont pas des troubles de sommeil. Alors que les autres confirment leur souffrance en termes de sommeil et d’endormissement.

Vous avez un, deux ou quelques troubles de sommeil? Vous vous demandez si vous faites partie d’une grande classe de population française souffrant de ces problèmes? Découvrez plus de détails dans la section ci-dessous!

Que peut-on déduire  de la variation de part des Français souffrant de troubles du sommeil entre 1995 et 2017?

L’histogramme 3 de la présente statistique de sommeil montre un diagramme en bâtons qui varient en fonction du nombre des sondés souffrant de troubles du sommeil. De 1995 à 2017, le taux augmentait d’environ 5,7 %. Pendant la dernière année de la série d’enquête, 49,4 % des sondés ont vécu des problèmes de sommeil. Qu’il s’agisse d’une insomnie, de l’apnée ou d’autres troubles, presque la moitié des Français sondés ne profitent pas d’un repos de qualité durant la nuit. Certes, ce taux n’a pas dépassé le 50 %, mais c’est quand même un sujet d’interrogation! A ce niveau, on peut se demander sur les cause de ces troubles, leurs symptômes et les meilleurs moyens de les traiter.

Interprétation extraite de la variation du nombre des Français souffrant de troubles du sommeil entre 1995 et 2017

Presque tout le monde se réveille au milieu de la nuit à un moment donné de sa vie. Pour beaucoup, la cause est bénigne et de courte durée, comme, par exemple, le besoin d’uriner en raison d’une consommation excessive de liquide avant le coucher.

Cependant, se réveiller régulièrement au milieu de la nuit peut devenir problématique, car cela interrompt le sommeil et cela est prouvé par plusieurs statistiques de sommeil!

Il est difficile de s’endormir et de rester endormi lorsque le corps est trop chaud. Cela peut être dû aux températures chaudes de votre environnement. Elle peut également être causée par les sueurs nocturnes avec lesquelles vous vous réveillez souvent au milieu de la nuit, trempé de sueur. Nombreuses sont les causes de ces troubles du sommeil. Pour cela, il existe plusieurs mesures qu’une personne peut prendre pour améliorer son hygiène de sommeil. L’hygiène du sommeil consiste à aménager l’environnement et à modifier certaines habitudes personnelles de manière à faciliter le sommeil.

De quels troubles du sommeil souffrez-vous ? 

Résultat de l’enquête des troubles du sommeil parmi les Français en 2015

La présente statistique de sommeil est menée par OpinionWay dans la période de 3 à 13 décembre 2015. Elle est faite sur une population française contenant 1008 sondés dont l’âge est compris entre 18 et 65 ans. Pour connaître la classe de français souffrant des troubles du sommeil, en général, nous vous avons préparé cette figure:

Figure 4 : Types de troubles de sommeil parmi les Français 2015
Source: OpinionWay

Il est évident que les troubles du sommeil peuvent être classés en 4 à 5 types. Partant de cette idée, la présente enquête montrent les réponses des sondés sur la question suivante:

Avez-vous des troubles du sommeil?

Si la réponse à cette statistique de sommeil est “Oui”, lequel de ces troubles vous souffrez? Si ce n’est pas le cas et que le sommeil du sondé est sain, sa réponse s’ajoute à la case “Aucun doute”.

La répartition des troubles du sommeil est représentée dans la figure 4 où on remarque qu’environ les deux tiers de la population sondée ont des sommeils sains. En contrepartie, le reste souffre de l’un des troubles standards de sommeil.

Si vous faites partie de cette population sondée, quelle sera votre réponse?

Que peut-on déduire  de la variation des troubles du sommeil parmi les Français en 2015?

Sur cette campagne de statistique de sommeil, 64% de la population n’ont aucun trouble de sommeil. Bien qu’elle dépasse les 50 %, cette valeur est un peu effrayant, soi-disant l’un tiers de cette population ne profitent pas d’un sommeil de qualité. Cela peut impacter leurs rendements, que ce soit en travail, en études ou durant n’importe quelle activité. Passons maintenant aux personnes souffrant de quelques problèmes durant leur sommeil. La grande proportion est réservée aux troubles rythmiques avec 17 % de la totalité sondée, alors que 1 % seulement de la même population sondée souffrent de la narcolepsie. La figure 4 montre également l’existence d’une autre classe de réponse regroupant ceux qui ont des problèmes de sommeil autres que les 4 troubles les plus connus. 

Interprétation extraite de la variation des troubles du sommeil parmi les Français en 2015

Si vous mangez bien et faites régulièrement de l’exercice, mais que vous ne dormez pas au moins sept heures par nuit, vous risquez de compromettre tous vos autres efforts. Nous ne dramatisons pas ! Le sommeil est crucial pour notre santé, et beaucoup d’entre nous en manquent.  

Nous devons avant tout faire du sommeil une priorité. Nous recommandons toujours à chacun une bonne alimentation et de l’exercice physique, mais dans le même ordre d’idées, nous recommandons également un sommeil approprié.

Si vous continuez à opérer sans avoir suffisamment dormi, vous risquez de voir apparaître des problèmes de santé plus graves et à plus long terme. Parmi les problèmes potentiels associés au manque de sommeil, on peut citer l’hypertension, la crise cardiaque, l’accident vasculaire cérébral… etc. D’autres problèmes potentiels sont l’obésité, la dépression, l’affaiblissement de l’immunité et la baisse de la libido.

Le manque chronique de sommeil peut même affecter votre apparence. Avec le temps, elle peut entraîner des rides prématurées et des cernes sous les yeux. Il existe également un lien entre le manque de sommeil et une augmentation de l’hormone du stress, le cortisol, dans l’organisme. Le cortisol peut décomposer le collagène, la protéine qui maintient la peau lisse.

Le manque de sommeil pourrait donc entraîner une augmentation des rides ! Vous comprenez déjà pourquoi le sommeil est si important ?

Nombre des Français souffrant d’insomnie chronique en 2017, selon le sexe

Résultat de l’enquête des Français souffrant d’insomnie chronique en 2017, selon le sexe 

De 5 à 18 juillet 2017, la Santé publique France a fait une statistique de sommeil sur une population française de 12637 sondés. Les âges varient généralement de 18 à 75 ans dans le but de toucher le maximum possible des classes des Français. Comme étant l’un des troubles du sommeil les plus chroniques, l’insomnie fait l’objet de cette étude. Pour mieux comprendre la propagation de ce problème en France, nous vous montrons la variation de la part des Français souffrant d’insomnie chronique par sexe 2017 dans la figure suivant:

Figure 5: Part des Français souffrant d’insomnie chronique par sexe 2017
Source: Santé publique France

Hommes et femmes, jeunes et adolescents, sont tous touchés par l’insomnie chronique en France. Peut-être les causes se diffèrent d’un individu à un autre, mais ils ont tous des trous frustrés de sommeil.

À partir de la figure 5, on peut remarquer que le nombre des Françaises souffrant de l’insomnie chronique dépasse celui des hommes possédant le même problème. À ce niveau, on peut se demander sur les raisons de ce décalage, les causes de cet insomnie elle-même et les traitements sont-ils plus efficaces chez les femmes ou les hommes?

Que peut-on déduire  de la variation du nombre des Français souffrant d’insomnie chronique en 2017, selon le sexe ?

L’histogramme 5 de la présente statistique de sommeil montre que seulement 9,1 % de la population cible de sondage souffrant de l’insomnie chronique sont des hommes, alors que 16,9 % est le taux des femmes sondées souffrant de ce trouble de sommeil. Ce décalage d’environ 7 % nous pousse à poser plusieurs questions du type: Est-ce que les femmes sont plus exposées à l’insomnie? Cette enquête peut-elle être généralisée sur tout le peuple Français? Qu’en est-il des autres troubles, s’agit-il du même décalage et quelles sont les raisons derrière ces chiffres?

Interprétation extraite de la variation du nombre des Français souffrant d’insomnie chronique en 2017, selon le sexe

Tout le monde se sent mieux après une bonne nuit de repos, mais maintenant, avec les chiffres exposés dans cette enquête, il est judicieux de s’informer sur les différents troubles du sommeil et surtout l’insomnie chronique.

C’est tout simplement un trouble du sommeil courant dans lequel vous pouvez avoir des difficultés à vous endormir, à rester endormi, ou les deux. Il est courant d’avoir des troubles périodiques, également connus sous le nom d’insomnie aiguë. Elles durent quelques jours ou semaines et survient souvent en période de stress ou de changement de vie.

Avoir des difficultés à s’endormir ou à rester endormi plus de trois nuits par semaine pendant trois mois ou plus est considéré comme une insomnie chronique. De nombreux facteurs peuvent provoquer ce trouble, mais celle-ci est souvent liée à une maladie sous-jacente. Certains médicaments et stimulants peuvent aussi provoquer une insomnie chronique, tout comme les modes de vie.

L’insomnie chronique peut être traitée efficacement en combinant des thérapies comportementales et en apportant quelques changements au mode de vie pour améliorer le sommeil. Si vous avez des troubles du sommeil et que cela nuit à votre qualité de vie, parlez-en à votre médecin. De plus, les problèmes de santé chroniques qui provoquent l’insomnie peuvent être gérés en modifiant le traitement, ce qui permet de gérer ou de prévenir le trouble. Parlez à votre médecin de la possibilité de changer de médicament ou de plan de traitement si un médicament que vous prenez provoque de l’insomnie.

Part des hommes qui souffrent d’insomnie chronique en France en 2017, selon l’âge

Résultat de l’enquête des hommes souffrant d’insomnie chronique en France en 2017, selon l’âge

La présente étude est menée par la Santé publique France sur une campagne de statistique de sommeil contenant 12637 individus durant la période de 5 janvier à 18 juillet. Leurs âges varient de 18 à 75 ans et leurs réponses se répartissent comme suit:

Figure 6: Part des hommes souffrant d’insomnie chronique par âge en France 2017
Source: Santé publique France

Cette étude représente la part des hommes souffrant d’insomnie chronique en France en 2017. Il est certain que l’intensité de ce trouble varie d’un sondé à un autre, mais ils partagent tous la frustration de sommeil. Le plus petit taux est réservé pour les âgés entre 65 et 75 ans, alors que les hommes ayant un âge de 35 à 64 ans sont les plus touchés par l’insomnie chronique. 

Ce trouble de sommeil, a-t-il une relation significative avec l’âge? Cet écart entre les répartitions est-il impacté par les activités des sondés?

Que peut-on déduire  de la variation du nombre d’hommes souffrant d’insomnie chronique en France en 2017, selon l’âge ?

Vous pouvez remarquer au niveau du diagramme 6 que les hommes âgés de 65 à 75 ans sont les moins exposés à l’insomnie chronique. Les taux les plus gonflés de cette campagne de cette statistique de sommeil sont réservés aux adultes âgés de 35 à 64 ans et c’est tout à fait normal. En fait, cette classe d’âge engendre les fonctionnaires et les hommes “actifs“. Comme vous le savez peut-être, le rythme du travail chez quelques-uns est un facteur essentiel qui conditionne les troubles du sommeil, y compris l’insomnie chronique. Sans parler des habitudes de chacun d’entre eux, ils doivent tous consulter un spécialiste du sommeil pour remédier ces problèmes qui deviendront de plus néfastes.

Interprétation extraite de la variation du nombre d’hommes souffrant d’insomnie chronique en France en 2017, selon l’âge

De nombreux hommes développent une profonde appréciation du sommeil pendant l’andropause. C’est parce que le sommeil peut être insuffisant lorsque les hormones sont déséquilibrées. La difficulté à s’endormir, les réveils fréquents, les mouvements de va-et-vient et les réveils trop précoces deviennent des facteurs déterminants.

Certains hommes auront du mal à dormir simplement parce qu’ils ont chaud la nuit, parfois au point de se réveiller en sueur et refroidis. Les sueurs nocturnes sont également causées par un faible taux de testostérone. L’anxiété et la dépression sont également réputées pour provoquer des insomnies. Des carences en thyroïde peuvent être à l’origine de ces deux phénomènes, et donc avoir un impact sur le sommeil.

De l’autre part, cette insomnie peut être causée par le manque en mélatonine et c’est l’hormone responsable de la régulation de l’horloge biologique de votre corps. Sans un niveau sain de mélatonine, il peut être difficile de tomber dans un sommeil profond. La plupart des hommes sont déficients en mélatonine dans la société moderne en raison d’une exposition à la lumière artificielle qui perturbe le rythme circadien.

Lorsqu’un homme est soumis à un stress pendant une période prolongée, ses glandes surrénales produisent un excès de cortisol. Les glandes surrénales peuvent finir par s’épuiser et ne produiront plus les petites quantités de cortisol nécessaires pour passer la journée. Il s’agit d’un état connu sous le nom de fatigue surrénale, et l’insomnie n’est qu’une de ses nombreuses conséquences négatives.

Pour résumer, les hormones et le sommeil sont inextricablement liés. Les hormones doivent être équilibrées, sinon le sommeil en souffrira. Un spécialiste de sommeil peut rétablir vos hormones à un niveau optimal et vous proposer d’autres solutions créatives pour des nuits plus reposantes. Vous dormirez mieux, vous vous sentirez mieux, vous vieillirez mieux!

La quantité de sommeil dont vous avez besoin varie selon les personnes et est influencée par plusieurs facteurs. Faites attention à ce que vous ressentez pendant la journée pour déterminer si vous bénéficiez de la quantité idéale. Si vos cycles de sommeil passaient bien, vous devriez vous sentir éveillé et plein d’énergie pendant la journée. Si vous trouvez que vous êtes léthargique ou souvent fatigué, vous aurez peut-être besoin de dormir davantage. Pour tirer le meilleur parti de l’heure du coucher, créez de bonnes habitudes, telles que la réduction de votre consommation de caféine et d’alcool, le respect d’un horaire de sommeil régulier et la création d’un environnement de sommeil confortable.

Beaux Reves
Logo
Enable registration in settings - general