PPC apnée du sommeil : Une thérapie efficace au service du SAOS

La PPC apnée du sommeil est la plus couramment prescrite pour traiter les troubles de l’apnée du sommeil.

Examinons de plus près le fonctionnement de cette thérapie, les avantages et les inconvénients de son utilisation, ainsi que les autres possibilités de traitement.

Qu’est-ce que la PPC apnée du sommeil ?

La PPC apnée du sommeil, abréviation de thérapie par pression positive continue des voies respiratoires, est une méthode de traitement pour les patients souffrant d’apnée du sommeil. Les appareils CPAP utilisent une légère pression d’air pour maintenir les voies respiratoires ouvertes, et sont généralement utilisés par les patients qui ont des problèmes respiratoires pendant leur sommeil. 

Plus précisément, la thérapie CPAP permet de s’assurer que les voies respiratoires ne s’effondrent pas lorsque vous respirez pendant votre sommeil.

À quoi ressemble la thérapie PPC apnée du sommeil

La thérapie PPC apnée du sommeil fait appel à un appareil CPAP, qui comprend les éléments suivants :

  • Un masque qui recouvre votre nez et votre bouche, un masque qui ne recouvre que votre nez, ou encore des pinces qui s’insèrent dans votre nez.
  • Un tube qui relie le masque au moteur de l’appareil CPAP.
  • Un moteur qui souffle de l’air dans le tube.

À qui cela s’adresse-t-il ?

La thérapie PPC apnée du sommeil est l’une des options thérapeutiques les plus recommandées pour les patients souffrant d’apnée obstructive du sommeil, c’est-à-dire d’un manque d’air dans les poumons. La thérapie CPAP est également utilisée pour traiter les nourrissons dont les poumons ne sont pas complètement développés. 

La machine CPAP souffle de l’air dans le nez du bébé pour l’aider à gonfler ses poumons

Lorsqu’on vous prescrit un appareil CPAP, vous travaillerez avec votre technologue du sommeil pour vous assurer que les réglages qui vous sont prescrits vous conviennent le mieux. Le technologue du sommeil veille à ce que la pression d’air de l’appareil soit suffisante pour maintenir vos voies respiratoires ouvertes pendant votre sommeil.

Il existe de nombreux types d’appareils et de masques CPAP. N’hésitez donc pas à faire savoir à votre médecin et à votre technologue du sommeil que le type d’appareil avec lequel vous travaillez n’est pas le plus confortable. 

Le processus d’adaptation à la thérapie CPAP est différent pour chaque patient. Certains patients mettent des mois à s’adapter à la thérapie CPAP, tandis que d’autres n’ont besoin que de quelques jours.

Pourquoi utiliser la PPC apnée du sommeil ?

PPC apnée du sommeil

Bien qu’il y ait une période d’adaptation à l’utilisation de la PPC apnée du sommeil, suivre cette méthode de traitement peut s’avérer très bénéfique au bout du compte :

  • Maintenir vos voies respiratoires ouvertes pendant votre sommeil.
  • Réduire ou éliminer complètement vos ronflements.
  • Améliorer la qualité de votre sommeil.
  • Réduire ou éliminer la somnolence diurne, un symptôme de l’apnée du sommeil.
  • Contourner ou réduire significativement l’hypertension artérielle.

Effets secondaires de la PPC apnée du sommeil

Voici quelques-uns des effets secondaires les plus courants de la PPC apnée du sommeil :

  • La sensation de claustrophobie sous le masque CPAP.
  • Congestion nasale ou écoulement nasal

Ces effets secondaires peuvent être évités si vous vérifiez que votre masque est correctement ajusté

Les symptômes nasaux mentionnés ci-dessus peuvent être atténués par l’humidification chauffée de l’air de la CPAP. La plupart des appareils CPAP sont équipés d’un humidificateur chauffé, alors assurez-vous d’en profiter.

Les meilleures pratiques pour une bonne expérience de la PPC apnée du sommeil

Pensez à utiliser ces conseils pour vous assurer que votre PPC apnée du sommeil est facilement réglable et confortable.

1. Testez votre appareil CPAP pendant de courtes périodes au cours de la journée

Que ce soit en lisant un livre ou en surfant sur Internet, essayez de mettre le masque pendant de courtes périodes avant de dormir. Cela vous aidera à vous habituer à porter votre masque pour dormir.

2. Utilisez la CPAP chaque nuit et pour chaque sieste

Que vous fassiez une petite sieste ou que vous vous endormiez, veillez à prendre l’habitude d’utiliser votre appareil CPAP à tous les stades et à toutes les occasions du sommeil.

L’utilisation erratique de la thérapie de PPC apnée du sommeil réduit vos chances de vous rétablir rapidement

3. Évitez les ajustements importants à votre appareil de PPC

Les problèmes les plus courants d’adaptation au traitement PPC apnée du sommeil surviennent lorsque votre masque n’est pas mis confortablement. Veillez à effectuer de petits ajustements sur votre masque pour vous assurer qu’il est bien ajusté. Si votre masque n’est toujours pas confortable même après avoir fait de légers ajustements, vous avez peut-être besoin d’un nouvel appareil CPAP.

4. Essayez d’utiliser le mode rampe 

Si vous avez l’impression que la pression d’air est trop élevée, essayez d’utiliser le mode rampe de votre appareil CPAP. Ce mode permet d’augmenter progressivement la pression d’air pendant que vous vous endormez.

5. Utilisez un spray nasal salin pour soulager une légère congestion nasale.

Essayez d’utiliser un spray nasal ou un décongestionnant si vous souffrez facilement de décongestion nasale.

6. Placez de la mousse sous l’appareil CPAP

Si vous souhaitez faire taire votre appareil CPAP lorsque vous vous endormez, nous vous recommandons d’utiliser cette astuce.

7. N’oubliez pas de nettoyer votre appareil CPAP

Veillez à nettoyer votre masque, votre circuit et votre harnais au moins une fois par semaine. N’oubliez pas de vous fixer un rappel afin d’éviter d’être dégoûté par votre propre appareil CPAP.

Autres options pour l’apnée du sommeil

En raison de leurs inconvénients, les appareils CPAP ne conviennent pas à toutes les personnes souffrant d’apnée du sommeil.

Si vous trouvez qu’un appareil CPAP ne fonctionne pas bien pour vous, demandez à votre prestataire de soins de santé si l’une de ces options de traitement pourrait être une solution :

  • Changer de position de sommeil. Certaines personnes ne souffrent d’apnée du sommeil que lorsqu’elles dorment sur le dos. Certains produits permettent de vous maintenir sur le côté en vous empêchant de vous retourner. Vous pouvez également essayer d’attacher simplement une balle de tennis à l’arrière de votre vêtement de nuit.
  • Appareils buccaux. Des dispositifs tels qu’un protège-dents ou un appareil orthodontique peuvent contribuer à maintenir vos voies respiratoires ouvertes en exerçant une pression sur votre langue.
  • La stimulation du nerf hypoglosse. Ce dispositif implanté chirurgicalement délivre des stimuli électriques précis aux nerfs de vos voies respiratoires. Cela permet d’améliorer le tonus musculaire de vos voies respiratoires, ce qui contribue à les maintenir ouvertes.
  • Stimulation neuronale. Si vous souffrez de certains types d’apnée centrale du sommeil, un dispositif implanté chirurgicalement peut délivrer des impulsions par le biais du nerf phrénique (qui va de votre cou à votre diaphragme) pour stimuler votre diaphragme. Cela permet de déclencher la respiration pendant le sommeil.
  • Thérapies nutritionnelles et exercices physiques. L’obésité est un facteur de risque pour certains types d’apnée du sommeil. Modifier votre régime alimentaire et faire de l’exercice plus souvent peut vous aider à perdre du poids et à réduire la gravité de vos symptômes.
  • Chirurgie. Certains enfants font de l’apnée parce que leurs amygdales ou leurs adénoïdes sont trop gros. Une intervention chirurgicale pour les enlever peut souvent résoudre l’apnée. Chez les adultes, la chirurgie n’est pas toujours aussi efficace car il peut être difficile de localiser l’obstruction qui cause l’apnée du sommeil.

    Néanmoins, certaines interventions, notamment l’uvulopalatopharyngoplastie et l’ablation des tissus par radiofréquence modifiée, ont été efficaces chez certaines personnes.

PPC apnée du sommeil – Foire Aux Questions (FAQ)

Quel trouble du sommeil est généralement traité à l’aide d’une machine à pression positive continue ?

Bien que la CPAP soit la méthode la plus courante et la plus fiable pour traiter l’apnée du sommeil, certaines personnes la trouvent encombrante ou inconfortable.

À quoi sert la pression positive continue ?

Pour éliminer les ronflements et prévenir l’apnée du sommeil, votre médecin peut vous recommander un appareil appelé machine à pression positive continue (CPAP). Une machine CPAP délivre juste assez de pression d’air à un masque pour maintenir ouvertes les voies aériennes supérieures, ce qui prévient le ronflement et l’apnée du sommeil.

Quel trouble du sommeil peut être traité par ventilation à pression négative ?

La ventilation externe à pression négative continue est une nouvelle technologie utilisée pour le traitement de l’apnée obstructive du sommeil (AOS) et des troubles respiratoires du sommeil. Elle fonctionne en appliquant une pression négative (aspiration) sur la zone du cou afin d’élargir les voies aériennes supérieures et moyennes pendant le sommeil.

Existe-t-il d’autres traitements de l’apnée du sommeil que la CPAP ?

La pression positive à deux niveaux (BiPAP) la thérapie par valve nasale les changements de mode de vie, comme la perte de poids ou l’arrêt du tabac la chirurgie pour corriger une cause sous-jacente du SAOS.

Dans combien de temps ressentirez-vous les effets de la thérapie par appareillage apnée du sommeil ?

Vous ressentirez très probablement les effets de la thérapie CPAP dès que vous la commencerez. De nombreuses études ont montré que l’effet maximal du traitement est généralement atteint au bout de 2 semaines environ. Si vous ressentez toujours de la somnolence après 2 à 4 semaines, vous devriez consulter votre médecin du sommeil pour savoir quelle pourrait être la cause sous-jacente de votre somnolence diurne persistante.

Photo of author
E. Labidi est redactrice santé depuis 10 ans.