epaules douloureuses et stress

Douleur de l’épaule la nuit : causes, symptômes, diagnostic et solutions

La douleur de l’épaule la nuit peut devenir un problème chronique, perturbant le sommeil et impactant les activités quotidiennes. Cette condition, aux origines diverses, nécessite une compréhension approfondie pour une prise en charge efficace. Dès lors, explorer les racines de cette douleur, identifier ses symptômes, recourir à des diagnostics précis et envisager des solutions adaptées s’avère indispensable pour améliorer la qualité de vie des individus touchés.

La douleur à l’épaule la nuit peut être causée par diverses affections telles que la tendinite, la bursite, l’arthrite et d’autres problèmes articulaires. Ces conditions peuvent entraîner des symptômes tels que des douleurs lancinantes, des engourdissements et une raideur articulaire, affectant ainsi la qualité du sommeil. 

Pour diagnostiquer efficacement la source de la douleur, un examen approfondi de la région affectée est nécessaire, comprenant des tests physiques, des analyses d’imagerie et parfois des injections diagnostiques. 

Une fois le diagnostic établi, des stratégies de gestion de la douleur peuvent être mises en place, allant de changements de position pendant le sommeil à l’utilisation d’anti-inflammatoires et d’exercices d’étirement. Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un traitement approprié afin d’améliorer le confort nocturne et la qualité de vie globale.

Découvrez davantage sur les causes, les symptômes et les stratégies de gestion de la douleur à l’épaule la nuit en continuant votre lecture.

Causes de la douleur de l’épaule la nuit 

Douleur de l’épaule la nuit : causes, symptômes, diagnostic et solutions 3

Tendinite de l’épaule : Une inflammation des tendons

La tendinite de l’épaule est une cause fréquente de douleur nocturne. Les tendons entourant l’épaule peuvent s’enflammer en raison d’une surutilisation, de mouvements répétitifs ou de blessures. Cette inflammation peut entraîner une douleur aiguë ou lancinante pendant la nuit, souvent exacerbée par le repos. Les mouvements du bras peuvent devenir difficiles et douloureux, surtout lorsque la tendinite est sévère.

Bursite : Inflammation des bourses séreuses

La bursite est une autre cause potentielle de douleur de l’épaule la nuit. Lorsque les bourses séreuses autour de l’épaule s’enflamment, cela peut provoquer une douleur intense, surtout lorsque la pression est exercée sur l’épaule pendant le sommeil. Les mouvements du bras peuvent aggraver cette douleur, et même des activités simples comme s’habiller deviennent douloureuses.

Syndrome de l’impingement : Irritation des tendons

Le syndrome de l’impingement se produit lorsque les tendons de l’épaule frottent contre les os environnants, provoquant une irritation et une inflammation. Pendant la nuit, lorsque le bras est en position reposante, cette irritation peut devenir plus perceptible, entraînant une douleur accrue. Les personnes atteintes de ce syndrome peuvent ressentir une sensation de blocage ou de craquement lorsqu’elles bougent leur épaule.

Arthrite : Inflammation des articulations

L’arthrite, qu’elle soit rhumatoïde ou articulaire, peut également être une cause de douleur de l’épaule la nuit. L’inflammation des articulations de l’épaule peut entraîner une douleur persistante, qui peut être particulièrement intense pendant le repos nocturne. Les patients atteints d’arthrite peuvent ressentir une raideur matinale sévère et une diminution de la mobilité de l’épaule.

Instabilité de l’épaule : Lésions ligamentaires

Les lésions des ligaments qui maintiennent l’épaule en place peuvent causer une instabilité de l’articulation de l’épaule, entraînant des douleurs nocturnes. Lorsque l’épaule est soumise à un stress pendant le sommeil, cela peut aggraver les symptômes, provoquant ainsi une gêne supplémentaire. Les mouvements brusques ou une mauvaise posture peuvent également exacerber cette instabilité.

Tendinopathie calcifiante : Dépôts de calcium dans les tendons

La tendinopathie calcifiante se produit lorsque des dépôts de calcium se forment dans les tendons de l’épaule, provoquant une douleur intense. Cette douleur peut être exacerbée pendant la nuit, en particulier lorsque le bras est en position de repos, ce qui comprime les tendons affectés. Les patients peuvent ressentir une douleur lancinante qui irradie le long du bras et une sensation de raideur.

Syndrome de la coiffe des rotateurs : Lésions des muscles et tendons

Le syndrome de la coiffe des rotateurs est une condition caractérisée par des lésions des muscles et des tendons entourant l’épaule. Cette condition peut être causée par une surutilisation, des mouvements répétitifs ou une blessure aiguë, telle qu’une chute. 

Les personnes atteintes de ce syndrome éprouvent souvent une douleur nocturne significative, en particulier lorsque le bras est en position élevée ou comprimée contre le corps pendant le sommeil. Les personnes qui travaillent dans des emplois impliquant des mouvements répétitifs au niveau de l’épaule, comme les charpentiers ou les jardiniers, sont particulièrement susceptibles de développer cette condition.

Stress et tension musculaire : Facteurs externes

Enfin, le stress et la tension musculaire peuvent contribuer à la douleur de l’épaule la nuit. Des positions de sommeil inconfortables, associées à une mauvaise posture pendant la journée, peuvent entraîner une tension accrue dans les muscles de l’épaule, entraînant ainsi une douleur nocturne. 

Le stress émotionnel peut également contribuer à la tension musculaire, aggravant ainsi la douleur. Les personnes qui travaillent dans des environnements stressants ou qui souffrent de troubles du sommeil sont particulièrement susceptibles de ressentir cette douleur.

Symptômes d’une douleur de l’épaule la nuit

Douleur de l’épaule la nuit : causes, symptômes, diagnostic et solutions 5

Douleur lancinante

La douleur lancinante est souvent le premier signe perceptible d’un problème à l’épaule. Elle peut être décrite comme une douleur profonde, continue et parfois lancinante. Cette douleur peut varier en intensité, allant d’un léger inconfort à une douleur aiguë et incapacitante. Elle peut également s’aggraver la nuit, perturbant ainsi le sommeil et affectant la qualité de vie quotidienne.

Raideur articulaire

La raideur articulaire est un symptôme commun associé à une douleur à l’épaule la nuit. Cette sensation de raideur peut rendre les mouvements de l’épaule difficiles et inconfortables. Elle est souvent ressentie après une période de repos prolongée, comme le sommeil nocturne, et peut s’atténuer après quelques mouvements doux. Cependant, cette raideur peut persister si le problème sous-jacent n’est pas traité.

Engourdissement et picotements

L’engourdissement et les picotements dans le bras ou la main peuvent accompagner la douleur à l’épaule la nuit. Ces sensations peuvent être causées par une compression des nerfs dans la région de l’épaule, résultant souvent d’une inflammation ou d’une tension musculaire. L’engourdissement peut être intermittent ou constant, et il est généralement ressenti dans les zones où les nerfs sont affectés.

Sensation de brûlure

Une sensation de brûlure peut être ressentie à la surface de la peau de l’épaule ou à l’intérieur de l’articulation affectée. Cette sensation de chaleur ou de brûlure peut être aggravée par le repos prolongé dans une position inconfortable pendant la nuit. Elle peut être accompagnée d’une rougeur locale et d’une sensibilité accrue dans la région touchée.

Faiblesse musculaire

La faiblesse musculaire dans le bras ou l’épaule affectée peut être un symptôme débilitant. Cette faiblesse peut rendre difficile l’accomplissement des tâches quotidiennes qui nécessitent l’utilisation de cette région, comme soulever des objets, se coiffer ou se vêtir. Elle peut être causée par une irritation des nerfs ou une atteinte des muscles due à une inflammation ou à une blessure.

Crépitation articulaire

La présence de crépitation ou de craquements lors des mouvements de l’épaule peut être une source d’inconfort et de préoccupation. Ces sons peuvent indiquer un frottement anormal entre les surfaces articulaires, souvent causé par une inflammation, une usure excessive du cartilage ou la présence de débris articulaires. Ils peuvent être accompagnés de douleur ou de raideur pendant les mouvements.

Sensibilité au toucher

Une sensibilité accrue au toucher autour de l’épaule peut être un symptôme gênant. Cette sensibilité peut rendre douloureux les contacts légers ou modérés avec la région touchée. Elle peut être exacerbée pendant la nuit, rendant difficile le repos sur le côté affecté. Cette sensibilité peut également être un indicateur de l’inflammation ou de l’irritation des tissus mous entourant l’articulation.

Gonflement

Le gonflement de l’épaule peut être un symptôme visible d’une douleur nocturne à l’épaule. Ce gonflement peut être causé par une accumulation de liquide dans l’articulation, résultant d’une inflammation ou d’une réaction inflammatoire. Il peut également être accompagné de rougeur et de chaleur locale, indiquant une réponse inflammatoire active dans la région touchée.

Diagnostic d’une douleur de l’épaule la nuit

Douleur de l’épaule la nuit : causes, symptômes, diagnostic et solutions 7

Examen physique

L’examen physique par un professionnel de la santé est souvent la première étape du processus de diagnostic. Le médecin examinera attentivement l’épaule affectée, évaluant la mobilité, la force musculaire, la sensibilité et la présence de gonflement ou de déformité. Des tests spécifiques, tels que le test de Neer et le test d’Hawkins-Kennedy, peuvent être réalisés pour évaluer la stabilité et la fonction de l’articulation de l’épaule.

Anamnèse détaillée

Une anamnèse détaillée est essentielle pour identifier les facteurs déclenchants et les caractéristiques de la douleur à l’épaule. Le médecin posera des questions sur l’apparition des symptômes, leur évolution dans le temps, les activités qui les aggravent ou les soulagent, ainsi que les antécédents médicaux et les traumatismes précédents. 

Ces informations aident à orienter le diagnostic vers des causes potentielles telles que les blessures traumatiques, les troubles dégénératifs ou les conditions inflammatoires.

Imagerie médicale

L’imagerie médicale, telle que la radiographie, l’échographie et l’IRM, joue un rôle crucial dans le diagnostic des affections de l’épaule. Les radiographies peuvent aider à identifier les fractures osseuses, les signes d’arthrose ou d’autres anomalies osseuses. 

L’échographie est utile pour évaluer les tissus mous, comme les tendons et les muscles, tandis que l’IRM offre une visualisation détaillée des structures anatomiques, permettant de détecter des lésions plus complexes, telles que les déchirures tendineuses ou les problèmes articulaires.

Tests fonctionnels

Les tests fonctionnels sont utilisés pour évaluer la capacité de l’épaule à effectuer des mouvements spécifiques et à supporter des charges. Ces tests peuvent inclure des évaluations de la force musculaire, de la stabilité articulaire et de la gamme de mouvement. 

Des tests tels que le test de Jobe ou le test de Patte peuvent être utilisés pour identifier les faiblesses musculaires ou les instabilités de l’épaule, aidant ainsi à orienter le traitement et la rééducation.

Injection diagnostique

Les injections diagnostiques, telles que l’injection de corticostéroïdes ou d’anesthésiques locaux dans l’articulation de l’épaule, peuvent être utilisées pour confirmer le diagnostic et soulager temporairement la douleur. Si la douleur diminue après l’injection, cela peut indiquer que l’articulation de l’épaule est la source principale du problème. 

Ces injections ne fournissent qu’un soulagement temporaire et ne constituent pas un traitement définitif.

Analyses de laboratoire

Dans certains cas, des analyses de laboratoire peuvent être nécessaires pour évaluer les marqueurs inflammatoires ou métaboliques associés à certaines conditions, telles que l’arthrite inflammatoire ou les infections. Les tests sanguins peuvent également aider à exclure d’autres causes possibles de douleur à l’épaule, telles que les troubles métaboliques ou les maladies systémiques.

Évaluation spécialisée

Dans les cas complexes ou réfractaires, une évaluation spécialisée par un orthopédiste, un rhumatologue ou un spécialiste de la médecine du sport peut être nécessaire. Ces professionnels de la santé ont une expertise approfondie dans le diagnostic et le traitement des affections de l’épaule et peuvent recommander des modalités de traitement avancées, telles que la chirurgie ou la thérapie physique spécialisée.

Dormir avec une douleur à l’épaule la nuit

Douleur de l’épaule la nuit : causes, symptômes, diagnostic et solutions 9

Changer de position de sommeil

Position sur le dos

Dormir sur le dos peut aider à réduire la pression exercée sur l’épaule douloureuse. En maintenant les bras le long du corps ou légèrement écartés, cette position permet de garder l’épaule dans une position neutre, limitant ainsi les mouvements qui pourraient aggraver la douleur.

Position du fœtus 

Pour certains, adopter la position du fœtus peut être bénéfique. En se repliant légèrement vers le côté opposé de l’épaule douloureuse, cette posture peut réduire la tension sur cette dernière. Il est essentiel de s’assurer que le bras ne soit pas coincé sous le corps, ce qui pourrait entraîner une compression et aggraver la douleur.

Position sur le côté non douloureux 

Si dormir sur le côté est votre préférence, optez pour le côté non affecté par la douleur. En plaçant un oreiller entre les bras et en maintenant l’épaule douloureuse légèrement en avant, vous pouvez réduire la pression exercée sur cette dernière, limitant ainsi les sensations douloureuses.

Élévation du bras 

Pour ceux qui préfèrent dormir sur le côté affecté par la douleur, placer un oreiller sous le bras peut aider à maintenir l’épaule dans une position plus neutre et à réduire la tension sur les muscles et les articulations. Veillez à ne pas trop élever le bras, ce qui pourrait entraîner une tension supplémentaire.

Utiliser un oreiller ergonomique

Soutien optimal de la tête et du cou

Les oreillers ergonomiques sont souvent fabriqués avec des matériaux de haute qualité qui offrent un soutien optimal à la tête et au cou. Leur conception épouse les contours naturels de votre corps, ce qui aide à maintenir la colonne vertébrale alignée pendant le sommeil. En maintenant une position correcte de la tête et du cou, un oreiller ergonomique peut réduire la tension exercée sur les muscles de l’épaule, contribuant ainsi à atténuer la douleur.

Répartition uniforme de la pression

Un autre avantage des oreillers ergonomiques est leur capacité à répartir uniformément la pression exercée sur les épaules et le cou. Contrairement aux oreillers traditionnels qui peuvent exercer une pression excessive sur certaines zones du corps, les oreillers ergonomiques sont conçus pour répartir le poids de manière équilibrée. Cela peut réduire les points de pression et soulager les tensions qui peuvent aggraver la douleur à l’épaule pendant la nuit.

Ajustement personnalisé

Les oreillers ergonomiques sont souvent disponibles dans une variété de tailles et de formes pour répondre aux besoins individuels. Certains modèles permettent même d’ajuster la hauteur ou la fermeté de l’oreiller pour un confort optimal. En choisissant un oreiller ergonomique qui correspond à vos préférences personnelles, vous pouvez créer un environnement de sommeil sur mesure qui minimise la douleur à l’épaule et favorise un repos profond et réparateur.

Appliquer de la chaleur locale avant de dormir

Coussin chauffant électrique 

Douleur de l’épaule la nuit : causes, symptômes, diagnostic et solutions 11

Un coussin chauffant électrique offre une chaleur constante et réglable, ce qui en fait une option pratique pour soulager la douleur à l’épaule la nuit. Placez le coussin chauffant sur votre épaule affectée pendant quelques minutes avant de vous coucher pour détendre les muscles et diminuer l’inconfort. Veillez à suivre les instructions du fabricant pour une utilisation sûre et efficace.

Crème chauffante 

Les crèmes chauffantes sont des produits topiques contenant des ingrédients tels que le menthol ou le capsaïcine, qui produisent une sensation de chaleur sur la peau. Appliquez la crème chauffante sur votre épaule douloureuse en suivant les instructions du produit, puis massez doucement pour favoriser l’absorption. La chaleur générée par la crème peut aider à soulager la douleur et à détendre les muscles avant de vous coucher.

Bain chaud 

Prendre un bain chaud avant de vous coucher peut être une excellente façon de détendre tout votre corps, y compris votre épaule douloureuse. L’eau chaude aide à soulager la tension musculaire et à favoriser la relaxation. Ajoutez des sels de bain aromatiques ou quelques gouttes d’huile essentielle de lavande pour une expérience apaisante encore plus agréable. Passez environ 15 à 20 minutes dans le bain avant de vous sécher et de vous coucher.

Patchs chauffants 

Les patchs chauffants sont des dispositifs adhésifs qui génèrent de la chaleur lorsqu’ils entrent en contact avec l’air. Appliquez un patch chauffant sur votre épaule douloureuse avant de vous coucher et laissez-le agir pendant la nuit. Ces patchs sont pratiques car ils restent en place sans besoin de surveillance et offrent un soulagement de la douleur constant pendant plusieurs heures.

Prendre des anti-inflammatoires avant le coucher

Ibuprofène 

L’ibuprofène est un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) couramment utilisé pour soulager la douleur et réduire l’inflammation. Prendre de l’ibuprofène avant le coucher peut aider à diminuer l’inconfort associé à une douleur à l’épaule et vous permettre de vous endormir plus facilement. Assurez-vous de suivre les instructions du fabricant et de ne pas dépasser la dose recommandée.

Naproxène 

Le naproxène est un autre AINS qui peut être efficace pour soulager la douleur à l’épaule et améliorer le sommeil. Il agit en réduisant l’inflammation dans la zone touchée, ce qui peut aider à détendre les muscles tendus et à diminuer l’inconfort. Avant de prendre du naproxène, consultez votre médecin pour vous assurer qu’il convient à votre situation médicale.

Acétaminophène 

Bien que l’acétaminophène ne soit pas un AINS, il peut également être utile pour soulager la douleur à l’épaule et faciliter le sommeil. Contrairement aux AINS, l’acétaminophène ne réduit pas l’inflammation, mais agit plutôt en bloquant les signaux de douleur envoyés au cerveau. Il est important de respecter la dose recommandée et de ne pas prendre plus que ce qui est indiqué sur l’emballage.

Aspirine 

L’aspirine est un AINS qui peut également être pris pour soulager la douleur à l’épaule avant le coucher. En plus de ses effets anti-inflammatoires, l’aspirine peut également aider à réduire la fièvre et à prévenir les caillots sanguins. Cependant, il est important de prendre de l’aspirine avec précaution, en particulier si vous avez des antécédents de saignement ou d’ulcères gastro-intestinaux.

Méloxicam 

Le méloxicam est un AINS prescrit par un médecin pour soulager la douleur et l’inflammation associées à des conditions telles que l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde. Prendre du méloxicam avant le coucher peut aider à atténuer la douleur à l’épaule et à améliorer la qualité de votre sommeil. Cependant, assurez-vous de suivre les instructions de votre médecin et de ne pas dépasser la posologie recommandée.

Essayer des exercices d’étirement avant de se coucher

Douleur de l’épaule la nuit : causes, symptômes, diagnostic et solutions 13

Étirement du bras sur la poitrine 

Cet exercice d’étirement vise à étirer les muscles de l’épaule et du bras. Commencez par tenir votre bras douloureux devant vous, parallèlement au sol. Utilisez votre main opposée pour tirer doucement votre bras vers votre poitrine jusqu’à ce que vous ressentiez un étirement confortable dans l’épaule. Maintenez la position pendant 15 à 30 secondes, puis relâchez. Répétez de l’autre côté si nécessaire.

Étirement de l’épaule avec une serviette 

Pour cet exercice, tenez une extrémité d’une serviette dans votre main non douloureuse et laissez l’autre extrémité pendre derrière votre dos. Utilisez votre main douloureuse pour saisir l’autre extrémité de la serviette par-dessus votre épaule. 

En maintenant la serviette, tirez doucement sur votre bras douloureux vers le haut et derrière votre dos jusqu’à ce que vous ressentiez un étirement dans l’épaule. Maintenez la position pendant 15 à 30 secondes, puis relâchez. Répétez de l’autre côté si nécessaire.

Rotation de l’épaule 

Cet exercice aide à détendre les muscles de l’épaule et à améliorer la mobilité de l’articulation. Tenez-vous debout avec les bras le long du corps. Lentement, faites pivoter votre épaule douloureuse vers l’avant dans un mouvement circulaire pendant 10 à 15 répétitions. 

Ensuite, faites pivoter votre épaule dans le sens inverse pendant 10 à 15 répétitions. Assurez-vous de garder les mouvements lents et contrôlés pour éviter les blessures.

Étirement des trapèzes 

Les muscles trapèzes sont souvent tendus chez les personnes souffrant de douleur à l’épaule. Pour étirer les trapèzes, asseyez-vous sur une chaise avec le dos droit. Penchez lentement la tête vers un côté, en inclinant votre oreille vers votre épaule. Utilisez votre main opposée pour appliquer une légère pression sur votre tête, en augmentant l’étirement dans le cou et l’épaule. Maintenez la position pendant 15 à 30 secondes, puis répétez de l’autre côté.

Flexion latérale du cou 

Cet exercice étire les muscles du cou et des épaules. Asseyez-vous ou tenez-vous debout avec le dos droit. Penchez lentement la tête vers un côté, en amenant votre oreille vers votre épaule. Vous devriez sentir un étirement le long du côté du cou et de l’épaule. Maintenez la position pendant 15 à 30 secondes, puis répétez de l’autre côté.

Faire appel à l’acupuncture pour soulager la douleur

Stimulation des points d’acupuncture 

Lors d’une séance d’acupuncture, un praticien insère de fines aiguilles stériles à des points spécifiques le long des méridiens du corps. Pour soulager la douleur à l’épaule, des points d’acupuncture situés sur les bras, les épaules, les mains et même les jambes peuvent être ciblés. 

La stimulation de ces points vise à rétablir l’équilibre énergétique du corps et à déclencher des réponses physiologiques, telles que la libération d’endorphines, les hormones naturelles du corps qui agissent comme des analgésiques.

Réduction de l’inflammation 

L’acupuncture peut aider à réduire l’inflammation dans la zone affectée de l’épaule. Lorsque les aiguilles sont insérées dans les points d’acupuncture, elles stimulent la circulation sanguine et lymphatique, favorisant ainsi l’élimination des substances inflammatoires et la réduction de l’enflure. Cette action anti-inflammatoire peut contribuer à soulager la douleur et à améliorer la mobilité de l’épaule, facilitant ainsi le sommeil.

Amélioration de la qualité du sommeil 

En plus de soulager la douleur, l’acupuncture peut également aider à améliorer la qualité du sommeil chez les personnes souffrant de douleur à l’épaule. Des études ont montré que l’acupuncture peut favoriser la relaxation, réduire l’anxiété et induire un état de calme propice à un sommeil réparateur. En équilibrant l’énergie du corps et en harmonisant les fonctions physiologiques, l’acupuncture peut favoriser un sommeil plus profond et plus reposant.

Traitement personnalisé 

Chaque séance d’acupuncture est adaptée aux besoins individuels du patient. Avant de commencer le traitement, le praticien effectuera une évaluation complète de votre condition, en tenant compte de votre historique médical, de vos symptômes et de vos préoccupations spécifiques liées à la douleur à l’épaule. 

En fonction de cette évaluation, un plan de traitement personnalisé sera élaboré, comprenant les points d’acupuncture à cibler et la fréquence des séances nécessaires pour obtenir des résultats optimaux.

Porter une attelle d’épaule pendant la nuit

Douleur de l’épaule la nuit : causes, symptômes, diagnostic et solutions 15

Stabilisation de l’épaule 

Une attelle d’épaule est conçue pour immobiliser et stabiliser l’articulation de l’épaule pendant le sommeil. En maintenant l’épaule dans une position neutre, l’attelle réduit les mouvements involontaires qui pourraient aggraver la douleur pendant la nuit. Cette stabilité accrue permet aux muscles et aux tendons de se reposer et de récupérer, favorisant ainsi la guérison.

Réduction de la pression 

Lorsque vous souffrez de douleur à l’épaule, même les mouvements légers peuvent exercer une pression supplémentaire sur l’articulation, aggravant ainsi l’inconfort. En portant une attelle d’épaule, la pression exercée sur l’épaule est réduite, ce qui soulage la douleur et permet un repos plus confortable. De plus, en limitant les mouvements pendant le sommeil, l’attelle peut prévenir les exacerbations de la douleur et favoriser la récupération.

Maintien de la posture 

Une mauvaise posture pendant le sommeil peut contribuer à aggraver la douleur à l’épaule. L’attelle d’épaule aide à maintenir une posture correcte en alignant l’épaule dans une position optimale. Cela réduit la tension sur les muscles et les articulations de l’épaule, ce qui peut diminuer la douleur et améliorer le confort pendant le sommeil.

Prévention des mouvements excessifs 

Certains mouvements pendant le sommeil, tels que rouler sur le côté ou étirer le bras, peuvent aggraver la douleur à l’épaule. En limitant la gamme de mouvement de l’épaule, une attelle peut prévenir ces mouvements excessifs et protéger l’articulation contre les tensions indésirables. Cela permet à l’épaule de se reposer et de récupérer efficacement pendant la nuit.

Facilitation du sommeil 

En réduisant l’inconfort et en favorisant une position de sommeil plus confortable, une attelle d’épaule peut faciliter l’endormissement et améliorer la qualité du sommeil. En minimisant les interruptions dues à la douleur, vous pouvez profiter d’un sommeil plus profond et plus réparateur, ce qui est essentiel pour favoriser la guérison et la récupération.

Douleur de l’épaule la nuit : Le saviez-vous ?

woman with her shoulder sprain. Shoulder ache, Scapular pain, office syndrome and ergonomic concept
Prévalence de la tendinite calcifiante de l’épaule
La prévalence de la tendinite calcifiante de l’épaule est estimée à environ 2 à 7 % dans la population générale. Cependant, elle peut être plus élevée chez les personnes plus âgées, les femmes et celles qui pratiquent des activités physiques ou des mouvements répétitifs mettant une pression sur l’épaule. 
Durée d’une douleur l’épaule à l’épaule la nuit
La durée de la douleur à l’épaule pendant la nuit peut varier selon la cause sous-jacente de la douleur. Dans le cas de la tendinite calcifiante de l’épaule, la douleur peut être particulièrement intense pendant la nuit, en raison de la position de sommeil qui peut exercer une pression sur l’épaule affectée, aggravant ainsi les symptômes.

Cette douleur peut persister pendant plusieurs semaines ou mois, selon la gravité de la condition et l’efficacité du traitement. 
Epidémiologie de la tendinite calcifiante de l’épaule
L’épidémiologie de la tendinite calcifiante de l’épaule est complexe et varie en fonction de plusieurs facteurs. Les études ont montré que cette condition touche généralement les adultes d’âge moyen à plus avancé, avec une prévalence plus élevée chez les personnes âgées de 30 à 60 ans. Les femmes sont également plus susceptibles d’être affectées que les hommes.
Retour en haut